USA: Biden signe une loi historique pour restreindre l'accès aux armes à feu    Message de condoléances et de compassion de SM le Roi aux membres de la famille de feu le Professeur Yves Coppens    L'ONCF déploie son plan Eté 2022    Maroc : Les e-visas au grand bonheur des professionnels du tourisme    Manuel Albares : La position de l'Espagne sur le Sahara "très claire" et "souveraine"    Maroc. Smeia dévoile en avant-première la nouvelle Série 7 et le X7    African Lion : l'hôpital militaire de campagne prend soin des habitants de Taliouine    Assaut à Melilla/Nador: Pedro Sanchez accuse les "mafias" de trafic d'êtres humains    Mali: l'armée annonce avoir «neutralisé» plus de soixante djihadistes    FRMF: plusieurs joueurs du WAC et du Raja lourdement sanctionnés    Tirage des éliminatoires / CAN de Beach Soccer 2022 : Le Maroc affronte la Côte d'Ivoire    Equipe nationale : Coach Vahid, de plus en plus, sur un siège éjectable!    Hakim Ziyech aurait choisi sa prochaine destination    Mohamed Mehdi Bensaid testé positif au covid-19    Saad Lamjarred enflamme un mariage en Egypte (VIDEO)    Yassine Esqalli : né d'une simple curiosité, le voyage de 50 mille km parcouru à...vélo    Appel à la mobilisation pour accompagner le retour des MRE    Fusillade à Oslo: la police enquête sur un « acte terroriste »    L'international marocain Zakaria Aboukhlal signe à Toulouse    La junte algérienne vit mal la participation tunisienne à l'exercice «African Lion 2022»    ONMT. Le «Light Tour» fait sensation à Sao Paulo    Latifa Akherbach : «Les doubles standards antagonisent les opinions publiques et renforcent l'incompréhension entre les sociétés»    Températures prévues pour le dimanche 26 juin 2022    Mme Akharbach : Les doubles standars contribuent à « antagoniser les opinions publiques »    Maroc-Algérie : Omar Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU    Le jeune pianiste marocain Marouan Benabdallah anime avec brio un concert à Rome    Insolite : un Marocain de 68 ans fait Amsterdam-Dakar à vélo !    Sécurité alimentaire mondiale : lettre ouverte des Ambassadeurs et Chefs de mission près le Royaume du Maroc    L'aéroport Mohammed V de Casablanca dans le Top-5 des aéroports «les plus améliorés» au monde    Organisation d'opérations d'émigration clandestine : huit interpellations à Laâyoune    USA: Biden fustige la décision de la Cour suprême sur le droit à l'avortement    Fouzi Lekjaa réélu à la tête de la FRMF pour un troisième mandat    CA de l'Agence Maroc PME: Hausse importante des réalisations 2021    Paris : Ouverture du 17e Salon de l'immobilier marocain «SMAP Immo»    Irlande : L'histoire du Maroc présentée dans la cathédrale Christ Church de Dublin    Assaut de clandestins subsahariens sur Mellilia: le bilan s'alourdit    La météo pour ce samedi 25 juin 2022    Lutte anti-terroriste: La coopération entre le Maroc et les Nations Unies "forte et fructueuse"    Classement 2022 des World Airport Awards : L'aéroport Med V de Casablanca au Top 5    Les jeunes astronomes à l'honneur lors de la 10e édition du festival d'astronomie d'Ifrane    C'est parti pour la première édition de l'évènement « Anfa Park en fête » (VIDEO)    Seul le courage paiera [Par Jamal Berraoui]    Soirée à Dublin sous le signe de la culture et de l'histoire du Maroc    Covid-19/Maroc : 33 nouveaux cas admis en REA en 24H    Ouverture à Rabat du Bureau de formation de l'ONU contre le terrorisme    Hilale saisit le Conseil de sécurité et le SG de l'ONU sur les silences, les mensonges et les obstructions de l'Algérie    Nuit des musées et des espaces culturels : C'est parti pour la première édition !    Le Maroc propose d'installer une usine d'engrais au Guatemala    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Revue de presse quotidienne de ce vendredi 13 mars 2020
Publié dans Hespress le 13 - 03 - 2020

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi 13 mars 2020
L'Economiste
Le plan de sauvetage du cheptel lancé. Le gouvernement s'est enfin décidé à déployer un plan de sauvetage de l'élevage. Outre la situation, jugée très critique, des cultures céréalières, les éleveurs font face à la rareté de l'aliment du bétail. Intervenant devant la Commission parlementaire des secteurs productifs, Aziz Akhannouch a indiqué que le montant de 55 millions de DH débloqués constitue une première tranche du plan de sauvetage du bétail. L'opération sera gérée par les directions régionales de l'agriculture. Pour ce qui est des communes rurales reculées, le transport sera assuré. Et pas moins de 82 centres seront ouverts à la vente d'orge subventionnée.
