Bruxelles: Ryad Mezzour expose les ambitions du Royaume    L'Espagne dénonce la violation par l'Algérie de l'accord d'association et de voisinage    Les évènements regrettables de Nador sont indissociables des causes profondes de la migration    Dislog Group signe un nouveau contrat avec Mars Wrigley    Le torchon brûle de nouveau entre Ankara et Athènes    Nasa: l'eau aurait coulé sur Mars durant 1,3 milliard d'années !    Au-delà du concept obsolète de l'espace    Un héritage ancestral de grande richesse    Peut-on inventer une histoire vraie ?    La Clinique Européenne de Casablanca ouvre ses portes    Jeune Afrique : « Algérie-Tunisie, l'autre frontière fermée du Maghreb »    Fouilles journalistiques, du magazine mural au mur de Facebook », nouvel ouvrage du journaliste écrivain Jamal El Mouhafid    CAF Awards 2022: forte présence du Maroc dans la liste des nominés    Adoption d'un projet de décret relatif à la création de la zone d'accélération industrielle de Ain Johra    Bourse de Casablanca: Clôture en baisse    José Manuel Albares : Les causes « du drame de la migration irrégulière », c'est la faim    L'Exécutif cherche à réformer le cadre légal des résidences immobilières de promotion touristique    OTAN : Les Etats-Unis redéployent leurs forces en Europe    Israël: Fin de la coalition gouvernementale, Yair Lapid devient PM intérimaire    Lancement d'un appel d'offres pour la restauration et la réhabilitation du Théâtre Cervantes de Tanger    Ceuta : La justice conclut que le rapatriement des mineurs marocains a violé leurs droits    OTAN : Le Sommet de Madrid a pris des « décisions transformatrices »    Medias Africains : ''Sport News Africa'' place le Wydad sur le toit de l'Afrique    CAF Awards : Les Lions de l'Atlas nominés dans la catégorie "Joueur de l'année"    Najat Rochdi nommée Envoyée spéciale adjointe pour la Syrie    Les Arts et cultures attachés à l'Islam au cœur d'une grande exposition à Paris    Attentats du 13 novembre en France : Salah Abdeslam condamné à la perpétuité incompressible    Migration irrégulière : Des eurodéputés appellent l'UE à appuyer le Maroc    Températures prévues pour le vendredi 1er juillet 2022    Aid Al-Adha: les paniers de repas autorisés, sous conditions, dans les prisons    CWTS Leiden 2022 : L'UM5 de Rabat, seule université marocaine à figurer dans le classement    (Vidéo) MD Talks-Régionalisation: Une vision de demain ancrée dans le passé    (Vidéo) MD Talks-Régionalisation: Quel rôle des Cours régionales des Comptes ?    Hooliganisme à Oujda : La préfecture de police dément tout décès parmi les supporters    Interview avec Hassan Fekkak : « Nous ne déplorons aucun cas d'intoxication aux JM d'Oran »    CAF : Le Maroc fait partie des 10 nominés au titre de la meilleure équipe nationale africaine de l'année    Trois nageurs marocains traversent le Détroit de Gibraltar à la nage en relais    Festival «Jazzablanca» : C'est parti pour la 15ème édition    Festival de cinéma «Les Téranga» de Dakar: Le Maroc invité d'honneur    37 millions DH pour un hub des métiers de l'automobile à Casablanca    JM Oran 2022 : Pour suivre le match Espagne – Maroc    Pourquoi la Turquie attire plus de touristes que le Maroc ? (VIDEO)    Le Maroc accumule 14 ans de retard en matière de droits des femmes    Kia Maroc. Retour remarqué du nouveau Carens    IPPIEM : hausse de 1% au cours du mois de mai (HCP)    Forsa : la SMIT dément les fausses informations concernant 2 appels d'offres    Casablanca: trois morts dans l'effondrement du fronton d'un café    African Lion 2022 : les tirs d'armes retentissent à Cap Draa lors des exercices interarmées    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'UNESCO mobilise la communauté internationale en faveur de la relance de l'éducation après le Covid-19
Publié dans 2M le 09 - 11 - 2021

La 41ème Conférence générale de l'UNESCO, qui s'est ouverte mardi à Paris, sera l'occasion de sonner la mobilisation des décideurs, des organisations internationales et de la communauté internationale en faveur de davantage de mesures en vue d'une relance de l'Education après la pandémie du Covid-19.
