Laâyoune: le droit à la santé à l'ère de la Covid-19 domine les débats de la CRDH    Les atouts du Maroc en tant que destination golfique de premier choix mis en avant en Pologne    Bruxelles attend de Biden des engagements clairs sur le partenariat transatlantique    Karaté: Médaillée d'or, la Marocaine Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Karaté : Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Ministère public et Gendarmerie Royale collaborent pour une meilleure qualité des prestations aux usagers    Wydad: Benzarti exclut un joueur des entraînements    Euro 2021: la Belgique écrase la Russie (VIDEO)    Équipe nationale : On tire la sonnette d'alarme !    Variant indien au Royaume-Uni: Boris Johnson avertit    Le grand pèlerinage à la Mecque en format réduit, les Marocains dépités    Euro 2020 : Danemark-Finlande interrompu provisoirement suite au grave malaise du Danois Christian Eriksen    Hajj 2021: les précisions du ministère des Habous et des Affaires islamiques    Algérie : la remueuse Kabylie dénonce une parodie d'élections et un régime réduit à la dernière extrémité    La date de l'Aïd Al Adha 2021 au Maroc    Algérie : les législatives anticipées servent à blanchir le régime (collectif)    Résolution européenne: les pays du Golfe solidaire avec le Maroc    Le Maroc peut produire des composants de la voiture électrique    Wikipedia en version Darija est désormais disponible    La Bourse de Casablanca en hausse    L'Istiqlal réaffirme la nécessaire récupération de Sebta et Melilia    Maroc – Burkina Faso : Pour suivre le match    Transfert de Hakimi : Le PSG s'apprêterait à améliorer son offre    La CSMD fait escale à Aït Bouguemez, le désenclavement des zones rurales au centre des débats    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Tan-Tan : un multirécidiviste se suicide en garde à vue, une enquête ouverte    Covid-19 au Maroc : 455 nouveaux cas et 5 décès enregistrés en 24 heures    Le travail des enfants concerne 1,3% des ménages    Don de sang: le beau geste des ultras du Raja et du Wydad    Conférence de Berlin II: Bourita s'entretient avec l'envoyé spécial du SG de l'ONU pour la Libye    OCP : Succès d'une émission obligataire de 1,5 Milliard de Dollars à l'international    Protection contre les catastrophes naturelles: un chèque de 100 millions de $ de la banque mondiale au Maroc    Entrée au Maroc: les voyageurs en provenance de la liste A ne sont plus obligés de passer le PCR    Résolution européenne sur les migrants mineurs : réunion urgente du Parlement arabe le 26 juin    Rabat restera un indéfectible soutien de Tripoli, déclare Nasser Bourita    Royal air Maroc : les détails des vols pour cet été    Covid-19: Lancement du premier kit de test à domicile en Inde    Covid-19: Les vaccins chinois par pulvérisation nasale en phase d'essais cliniques    Météo: le temps qu'il fera ce samedi 12 juin au Maroc    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    La posture du professeur et de l'élève ne fonctionne plus    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    Victor Hugo, ses funérailles, ses dessins    Le goût de la vie orientale    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'accueil en Espagne du chef du polisario entache sérieusement le partenariat avec le Maroc (Parti de l'Istiqlal)
Publié dans 2M le 09 - 05 - 2021

La décision du gouvernement espagnol d'accueillir le chef du polisario, le dénommé Brahim Ghali, entache sérieusement le partenariat avec le Maroc, a affirmé le Secrétaire général du Parti de l'Istiqlal, Nizar Baraka.
"Nous considérons, au Parti de l'Istiqlal, que la décision du gouvernement espagnol d'accueillir le chef du polisario, qui fait l'objet de plusieurs poursuites en Espagne pour des crimes graves contre l'humanité, tortures, viols, terrorisme, séquestrations et qui, de plus, a déclaré la guerre au Maroc et refuse de respecter l'accord de cessez le feu de 1991 depuis novembre 2020, entache sérieusement la sérénité de cette convergence partenariale que nos deux pays savent tenir en haute estime lorsqu'il le faut", a écrit M. Baraka dans une lettre adressée au Président du Parti Populaire Espagnol (PPE), Pablo Casado.
"Je peine à le dire, mais cette décision a été vécue par ma famille politique comme un coup de poignard dans le dos, tant elle est inacceptable, inopportune et inamicale", a-t-il déploré.
L'incompréhension a été forte et générale au Maroc, a indiqué M. Baraka, faisant savoir au président du PPE qu'un fort gout d'amertume s'est répandu à travers la Nation et que personne n'a pu expliquer ni justifier comment l'Espagne, un pays voisin, partenaire et ami, ait pu se livrer à une telle initiative qui méprise et méprend les valeurs même des engagements que les pays portent l'un envers l'autre.
Il a également relevé le ressenti marocain face à ce "geste d'inimitié, pour ne pas dire d'hostilité et d'adversité endossé par l'Espagne".
"Notre relation bilatérale est marquée du sceau de l'excellence, ce qui devrait chaque jour nous rappeler que nous avons des devoirs, des engagements et des droits légitimes les uns envers les autres", a-t-il insisté, soulignant que l'excellence n'est pas seulement un mot mais bien l'expression d'efforts inlassables et de volontarismes immuables.
"Ne perdons pas l'essence de ce qui fait la grandeur de notre relation, veillons à la préserver pour ne jamais nous tourner le dos et toujours nous regarder droit dans les yeux avec confiance et compréhension dans le meilleur et dans le moins bon", a insisté M. Baraka.
"Dans le contexte particulier que traverse notre région, on ne peut se permettre d'hypothéquer l'avenir de nos deux pays, liés par des siècles d'histoire et d'ambitions communes", a-t-il poursuivi.
Par ailleurs, M. Baraka a tenu à exprimer à M. Casado toute son amitié ainsi que ses plus sincères félicitations pour la démarche, l'intérêt et les engagements du Parti Populaire espagnol en faveur d'une relation bilatérale Maroc- Espagne toujours plus féconde, constructive et solide dans ses fondements.
"C'est sans grande surprise mais toujours avec beaucoup de satisfaction que je constate, encore une fois, que la famille politique que vous dirigez a été en première ligne pour interpeler le gouvernement de votre pays, suite à l'accueil sur le sol espagnol du chef des séparatistes du Polisario", a-t-il écrit, notant que le PPE a non seulement fait preuve d'une amitié réitérée à l'endroit du Maroc, mais également démontré une cohérence politique et une empathie fraternelle qui malheureusement a drastiquement fait défaut à d'autres courants de la scène politique espagnole.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.