Carburants: Baisse des prix attendue. Avec la chute du cours du pétrole, une baisse importante du prix de l'essence et du gasoil est attendue durant les prochains jours. Cette baisse pourrait dépasser les 0,70 voire 0,75 DH le litre pour les deux produits dans les stations-services. Depuis lundi dernier, le pétrole a accusé une spectaculaire chute de son cours. Mercredi, le baril de WTI, référence américaine du brut, pour livraison en avril, cédait 1,22%, à 33,94 dollars.
Aujourd'hui le Maroc
Coronavirus: Plus de 35.000 personnes contrôlées aux frontières. Le ministère de la santé dresse le bilan des actions de contrôle menées au niveau de l'ensemble des différents postes-frontières nationaux. La situation au 8 mars démontre que 35.000 personnes ont été contrôlées au niveau des points de passage aériens, maritimes et terrestres du Maroc et ce, dans le cadre des mesures préventives prises pour faire face au coronavirus par les autorités nationales. « L'évolution du virus est imprévisible. Certes, la limitation de la propagation est sujette à la circulation des personnes infectées mais des gestes simples qui valent de l'or sont à prendre en considération", a dit Dr Mohamed Moussif, médecin en chef de l'aéroport Mohammed V de Casablanca.
Une enveloppe de 125 MDH pour la Cité des métiers et des Compétences de Guelmim. Après Laâyoune-Sakia El Hamra, Guelmim-Oued Noun sera la deuxième région des provinces du Sud à se doter d'une Cité des métiers et des Compétences (CMC) et qui a fait l'objet d'une convention approuvée récemment par le conseil régional lors de sa dernière session ordinaire. D'un coût total de 125 millions de dirhams (MDH), ce projet, qui s'inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre de la nouvelle feuille de route pour le développement de la formation professionnelle et auquel le conseil apportera une contribution de 25 MDH, comprend les pôles de l'agriculture, de l'industrie-alimentaire, de la technologique numérique, des énergies renouvelables, du tourisme et de l'artisanat.
L'Opinion
ALE Maroc-Turquie: Les orientations structurantes de l'ASMEX. Depuis l'entrée en vigueur de l'accord de libre-échange (ALE) conclu entre le Maroc et la Turquie, le déficit commercial de ce dernier vis-à-vis d'Ankara n'a fait qu'exploser, s'élevant à plus de 16 milliards de dirhams en 2018. Pour éradiquer ces déséquilibres bilatéraux, l'Association marocaine des exportateurs (ASMEX) propose une stratégie basée sur la maîtrise des risques d'importation, l'encouragement des exportations à travers la facilitation d'accès au marché, le développement de l'investissement à travers l'intégration des chaînes de valeur et la mise en place de mécanismes de financement adaptés et la révision de la typologie de l'accord pour élargir son périmètre et l'inscrire dans les accords de nouvelle génération.
Sécheresse, déjà les premiers feux de forêts. A cause des impacts des changements climatiques et de la sécheresse causée par le manque de précipitations, les feux de forêts ont commencé très tôt cette année. Du 1er janvier au 11 mars 2020, il y a eu au Maroc 18 incendies qui ont totalisé près de 20 hectares incendiés. Les régions les plus touchées sont la zone de l'Oriental et le Rif. Le Royaume est pourtant dans une situation bien meilleure que certains de ses voisins. Nous sommes très loin des 700 hectares ravagés par le feu en Corse février dernier, ou encore des 1.063 hectares brûlés dans les Îles Canaries il y a quelques jours.