En effet, depuis le début de la pandémie, les écoles ont été totalement fermées 4,5 mois en moyenne dans le monde et si l'on prend en compte les fermetures partielles (par commune/niveau d'enseignement), la durée moyenne de fermeture a été de 8,5 mois au niveau mondial, soit presque une année scolaire entière, selon l'organisation onusienne.
Ces fermetures prolongées et répétées des classes et établissements éducatifs décidées au cours des deux dernières années scolaires ont entraîné des retards d'apprentissage et fait augmenter les taux d'abandon scolaire, les élèves vulnérables étant touchés de manière disproportionnée, avait alerté en septembre l'Organisation onusienne.
A l'occasion de sa Conférence générale, l'agence onusienne lancera le Rapport "Repenser nos futurs ensemble : un nouveau contrat social pour l'éducation", le troisième d'une série de rapports mondiaux de l'agence onusienne sur le futur de l'éducation. Le rapport, qui sera dévoilé mercredi par la Directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay, dessine l'avenir de l'éducation dans le monde à l'horizon 2050.
Les mesures correctives visant à accélérer le rattrapage des retards d'apprentissage restent un aspect essentiel des réponses des systèmes éducatifs nationaux à la pandémie de Covid-19 dans le monde, relève l'agence onusienne, qui estime en outre que les enseignants et les éducateurs ont besoin d'un soutien et d'une préparation adéquats.
La connectivité et la réduction de la fracture numérique demeurent également des priorités majeures pour renforcer la résilience des systèmes éducatifs et proposer des possibilités d'apprentissage mixte.
Dans ce sillage, l'UNESCO, l'UNICEF et la Banque mondiale ont uni leurs efforts dans le cadre de la "Mission : rétablir l'éducation en 2021", avec pour objectif d'aider les gouvernements à garantir que tous les apprenants retournent en cours, à mettre en place des programmes de soutien pour compenser l'apprentissage perdu, et à préparer les enseignants à remédier aux retards d'apprentissage ainsi qu'à intégrer les technologies numériques dans leur pratique pédagogique.
A cet égard, plus de 85 ministres et dirigeants de la communauté internationale de l'éducation ont approuvé en juillet dernier une réforme visant à améliorer la coopération mondiale dans le domaine de l'éducation, afin de mieux faire face à la perturbation grave et persistante causée par la pandémie de Covid-19 sur l'enseignement et de placer l'éducation au centre des agendas politiques.
Dans le cadre de cette réforme de la coopération mondiale en matière d'éducation, un comité directeur de haut niveau sera créé lors de la Réunion mondiale sur l'éducation, présidée par la France et prévue en marge de la Conférence générale de l'UNESCO et du Forum de Paris sur la paix.
Le Comité directeur de haut niveau fournira des orientations stratégiques, examinera les progrès accomplis, formulera des recommandations sur les priorités, surveillera et plaidera en faveur d'un financement adéquat, et encouragera l'harmonisation et la coordination des activités des partenaires.
Afin d'assurer la réussite de cette relance, remédier aux pertes d'apprentissage et gérer les transformations imposées dans l'enseignement et l'apprentissage par la pandémie, l'UNESCO plaide notamment pour accroître les investissements dans le bien-être, la formation, le développement professionnel et les conditions de travail des 71 millions d'enseignants à travers le monde.
L'agence onusienne et ses partenaires ont appelé en octobre dernier les gouvernements et la communauté internationale à prioriser les enseignants dans la relance de l'éducation et à se focaliser sur les enseignants et les défis auxquels leur profession fait face, ainsi qu'à partager des politiques efficaces et prometteuses.
Ils ont plaidé également pour une reconnaissance du rôle exceptionnel que jouent les enseignants et à leur accorder la formation, le perfectionnement professionnel, le soutien et les conditions de travail dont ils ont besoin pour déployer leur talent.
La reprise de l'éducation ne pourra aboutir que si elle est conduite main dans la main avec les enseignants en leur donnant la parole et la possibilité de participer à la prise de décisions, constate l'UNESCO.
Outre la relance de l'éducation, plusieurs décisions importantes sont attendues, lors de cette Conférence Générale, de la part des 193 Etats membres de l'Organisation, sur les enjeux contemporains liés à la préservation du patrimoine et de l'environnement.
Le Maroc, qui préside le groupe des pays arabes, prend part à cet événement qui coïncide avec la célébration du 75ème anniversaire de la création de l'Unesco, avec une délégation importante conduite par le ministre de l'Education Nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.