Le Bahreïn réaffirme son soutien à la souveraineté et l'intégrité territoriale du Maroc    « African Lion 2021 »: Une opération de décontamination au port militaire d'Agadir pour évaluer la réactivité de l'Unité de Secours et Sauvetage des FAR    Sommet de l'Otan: Quand Sanchez s'humilie et humilie son pays    Opération Marhaba 2021: Forte baisse des prix pour la liaison maritime    Début imminent de la construction du gazoduc Maroc-Nigéria    Régionales de l'investissement: les étapes Laayoune et Dakhla font carton plein    « African Lion 2021 »: une opération de décontamination au port militaire d'Agadir    Algérie : le FLN remporte les législatives, le Hirak craint le retour de «la prétention dictatoriale»    À Paris, Saïd Chengriha enterre «le supposé non interventionnisme» de l'armée algérienne    Le nouveau gouvernement israélien compte quatre ministres d'origine marocaine    Melilla : tentative échouée d'entrée de 150 migrants clandestins grâce à la collaboration du Maroc    Euro 2020 : La Slovaquie prend le dessus sur la Pologne de Lewandowski    Vacances au Maroc: les premiers MRE débarquent à l'aéroport de Fès (PHOTOS)    Compteur coronavirus : 476 nouveaux cas, 9.368.046 personnes vaccinées    Murcie. Un marocain abattu par un espagnol sur la terrasse d'un café    L'anesthésie après la vaccination anti-covid peut-elle causer la mort ?    Soulaiman Raissouni et Omar Radi confrontés à de charges concrètes, dit le ministère public    M'Art Studio démarre ses activités avec Marie Bugnon & Jennifer Sormani    Festival universitaire de musique de l'ENCG Kénitra : Une troisième édition pour aiguiser l'art de l'écoute    Le théâtre du Studio des arts vivants reprend ses activités    [ Interview Anas El Filali ] La première production en 3D, 100% marocaine, prête en septembre    Pays de l'Otan : la politique envers la Chine à renforcer, selon le SG de l'OTAN    Entretien entre Erdogan et Biden    La gifle américaine !    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mardi 15 juin    France : vers la levée de l'obligation du masque en extérieur    Les Lionnes de l'Atlas s'offrent le Mali    1,1 milliard d'euros de pertes pour les clubs de Premier League    Retour à la maison pour Buffon ?    Réforme de l'administration : pénalisant ''bug'' législatif !    «JOY» : 11 artistes livrent leur perception de la joie    Flo Arnold dans ses œuvres    Le nostalgique et l'artistique    Usage licite du cannabis : Vers l'adoption définitive de la loi    Euro 2020 : La Suède neutralise l'Espagne    Relance économique : OBG et l'AMDIE préparent un nouveau rapport    La Hongrie soutient le plan d'autonomie au Sahara marocain    Agriculture : un nouveau dispositif de soutien aux petits agriculteurs    Le Maroc réélu au comité des Nations unies sur les disparitions forcées    BKGR: BAM devrait maintenir le taux directeur inchangé    Nomination : Salima Amira, nouvelle DG Maroc chez Microsoft    Ce qui s'est passé lundi sur l'autoroute de Kénitra (DGSN)    Basket : Labib El Hamrani nommé sélectionneur national des seniors    Mohamed Bouldini évoluera en Liga NOS avec Santa Clara    L'ONDA fortement mobilisé pour la sécurité sanitaire des voyageurs    Cette région du Maroc s'apprête à accueillir 500.000 touristes israéliens    LE POUVOIR ALGERIEN SE FICHE DES RESULTATS DES URNES    Hassan Rachik: Madih Al Howiyat Al Marina    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Publication : Nasser Bouchiba esquisse 60 ans d'Histoire des Relations entre le Maroc et la Chine
Publié dans 2M le 09 - 05 - 2021

Le Centre Culturel de Chine à Rabat a abrité, le jeudi 06 mai, la présentation de l'ouvrage «Histoire des Relations entre le Maroc et la Chine (1958-2018)». Ecrit par docteur Nasser Bouchiba, enseignant-chercheur à l'Université Sun Yat-Sen de la ville Guangzhou en Chine, le livre esquisse soixante ans d'histoire des relations bilatérales entre le Royaume du Maroc et l'Empire du Milieu.
« Avec plus de vingt ans en Chine, j'ai décidé de me lancer dans cette aventure de retracer la coopération entre deux pays, tout en sachant que la tâche ne serait pas facile vu les contraintes multiples parmi lesquelles le manque de références », indique Nasser Bouchiba dans dans l'introduction de son livre, écrit en chinois, puis traduit en arabe et en français.
Ce fervent défenseur du rapprochement entre les deux « civilisations ancestrales» espère que son ouvrage devient « un document de référence pour les universitaires et les étudiants marocains et chinois qui s'intéressent aux relations entre les deux pays, et en même temps de fournir une base théorique nécessaire aux décideurs ».
En effet, le livre est composé de cinq grands chapitres qui retracent les multiples facettes des échanges entre Rabat et Pékin, à savoir, les échanges politiques, les échanges commerciaux, les échanges culturels, l'aide extérieure de la Chine au Maroc et un dernier chapitre consacré à la coopération bilatérale dans le cadre de l'initiative « la Ceinture et la Route ».
Centre Culturel de Chine Rabat拉巴特中国文化中心
Pour donner naissance au livre, le spécialiste des relations maroco-chinoises dit avoir consulté plusieurs documents historiques liés à la coopération entre le Maroc et la Chine, y compris des événements, des personnalités, des accords ... En parallèle, le livre contient plusieurs anecdotes liées à de grands évènements de l'histoire des deux pays et dont l'auteur a pu avoir accès grâce aux bases données du journal chinois le « Quotidien du Peuple » et l'Agence de presse Xinhua ou la Chine Nouvelle.
Nasser Bouchiba affirme que le but essentiel de son livre est « de lever le voile sur une partie de l'histoire contemporaine des relations bilatérales pour mieux diriger les relations bilatérales à l'avenir », entre la Chine « une puissance mondiale » et le Maroc « une puissance africaine ».
L'auteur de l'«Histoire des Relations entre le Maroc et la Chine (1958-2018)» croit dur comme fer que le rapprochement entre les deux nations ne peut que servir les intérêts communs des deux pays avouant que « le potentiel des relations entre le Maroc et la Chine n'a pas encore été pleinement exploité...Ayant vécu en Chine de nombreuses années, je me permets de conclure clairement qu'il y'a encore beaucoup d'opportunités pour le développement de la coopération bilatérale ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.