Al Bayane
Amrani: Le Maroc, une valeur ajoutée indéniable à la défense des questions africaines. L'ambassadeur du Maroc en Afrique, Youssef Amrani, a mis en avant, l'importante valeur ajoutée que le Royaume apporte pour la défense des grandes questions africaines. Le Maroc a une valeur ajoutée indéniable à apporter aux grandes questions posées à l'Afrique, a dit Amrani, invité à l'émission Frank Talk de la chaine sud-africaine, Newzroom Afrika. Le diplomate a tenu à souligner, lors de cette émission phare à laquelle sont invitées les personnalités les plus influentes en Afrique du Sud, a relevé que le Maroc et l'Afrique du Sud, qui assure la présidence de l'Union africaine (UA) pour l'année 2020, sont appelés à travailler ensemble pour relever les défis posés à l'Afrique et ce partant de leurs solides bases économiques et des valeurs communes qu'ils partagent.
Unesco: Une Marocaine membre d'un groupe d'experts internationaux sur l'éthique de l'intelligence artificielle. L'universitaire marocaine Fatima Roumate a été choisie par l'Unesco pour intégrer un groupe international composé des « plus grands experts mondiaux » chargé d'élaborer des recommandations sur l'éthique de l'intelligence artificielle (IA), apprend-on auprès de l'organisation onusienne.Docteur en droit économique international et européen, professeure notamment de droit public à l'Université Mohammed V Agdal Rabat et présidente de l'Institut International de la Recherche Scientifique (Marrakech), Mme Roumate a été nommée par la directrice générale de l'Unesco, Audrey Azoulay, aux côtés de 23 autres personnalités parmi « les plus grands experts mondiaux sur les défis sociaux, économiques et culturels de l'IA ».
Libération
Coronavirus: Lahlimi pessimiste quant à la croissance. Le coronavirus menace désormais la croissance mondiale. Le Maroc ne fera pas exception. Conjuguée à la sécheresse, cette pandémie impactera négativement la croissance économique du Royaume. Dans une déclaration à la presse, le Haut Commissaire au plan, Ahmed Lahlimi, a dit que la croissance économique du Maroc devrait être révisée à la baisse à près de 2% en 2020, contre 3,5% initialement en raison de la sécheresse qui a réduit la production agricole et de la baisse des arrivées de touristes à cause de l'épidémie de coronavirus. Et Lahlimi d'ajouter : « La croissance de cette année enregistrera sa plus forte baisse en 20 ans ». L'épidémie de coronavirus, qui a fait des ravages au niveau des marchés mondiaux, pose un énorme défi au Royaume qui est fortement dépendant du tourisme en provenance d'Europe.
Enquête sur le chauffard qui a blessé des élèves à Marrakech. Le service préfectoral de la police judiciaire de Marrakech a ouvert une enquête préliminaire sous la supervision du parquet compétent, autour des actes criminels attribués à un conducteur de voiture pour son implication présumée dans un accident de circulation volontaire, ayant provoqué des blessures et causé des dégâts matériels à des propriétés privées. Le mis en cause, âgé de 26 ans, était au volant d'une voiture appartenant à une société de vente d'équipements ménagers quand il a eu une altercation avec un groupe d'élèves quittant leur établissement scolaire, indique dans un communiqué la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), ajoutant que le conducteur a accéléré, faisant une marche-arrière à plusieurs reprises, blessant, légèrement, quatre élèves et causant des dégâts matériels à trois voitures et trois motos de particuliers.
Akhbar Al Yaoum
La CIN obligatoire dès 16 ans. Lors du dernier Conseil du gouvernement, le ministère de l'Intérieur a dévoilé le nouveau projet de loi relative à la carte d'identité nationale. Le texte comprend un ensemble de nouveautés dont l'introduction de nouveaux éléments dans le but de mieux sécuriser la CIN. La nouvelle carte offre des solutions qui pourront être utilisées par certaines instances, ce qui lui permettra de remplacer effectivement les documents exigés incessamment par les services administratifs. Les principales nouveautés de ce projet de loi restent la revue à la baisse de l'âge auquel la détention de la carte d'identité devient obligatoire. Il passe ainsi de 18 ans à 16 ans, avec la possibilité pour les tuteurs de demander une carte d'identité pour leurs enfants à partir de 12 ans. La CNIE est une carte à puce sans contact qui répond aux recommandations internationales dans le domaine des documents d'identité.
