PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    Transformation digitale au Maroc: une nouvelle stratégie sera prochainement lancée    Allocations familiales: ce que prévoit le gouvernement en 2023    PLF 2023: priorité donnée à l'emploi, les détails    Un sardinier marocain avec 23 marins à bord en difficulté au large de Casablanca    Champions League (tours préliminaires): voici les adversaires du Wydad et du Raja    Mercato : Yassine Labhiri choque le WAC et le Raja en signant à ... Berkane (PHOTO)    Maroc/Covid-19: 191 nouveaux cas et 1 décès ces dernières 24h    Réforme de la Santé: ce que prévoit le gouvernement Akhannouch en 2023    Tanger: un camionneur marocain de 37 ans pris la main dans le sac    Le Marocain Bilal Sahli remporte la médaille d'argent    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule "dans de bonnes conditions", un pic attendu fin août    Taïwan organise des exercices militaires, accuse Pékin de préparer une invasion    Le Groupe arabe à l'ONU salue les efforts soutenus de SM le Roi, Président du Comité Al-Qods    Algérie-arnaque d'étudiants : prison ferme pour deux personnes    Le CCME célèbre les Marocains du Monde et leurs régions    #Dégage_Akhannouch : «le patron d'Afriquia est accusé d'augmenter les prix à la pompe pour s'enrichir»    La France et l'Europe doivent mettre en place une alliance rénovée avec le Maroc (politologue)    Finances publiques: regain de forme des économies    Jeux de la solidarité islamique : Noura Ennadi offre l'or pour le Maroc au 400m haies    Jeux de la solidarité islamique/400 m haies: Noura Ennadi remporte la médaille d'or    Jeux de la solidarité islamique : Laaraj offre l'or au Maroc, El Bouchti en argent au taekwondo    Football : Le championnat marocain, destination préférée des joueurs algériens    Bourse de Casablanca: Clôture en bonne mine    L'endettement financier des ENF à près de 821 MMDH en 2021    Juillet 2022, l'un des plus chauds mois jamais enregistrés dans le monde    Compteur coronavirus: 191 nouveaux cas, plus de 6,7 millions de personnes ont reçu trois doses du vaccin    La Marine royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Les murales forcent l'admiration par leur esthétique    Maroc : La SNRT ouvre ses portes aux associations des Marocains du monde    Célébration de « Baba Achour »    Le moussem de Moulay Abdellah Amghar revient après deux ans de suspension    Les Casques bleus en Afrique, entre consentement et crise de légitimité    Une nouvelle étude révèle que 58% des maladies infectieuses seraient liées aux menaces climatiques    Frontière turco-syrienne : Erdogan déterminé à mettre en place un corridor de sécurité    L'UE annonce une aide de 261 millions d'euros à l'UNRWA    Les Etats-Unis et les pays africains, des « partenaires égaux » face aux nouveaux défis    Accord de paix au Tchad: l'ONU salue une « étape importante » dans l'histoire du pays    La culture autre levier de la diplomatie marocaine    Le «Pavillon Bleu» hissé pour la 11è fois consécutive sur la plage d'Aglou à Tiznit    Clôture à Ain Leuh du 21ème Festival national d'Ahidous    Beyonce au sommet des ventes aux Etats-Unis, une première depuis près de 15 ans    Interview avec Ahmed Taoufik Moulnakhla : « Nous voulons contribuer au développement du partenariat Sud-Sud »    Najat Aâtabou danse et chante à l'occasion d'Achoura (VIDEO)    Météo. Voici le temps qu'il fera ce mardi 09 août au Maroc    Le Conseil de sécurité de l'ONU se penche sur la situation à Gaza    Le «Parlement itinérant» fait escale à Tanger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Contrebande vivrière: Pour la mise en place d'une zone franche près de Fnideq
Publié dans Hespress le 08 - 01 - 2020

Le rapport de la « Mission parlementaire de prospection sur la situation des enfants négligés et des femmes-mulets au point de passage de Bab Sebta » recommande la création d'une zone commerciale franche à Fnideq afin de lutter contre la contrebande vivrière.
« Cette forme de contrebande se répercute non seulement sur la situation des femmes et hommes porteurs de marchandises, mais aussi sur les flux commerciaux entre les provinces de Tétouan et M'diq-Fnideq », déplore le rapport débattu mardi lors d'une réunion de la Commission des Affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des MRE à la Chambre des représentants.
Les auteurs du rapport plaident pour une véritable alternative économique en offrant des avantages incitatifs pour les activités génératrices d'emplois dans les deux provinces et en veillant au lancement d'une zone industrielle sur le moyen terme susceptible d'absorber les femmes qui s'adonnent à la « contrebande vivrière ».
Parmi les recommandations formulées à cet effet, le document préconise la réalisation d'une étude socio-économique sur les catégories sociales concernées afin de mieux cerner leurs conditions sociales, niveau d'étude et besoins en termes d'accès au marché du travail.
Sur le court terme, le rapport préconise la mobilisation de ressources humaines qualifiées en vue d'humaniser et d'organiser de façon optimale le passage de Bab Sebta, tout en mettant en place des moyens électroniques d'organisation pour maîtriser les flux sur place et améliorer les conditions de santé et d'hygiène dans l'attente de solutions durables.
S'exprimant devant la commission, la ministre de la Solidarité, du développement social, de l'égalité et de la famille, Jamila El Moussali, a souligné que le débat sur la situation des enfants négligés et des femmes-mulets au point de passage de Bab Sebta intervient dans un contexte marqué par la mise en œuvre de la régionalisation avancée et la signature du cadre d'orientation pour l'exercice des compétences des régions.
Le phénomène de la « contrebande vivrière » est éminemment complexe dès lors qu'il revêt des dimensions à la fois économique, sociale et culturelle, a-t-elle fait observer.
La ministre a dans ce contexte appelé à la promotion de la formation professionnelle afin de favoriser l'autonomisation des femmes porteuses de marchandises, dont le nombre s'élève à quelque 3500 de différentes tranches d'âge d'après le rapport.
Cette réunion a été également l'occasion pour la ministre de jeter la lumière sur les investissements engagés dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, notamment le complexe Tanger Med et la consolidation des différentes infrastructures.
Elle à cet égard insisté sur le grand effort déployé sur le front économique, relevant l'importance de l'investissement dans le capital humain.
Après avoir mis en évidence la dynamique que connait le domaine des coopératives au Maroc, particulièrement dans sa région du nord, la ministre a évoqué les multiples avantages qu'offrent le Fonds de cohésion sociale et le fonds d'entraide familiale.
Par ailleurs, elle a fait état de la volonté politique en faveur de la promotion de la situation de la femme, citant une série d'actions entreprises visant le renforcement de l'autonomisation de la femme et l'amélioration de sa condition.
Les membres de la mission parlementaire s'étaient rendus au point de passage Bab Sebat pour s'informer de la situation sur place et tenir des rencontres avec les autorités locales et les services extérieurs concernés.
La Mission a été mise sur pied afin d'examiner la situation de femmes marocaines qui s'adonnent chaque jour à cette forme de trafic des marchandises en provenance de Sebta ainsi que les incidences de ce phénomène sur l'économie nationale.
La mise en place de cette mission, menée par la Commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des MRE, s'inscrit dans le cadre de l'action du contrôle assumée par le parlement conformément à l'article 70 de la Constitution et de l'article 107 du règlement intérieur de la chambre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.