Résolution du Parlement européen: Les pays Arabes font front commun autour du Maroc    Algérie: Une APN qui n'a rien de populaire    Marge du G7: Bras de fer USA-Chine    Rassemblement à Paris des sympathisants du Hirak contre les législatives voulues par le «pouvoir assassin»    Covid-19 au Maroc: 270 nouveaux cas et 168 guérisons    Attijari Global Research : des convictions à l'épreuve de la crise    Vers la création d'une task-force dédiée à l'économie bleue ?    Pour un meilleur accueil des MRE: Prix raisonnables et nombre de rotations suffisant    L'Opinion : Désunis jusqu'à la fin !    Déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai 2021 (TGR)    Euro 2021 : l'écroulement de Christian Eriksen réveille les souvenirs de scènes dramatiques    La famille Belkhayat ouvre le capital de Dislog Industries à Mediterrania Capital Partner    Le Roi Mohammed VI intervient pour faciliter l'arrivée des MRE    Météo Maroc: Temps assez chaud avec nuages dans des régions (dimanche 13 juin)    L'AMDV veut que les réponses du législateur face aux violences sexuelles soient renforcées    MRE: le Roi exhorte la RAM et les opérateurs de tourisme à pratiquer des prix raisonnables    Voyageurs : Le ministère de la santé publie les fiches à remplir    La symphonie lumineuse de Florence Arnold    Festival: L'Andalousie vue d'Oujda    Yassine Bounou évoque ses ambitions avec les Lions de l'Atlas    Hakimi et Lukaku dédient leurs buts à Christian Eriksen    France : les réservations vers le Maroc en très forte augmentation    OCP : franc succès pour la nouvelle émission obligataire internationale de 1,5 milliard de dollars    Province de Jerada : Remise de matériel agricole pour renforcer les filières du miel et des arbres fruitiers    UNE RESOLUTION EUROPEENNE DENONCANT LE MAROC : CHERCHEZ L'ERREUR !!!    Oriental Le développement des zones frontalières, priorité pour l'Istiqlal    L'affaire Brahim Ghali a un nom : Arancha González Laya    Journée mondiale du donneur de sang: un appel pressant à l'action pour augmenter la collecte de cette matière vitale    Plus de deux tonnes de drogue saisies à Mohammedia    Chine : 12 morts dans l'explosion d'une conduite de gaz dans un complexe résidentiel    Migrations : le Maroc, un allié précieux pour l'Europe, dit le vice-président de la Chambre italienne des députés    Bruxelles attend de Biden des engagements clairs sur le partenariat transatlantique    Karaté : Médaillée d'or, Btissam Sadini se qualifie pour les JO de Tokyo    Laâyoune: le droit à la santé à l'ère de la Covid-19 domine les débats de la CRDH    Les atouts du Maroc en tant que destination golfique de premier choix mis en avant en Pologne    Wydad: Benzarti exclut un joueur des entraînements    Euro 2021: la Belgique écrase la Russie (VIDEO)    Euro 2020 : Danemark-Finlande interrompu provisoirement suite au grave malaise du Danois Christian Eriksen    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Maroc – Burkina Faso : Pour suivre le match    Algérie : la remueuse Kabylie dénonce une parodie d'élections et un régime réduit à la dernière extrémité    La date de l'Aïd Al Adha 2021 au Maroc    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Climat: l'éducation à l'environnement au coeur des préoccupations de l'Unesco
Publié dans 2M le 16 - 05 - 2021

Dans un monde où la préservation de l'environnement ne cesse de s'imposer en tant que l'une des préoccupations majeures des décideurs, des industriels, de la communauté scientifique et de la société civile, l'Organisation des Nations pour l'éducation, la science et la culture (Unesco), a placé cette question au coeur de ses actions notamment par le biais de l'éducation.
Faisant partie de ses principales missions, l'organisation onusienne veut ériger l'éducation à l'environnement en tant que composante essentielle des programmes scolaires de tous les pays d'ici 2025.
C'est dans ce cadre-là qu'elle organise, à partir de lundi 17 mai, une Conférence mondiale sur l'éducation pour le développement durable.
Cette Conférence mondiale devra réunir en mode virtuel depuis Berlin, quelque 2.500 participants dont 81 ministres de l'éducation et acteurs de premier plan engagés dans la transformation de l'éducation afin que tous les apprenants puissent faire face à la crise climatique, à la perte de biodiversité et à tous les autres défis du développement durable.
Cette messe internationale, organisée en collaboration avec le gouvernement allemand, entend ainsi concevoir des stratégies pour l'intégration de l'éducation au développement durable à tous les niveaux d'instruction et de formation, conformément à un nouveau cadre.
Trois jours durant, ses travaux mettront en lumière les moyens optimaux à même d'exploiter l'éducation pour relever les défis mondiaux en lien avec le changement climatique, la perte de biodiversité, les économies vertes et circulaires, le progrès technologique et l'établissement de relations résilientes avec la planète grâce à l'instruction.
Les participants examineront également les moyens de renforcer les capacités des éducateurs, de responsabiliser les jeunes et de prendre des mesures locales par le biais de l'éducation au développement durable.
La rencontre sanctionnera ses travaux par un document baptisé "la Déclaration de Berlin sur l'éducation au développement durable", qui proposera une série de politiques englobant l'enseignement, l'apprentissage, la formation professionnelle et l'engagement civique.
Récemment et en prélude à cette Conférence mondiale, l'Unesco, basée à Paris, a publié un rapport qui a tiré la sonnette d'alarme quant aux lacunes du système éducatif actuel de part le monde en matière d'éducation à l'environnement.
Cette étude, intitulée "Apprendre pour notre planète", a été, on ne peut plus, très critique vis-à-vis des systèmes éducatifs actuels "incapables" d'offrir aux apprenants les connaissances suffisantes pour s'adapter, agir et répondre au changement climatique et aux crises environnementales.
L'étude, accessible en ligne sur le site de l'UNESCO, a analysé les plans d'éducation et les cadres des programmes scolaires dans une cinquantaine de pays de par le monde.
Il en ressort notamment que plus de la moitié d'entre eux ne font aucune référence au changement climatique, tandis que 19% seulement mentionnent la biodiversité.
Elle fait aussi le constat d'un manque d'attention aux compétences socio-émotionnelles ainsi que celles orientées vers l'agir, pourtant essentielles à l'action environnementale et climatique.
Consciente de ce challenge de taille, l'organisation onusienne s'est fixée pour objectif de faire de l'éducation à l'environnement une composante essentielle des programmes scolaires dans tous les pays d'ici 2025.
A cet égard, l'UNESCO, principale agence de l'ONU en charge de l'éducation au développement durable, qui vise à faire en sorte que tous les apprenants acquièrent les connaissances, les compétences, les valeurs et l'initiative nécessaires pour agir en faveur de la planète et vivre d'une manière soutenable, fédère les efforts de ses 193 Etats membres pour atteindre cet objectif.
Il s'agit notamment d'orienter les actions des pays vers un soutien de la réforme des programmes scolaires et un suivi des progrès accomplis afin de garantir que chacun acquiert les connaissances, les compétences, les valeurs et les attitudes nécessaires pour introduire des changements positifs et protéger l'avenir de notre planète.


* "Nfehmou Ouladna": Comprendre la dépression chez le jeune enfant et l'adolescent


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.