Lancement la 13ème édition de son programme d'incubation « Tremplin Maroc ». L'association Maroc Entrepreneurs lance la 13ème édition de son programme d'incubation « Tremplin Maroc », apprend-on mardi auprès de l'association basée à Paris. Le concours « Tremplin Maroc » est un programme d'accompagnement à la création d'entreprise permettant à une dizaine d'entrepreneurs de transformer leurs idées de création d'entreprise au Maroc, en un véritable projet, précise l'association dans un communiqué. Ce programme, offert par Maroc Entrepreneurs, comprend un ensemble de sessions de formation dispensées par des professionnels de la création d'entreprise et de l'entrepreneuriat en France et au Maroc, ajoute-t-on, notant que chaque porteur de projet est également conseillé et suivi par deux coachs de Maroc Entrepreneurs, tenu à la confidentialité formelle, qui seront à sa disposition tout durant les 7 mois de formation.
Al Massae
Un nouveau programme pour mieux contrôler les frontières. Le fournisseur de solutions de systèmes de télécommunications Intracom Telecom a annoncé avoir fourni au Maroc un système de contrôle de frontières dans le cadre du programme de gestion des frontières du Maghreb. L'entreprise a fait savoir que l'élaboration de ce programme financé par l'UE aidera les pays maghrébins à faire face au flux migratoire. Il vise également le renforcement du cadre institutionnel du contrôle et de la protection des frontières au Maroc et en Tunisie. L'objectif, selon Intracom Telecom, est de développer les politiques migratoires et améliorer la capacité des autorités marocaines dans la gestion des frontières, dans le but de protéger les migrants, traiter la migration irrégulière et le démantèlement des réseaux criminels transfrontaliers.
Des Adouls refusent le système de retraite. A peine quelques jours après la signature d'une convention relative à la mise en œuvre de la couverture médicale et sociale des adouls, le Conseil régional des Adouls de la cour d'appel d'Errachidia s'est montré sceptique sur le caractère obligatoire de l'adhésion au système de la retraite, justifiant sa position par le fait qu'une large tranche des Adouls âgés ne pourront pas bénéficier de ce système. Le Conseil propose d'adopter le principe d'adhésion sur la base de nombre de journées de travail par mois en fonction d'un revenu forfaitaire et non sur la base du revenu forfaitaire plafonné. Ce dernier, jugent les Adouls d'Errachidia, ne tient pas compte de la nature de leur travail car il ne leur permet pas de cotiser pour des journées où ils n'ont pas travaillé.
Al Ahdath Al Maghribia
Les notaires suspendent leur sit-in. Après avoir rencontré le Chef du gouvernement, le conseil national de l'Ordre des notaires du Maroc (CNONM) a décidé de suspendre les sit-in prévus initialement jeudi 12 mars dans plusieurs régions du Royaume. Après avoir examiné le projet de décret relatif à la fixation du tarif d'honoraires des notaires, l'avis du Conseil de la Concurrence et les différentes formes de protestations engagées par le conseil, les différentes parties prenantes se sont mis d'accord sur la nécessité d'ouvrir la porte au dialogue autour des points de discordes dans le but d'atteindre un accord garantissant les intérêts du CNONM, des contractants et des différentes parties concernées, indique le CNONM dans un communiqué.
Entrée en vigueur de la loi relative au droit du citoyen à l'information. La loi relative au droit du citoyen à l'information est entrée en vigueur ce jeudi. L'entrée en vigueur de ses articles les plus emblématiques, de 10 à 13, était soumise à une période transitoire de deux ans. Et ce, à compter de la publication de la loi au Bulletin officiel du 12 mars 2018. Les articles 10 à 13 régissent «les mesures de publication proactives» auxquelles «les institutions et organismes concernés doivent» se plier: Parlement, collectivités territoriales (régions, provinces, communes…), tribunaux, administrations, établissements publics ou privés investis d'une mission de service public…Ces entités sont obligées de «publier le maximum d'informations» qui sont en leur possession via notamment « les portails nationaux des données publiques ».
