Gravement malade, Brahim Ghali aurait été évacué à l'étranger    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule « dans de bonnes conditions », un pic attendu fin août    Cours des devises du mercredi 10 août 2022    USA: Comprendre la perquisition lundi au domicile de Donald Trump    Biden paraphe la ratification des adhésions de la Finlande et la Suède à l'Otan    L'Algérie et la Russie en exercices militaires près de la frontière avec le Maroc    Egypte : une nouvelle étudiante poignardée à mort par un camarade éconduit    Ukraine: La vente du cargo de céréales au Liban annulée    Alerte météo: Temps chaud vendredi et samedi dans plusieurs provinces du Royaume    Vidéo. Sebta: arrestation de 2 personnes à bord d'une embarcation avec 600 Kg de haschich    Réunion ce Mercredi pour Ziyech à Londres    Le détail des exportations marocaines au 1er semestre    Journée nationale du migrant: Le CCME soutient les initiatives des Marocains du monde envers leurs régions    Québec : La piste de meurtre privilégiée dans la mort d'un étudiant marocain    La deuxième vague Omicron, c'est fini !    La Russie lance un satellite iranien en orbite    Charte de l'investissement, réforme de la santé, PLF 2023 : Les dossiers chauds de la rentrée parlementaire    La Marine Royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Badr Banoun marque son premier but avec Qatar SC    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC et le Raja exemptés du premier tour préliminaire    Vahid : « J'y suis, je reste ! »    Hôpital: accord sur les rémunérations en retard des médecins    Budget 2022 : En l'absence de sortie à l'international, le Trésor poursuit le recours au marché intérieur    Dari Couspate s'implante en Europe    Le PLF-2023 fixe quatre grandes priorités    Lutte contre les incendies : Le Maroc se dote de trois nouvelles Canadair    Interview avec Rita Al Khayat : Pour créer, le cinéaste a besoin de la liberté intérieure    Histoire : Les archives des Cahiers d'El Jadida remises aux Archives du Maroc    La Zaouia Habria Derquaouia tient son 120ème moussem    Un film marocain sorti en 2016 continue de reçevoir des prix    Le monde a soif    Météo: les prévisions du mercredi 10 août    Accidents de la circulation: 12 morts et 2.210 blessés en une semaine    La revue de presse du mercredi 10 août    Ligue des Champions de la CAF: le Wydad et le Raja fixés sur leurs adversaires    PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    Le CCME célèbre les Marocains du Monde et leurs régions    COVID-19 : Fin de la deuxième vague Omicron au Maroc    Juillet 2022, l'un des plus chauds mois jamais enregistrés dans le monde    23 marins pêcheurs secourus par la Marine royale au large de Casablanca    Jeux de la solidarité islamique : Noura Ennadi offre l'or pour le Maroc au 400m haies    La France et l'Europe doivent mettre en place une alliance rénovée avec le Maroc (politologue)    Les murales forcent l'admiration par leur esthétique    Maroc : La SNRT ouvre ses portes aux associations des Marocains du monde    Célébration de « Baba Achour »    Le moussem de Moulay Abdellah Amghar revient après deux ans de suspension    Le Conseil de sécurité de l'ONU se penche sur la situation à Gaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Incendies : Changement climatique et main d'homme, le monde flambe
Publié dans Hespress le 12 - 08 - 2021

De l'Ouest américain et du Nord du Canada à la Sibérie en passant par la Méditerranée à travers l'Italie, la Grèce, l'Algérie, la Turquie..., les températures affolées, enregistrent des records depuis le mois de juin, provoquant à leur passage des incendies et catastrophes en série comme en Allemagne ou la Belgique et maintenant la Turquie avec de fatales inondations.
