Climat : l'ONU appelle à abandonner les combustibles fossiles comme source d'énergie    Bourse Chevening : London Academy de Casablanca apporte son soutien    Maroc/Finance: Le Trésor place 7,6 MMDH d'excédents de trésorerie    Schalke : Amine Harit autorisé à se trouver un nouveau club    Sahara: la Zambie toujours aux côtés du Maroc    Météo Maroc: le temps prévu ce vendredi 7 mai    Lions de l'Atlas : Des matchs amicaux pour les dates FiFA de juin ?    La reprise des relations entre le Maroc et Israël renforce la dynamique de paix au Proche-Orient (M. Bourita)    L'affaire du dénommé Brahim Ghali sous les projecteurs de la presse nationale et internationale (Vidéo)    Maroc: bientôt une nouvelle loi sur le micro-crédit    Affaires Radi-Raissouni : Bouayach se positionne dans le gris    Le PAM, le PI et le PPS réclament «une bonne préparation des échéances électorales»    L'ONMT organise les "Tourism Marketing Days régionales" pour préparer la relance    La coopération Maroc-Serbie prendra une nouvelle dimension dans un proche avenir (ministre serbe des AE)    Le Maroc et l'ONU célèbrent l'Arganier à Agadir    L'icône de la chanson amazighe moderne !    Climat : selon l'ONU, des mesures simples pourraient réduire le réchauffement dû au méthane    Bilan cinématographique de 2020 : 13 longs-métrages et 83 courts-métrages produits    Le Maroc rappelle son ambassadeur à Berlin    Mounir Satouri : Ghali-gate, rien ne saurait justifier l'impunité    Décélération du rythme d' accroissement du crédit bancaire en mars    La DGAPR dément les allégations fallacieuses véhiculées par Chafiq Omerani    Marchés/Ramadan: approvisionnement abondant et prix stables    Chelsea mate le Real et s'offre une finale anglo-anglaise    Ligue des champions de la CAF : Mouloudia Club d'Alger recevra le WAC le 14 mai    Covid-19 au Maroc: plus de 4,3 millions de personnes complètement vaccinées    Japon : l'état d'urgence prolongé, les JO compromis ?    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue gabonais    Madrid : une conservatrice à la tête du Parlement régional    Le Maroc représenté dans le nouvel institut de Jared Kushner    Cyclisme-Mondiaux 2025 : le Maroc favori pour accueillir l'événement    Le calligraphe Larbi Tourak expose ses œuvres à Fès    Création d' un réseau d' acteurs pour la promotion des droits de l'Homme    Bill Gates, légende de l'informatique devenu milliardaire philanthrope    En Algérie, un haut dignitaire religieux renie aux Algéries non-musulmans leur nationalité    La France a profité du cannabis marocain    Temara: Un accord trouvé entre les éboueurs grévistes et le Conseil communal    Interview avec Mouna Hachim, écrivain: « Casablanca est victime d'un réel problème de gouvernance »    Exposition : «Primary Colors» se poursuit dans l'espace Artorium à Casablanca    WAC-SCCM (4-0) : Ce soir là, le Wydad a bien fonctionné !    Prime 3-Replay: Découvrez le courage inouï de Souileh dans la Catapulte infernale    Fitch Ratings confirme la notation par défaut des émetteurs en devises à long terme du Maroc    "Il faut avoir une démarche plus inclusive des TPME", affirme Chakib Alj    Covid: La France ouvre la vaccination aux mineurs de 16 et 17 ans atteints de certaines maladies graves    Botola Pro: les résultats et le classement de la 14ème journée    Le Festival International de Meknès du Cinéma des Jeunes dédié à la mémoire de feu Salaheddine Ghomari (Interview)    Coupe du Trône : Les FAR éliminent le RAJA et rejoignent le carré final    Message de condoléances de SM le Roi à la famille de feu Béchir Ben Yahmed, fondateur de "Jeune Afrique"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Enseignants contractuels: Le ministère de l'Education "n'a imposé le mode d'embauche régional à personne" (Amzazi)
Publié dans 2M le 19 - 04 - 2021

Le ministre de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaid Amzazi a insisté, lundi, que son département "n'a imposé le mode d'embauche régional à personne et reste attaché à garantir le droit des élèves à l'apprentissage".
En réponse à deux questions orales à la Chambre des représentants relatives à "la situation inquiétante" du secteur et au déroulement de l'actuelle saison, Amzazi en veut pour preuve du succès de ce mode "le taux de participation élevé, croissant et volontaire aux concours de recrutement organisés annuellement par les académies régionales et ce, après que les candidats ont pris connaissance au préalable de toutes les données relatives à la situation professionnelle des cadres des académies".
Il a pointé du doigt les amplifications accompagnant le dossier des enseignants cadres des académies, les attribuant au manque de communication sur les différents aspects de la question, le non accompagnement de ses développements ou la volonté préméditée de certaines parties "de faire sortir le sujet de son vrai contexte".
* Enseignement : L'ONEF appelle à intervenir pour garantir la continuité des cours et les droits des apprenants
L'embauche régional, adopté à compter de fin 2016, a démontré son importance et son efficience pour le système éducatif, en ce sens qu'il a permis le recrutement de 100.000 cadres en l'espace de 5 ans, soit l'équivalent de ce qui a été accompli en plus de 20 ans en la matière, de même qu'il a permis la réalisation d'une justice spatiale en matière de services éducatifs aux enfants, essentiellement dans le monde rural, et a profité avant tout à l'éducation de la jeune fille rurale, a-t-il considéré.
Dans le même contexte, Amzazi s'est arrêté sur l'évolution de la situation statutaire des cadres des académies qui s'est faite en trois principales étapes. La première a consisté en l'organisation par les académies régionales de concours de recrutement sur contrats. Ensuite et à la faveur d'un grand soutien du gouvernement, il a été procédé, en 2018, à l'amélioration des conditions réglementaires de recrutement de cette catégorie en mettant en place un statut spécifique en 55 articles approuvé par les conseils d'administration des académies.
La troisième étape a été marquée par l'abandon du régime contractuel et l'adoption du système de l'équivalence en droits et obligations, doublé du développement du cadre juridique dans le souci de "redresser la situation administrative de cette catégorie".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.