Al Alam
Coronavirus: Annulation de tous les moussems religieux dans le Royaume. Le ministère des Habous et des affaires islamiques a annoncé l'annulation de tous les moussems religieux quelle que soit l'ampleur des rassemblements qu'ils connaissent, et ce à la suite de l'apparition du nouveau coronavirus dans plusieurs pays. Dans un communiqué, le ministère souligne que cette décision a été prise « conformément aux orientations de la charia relatives à la protection des âmes et des corps contre la ruine et tout dommage, en tenant compte de l'épidémie qui s'est apparue dans un certain nombre de pays et des conseils médicaux liés à ce sujet, en particulier ceux concernant la prévention des contagions lors des rassemblements ». Le ministère a appelé à cet égard les oulémas, les prédicateurs et prédicatrices ainsi que les imams à « sensibiliser les gens à la question de la prévention de l'épidémie, notamment en respectant les règles d'hygiène et en évitant toutes les possibilités de contamination ».
La RAM inaugure le vol Laâyoune-Rabat. La Royal Air Maroc (RAM) a inauguré mercredi la liaison Laâyoune-Rabat, à raison de deux vols hebdomadaires. Ces vols, qui sont opérés par des avions B737-800 tous les lundis et mercredis à un tarif fixe de 800 DH (TTC) l'aller-simple, sont programmés à 09H35 au départ de Laâyoune pour une arrivée à Rabat à 11H10. Quant aux vols au départ de Rabat, ils sont prévus à 12H00 pour une arrivée à 13H40. En plus de l'ouverture de cette liaison avec Rabat, la RAM a également renforcé sa ligne reliant Laâyoune à Marrakech par une fréquence additionnelle (soit 3 au total) opérée tous les dimanches par des avions de type B737-800, au prix fixe de 700 DH TTC (aller simple).
Bayane Al Yaoum
Camps de Tindouf: Le Maroc vivement préoccupé par le transfert par le pays hôte de ses pouvoirs à une entité non-étatique. Le Maroc demeure particulièrement préoccupé par la situation dans les camps de Tindouf face au transfert par le pays hôte de ses pouvoirs, à un acteur non étatique et séparatiste, sur son territoire, « maintenant ainsi une situation sans précédent dans le droit international », a souligné, à Genève, l'ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l'Office des Nations Unies, Omar Zniber. Intervenant lors d'une réunion sur la « mise à jour des opérations du Haut commissariat pour les réfugiés (HCR) au Moyen-Orient et en Afrique du Nord », dans le cadre de la 77ème réunion du Comité permanent du Programme du HCR, M. Zinber a « dénoncé, une fois de plus, la militarisation des camps de Tindouf, en violation des conclusions de ce comité stipulant que les pays hôtes assument la responsabilité d'assurer le caractère civil et humanitaire d'asile ».
Arboriculture : le dispositif « Al Moutmir itinérant » fait escale dans la province de Midelt. Le groupe OCP vient de lancer, dans la commune de Boumia (province de Midelt), la 10ème étape de la deuxième phase de son dispositif « Al Moutmir itinérant » dédié à l'arboriculture et ce, dans le cadre son engagement auprès des agriculteurs marocains. Ce deuxième volet accompagne le programme de développement déployé par les ingénieurs agronomes OCP et permettra la promotion auprès des agriculteurs des meilleures pratiques agricoles en vue d'une agriculture prospère et durable, indique un communiqué du groupe OCP. Cette deuxième phase permet d'élargir le champ d'intervention du programme en visant en plus de la culture de l'olivier, d'autres cultures comme le palmier et le pommier et en intégrant de nouvelles provinces notamment Imouzzer Kandar, Midelt, Guelmim, Zagoura et Guercif, souligne la même source.