Certes, on ne peut associer systématiquement ces phénomènes au changement climatique, mais ce dernier, c'est un fait, les rend plus probables et virulents. Force est de constater, également, que l'été 2021 a donné lieu à des records de chaleur, provoquant des incendies d'une ampleur rarement inégalée dans des régions du monde qui s'en sont trouvées en proie aux flammes, avec pour conséquences des dommages catastrophiques aussi bien pour leurs habitants que pour l'environnement. Mais n'incriminons pas que Dame Nature, les incendies sont aussi à caractère criminel comme en Kabylie déclenchée par des pyromanes ou accidentelle comme en Californie, où le second pire sinistre qui y sévit actuellement a été causé par la chute d'un arbre sur un câble électrique. En Californie, un des pires incendies qu'ait jamais connu cet Etat, le Dixie Fire, au nom de la rue par laquelle il s'est déclaré le 14 juillet dernier, brûle quotidiennement des hectares de forêt et menace les petites villes sur son passage, attisé par une chaleur caniculaire, une sécheresse et des vents continus.
En Méditerranée en cette "mi-août", la situation est toujours préoccupante en Grèce, en proie à de multiples feux de forêts après la pire canicule que le pays ait connue depuis 30 ans. En deux semaines, ce sont près de 100 000 hectares qui sont partis en fumée « aux quatre coins » de la Grèce, selon le système européen d'information sur les feux de forêt (EFFIS). Il faut dire que le bassin méditerranéen n'a pas été épargné par les flammes, avec le Liban, la Turquie, l'Italie ou encore l'Algérie sur la Rive-Sud Ces pays ont été victimes de feux d'une ampleur rarement inégalée. Après des incendies ayant tué huit personnes dans le sud du pays, la Turquie a ensuite dû braver des inondations, tout aussi menaçantes pour la population. Depuis deux semaines ces deux pays d'Europe du Sud affrontent une canicule exceptionnelle, aux tragiques conséquences. Le bilan s'élève à ce jour à huit décès sur les côtes turques, deux à proximité d'Athènes, et des dizaines de personnes hospitalisées. Si la plupart des foyers ont été maîtrisés en Turquie, le drame se poursuit côté grec, et notamment sur l'île d'Eubée où plus de 3 000 personnes ont dû être évacuées.
L'Algérie était également en proie à des feux de forêt, rendus incontrôlables par la chaleur extrême qui sévit sur le pays et plus particulièrement en Kabylie. Mercredi un bilan faisait état d'une d'au moins 73 personnes ayant péri dans ces incendies ayant débuté deux jours plus tôt dans cette région montagneuse du nord-est de l'Algérie. Le manque de moyens déployés par les autorités dans la région attise la colère des habitants qui déplorent l'impuissance des pouvoirs publics à enrayer ce fléau. Totalement débordée l'Algérie n'a pas daigné accepter l'aide du Maroc qui lui proposait l'envoi de deux canadairs, et ce, pour des raisons "politiques". Ni le président de la République, qui a décrété trois jours de deuil national ni, son Premier ministre n'ont jugé nécessaire de se rendre sur le terrain pour montrer leur solidarité avec les habitants de la Kabylie, ravagée et les familles des victimes. Le paysage n'est que désolation, végétation carbonisée, collines en feu, bétail qui se meurt et villages assiégés.
Cela étant, les données satellites de la Nasa qui permettant de repérer les feux actifs sur l'ensemble du globe (Europe, Afrique, Amérique, Asie…) relèvent des incendies en Californie, Suède, Amazonie (Brésil, Pérou, Paraguay ou encore Bolivie...) , Australie, Russie en Sibérie (trois millions d'hectares partis en fumées ces dernières ont atteint le pôle Nord), Sicile, Afrique Subsaharienne où plus d'un millier de feux sont actifs notamment, en Angola, au Congo, en Tanzanie… (phénomène malheureusement « courant à cette période de l'année »). Ces derniers jours, la situation en Turquie, Grèce, Etats-Unis, Kabylie a été particulièrement médiatisée. Mais de nombreux feux restent actifs ailleurs dans le monde comme au Liban où les feux de forêt s'étendent dans la région du Akkar, au nord du pays, se propageant également de l'autre côté de la frontière, en Syrie ou encore dans l'Est du Canada en Colombie-Britannique où les autorités recensaient près de 300 feux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.