Al Ittihad Al Ichtiraki
Port Tanger Med: Plus de 3 MDH de marchandises de contrebande saisies. Les éléments de la Douane opérant au port de Tanger Med ont procédé, mercredi au cours de deux opérations séparées, à la saisie de marchandises de contrebande et d'appareils électroniques d'une valeur dépassant 3 millions de dirhams (MDH). Selon une source douanière, les éléments de la douane ont saisi, lors d'une première opération, 2.078 smartphones dont 733 nouveaux téléphones haut de gamme, ainsi que 500 paires de chaussures et 650 kg de vêtements usés. La valeur des marchandises saisies au cours de cette opération s'élève à 2,7 MDH, a indiqué la même source, soulignant qu'un Marocain résidant en Espagne tentait d'introduire ces marchandises sur le territoire national sans une déclaration préalable auprès de l'Administration des Douanes et Impôts indirects (ADII). Lors d'une deuxième opération, les éléments des douanes ont réussi à saisir 325 ordinateurs portables usagés et 130 chargeurs, d'une valeur totale de 650.000 dirhams, a ajouté la même source, précisant que les marchandises se trouvaient dans un véhicule immatriculé à l'étranger, arrivé au port Tanger Med à bord d'un bateau en provenance d'Algeciras.
Omar Hilale souligne l'impératif de s'attaquer aux causes profondes du terrorisme en Afrique. L'ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès des Nations-Unies à New York, Omar Hilale, a souligné, devant le Conseil de sécurité, l'impératif de s'attaquer aux causes profondes du terrorisme en Afrique, étant donné que ce phénomène est porteur de conséquences désastreuses pour la stabilité politique et le développement économique et social du continent. Intervenant lors d'un débat organisé par le Conseil sur le thème « Paix et sécurité en Afrique: lutter contre le terrorisme et l'extrémisme en Afrique », M. Hilale a relevé que les terroristes, en particulier dans la région du Sahel, s'attaquent davantage aux infrastructures critiques et aux cibles vulnérables, telles que les écoles et les hôpitaux, causant des conséquences désastreuses à la stabilité politique et le développement économique et social des pays africains. Bien plus, les séparatistes et les groupes armés non-étatiques, en particulier ceux dont les liens avec les groupes terroristes sont avérés, représentent une réelle menace à la paix et à la sécurité, a fait observer l'ambassadeur, ajoutant qu'en répandant la peur, la haine et les divisions au sein des communautés, les terroristes visent à inciter à la violence et à créer un vide qu'ils espèrent pouvoir exploiter.
Rissalat Al Oumma
Médiation institutionnelle : Entretiens maroco-nigériens sur l'échange des expertises et des bonnes pratiques. Le Médiateur du Royaume, Mohamed Benalilou a eu, à Rabat, des entretiens avec son homologue nigérien Ali Sirfi Maiga, axés sur l'échange des expériences et des expertises, ainsi que des bonnes pratiques dans le domaine de la médiation institutionnelle. S'inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre du mémorandum d'entente signé entre les deux parties et du grand intérêt que Sa Majesté le Roi Mohammed VI accorde aux relations de coopération avec les pays africains amis, cette entrevue a été l'occasion d'évoquer le partage de l'expertise de l'Institution du Médiateur du Royaume avec son homologue nigérienne dans le domaine du traitement électronique des plaintes, de la gestion électronique de l'espace citoyen et des possibilités qu'il offre de porter plainte à distance, indique un communiqué de l'Institution du Médiateur du Royaume.
Genève: Une activiste du polisario dévoile le calvaire des familles des disparus sahraouis dans les geôles des séparatistes au sud-ouest algérien . L'activiste du polisario Lemaadla Zroug a dévoilé, à Genève, devant le Conseil des droits de l'homme (CDH), le calvaire des familles des disparus sahraouis dans les geôles des séparatistes, dans le sud-ouest algérien. Dans son intervention dans le cadre de la 43ème session du CDH, Mme Zroug a dénoncé les actes de représailles et les châtiments infligés aux opposants dans les camps de Tindouf, « où les dirigeants du polisario recourent systématiquement aux actes d'enlèvement, de maltraitance et d'exécution à l'encontre des opposants sahraouis », notant que les milices des séparatistes sont encouragées dans leurs agissements par « l'arbitraire régnant dans ces camps, compte tenu du refus du pays hôte d'assumer ses responsabilités juridiques et morales en violation des chartes internationales ». Mme Zroug s'est élevée, dans ce sens, contre le mutisme et l'absence de réactivité des instances internationales, notamment le Haut commissariat aux Réfugiés (HCR) et le CDH, face à ces crimes horribles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.