Maroc : 1 819 agents d'autorité concernés par un mouvement de mutation    Maroc : Les contrôleurs aériens vent debout contre l'ONDA    Maroc : Le Radisson Hotel Group ouvre son deuxième resort à Saïdia    Maroc : 20 morts et 34 blessés dans un accident entre Khouribga et Fqih Ben Saleh [nouveau bilan]    Canicule au Maroc : Jusqu'à 46°C entre vendredi et dimanche    Dakhla : Une touriste française succombe à ses blessures causées par des chiens errants    L'ambassadeur chinois à Washington met en garde les Etats-Unis contre les conséquences de son soutien à Taïwan    Guerre et paix : Manœuvres tous azimuts    Myanmar : Les Rohingyas exigent un environnement favorable à leur rapatriement    France : Des stations de métro noyées à Paris    Ronaldo promet la "vérité" en réponse aux "mensonges" des médias    Serie A: ouverture d'une enquête après les cris racistes contre Osimhen    Compétitions africaines interclubs : La participation des Raja, Wydad (LDC) ,AS FAR et RSB officiellement validée par la CAF    Ronaldo, le footballeur ''SDF'! : Il pourrait trouver refuge chez l'Atletico !    Le roi Mohammed VI félicite les présidents indonésien et gabonais    Israël et la Turquie décident la reprise totale des relations diplomatiques    Tunisie: la nouvelle constitution adoptée à 94,6% des voix    Face au mutisme des autorités, des étudiants venus d'Ukraine cherchent d'autres pays d'accueil    Saisie à Djeddah de plus de 2 millions de comprimés d'amphétamine    Mo.Salah : Un ''King'' reconnaissant et généreux envers sa patrie !    Le Gabon célèbre sa fête nationale à Laâyoune, en fanfare, événement majeur    Le Nord plébiscité par les touristes    Coupe du monde 2022: La FIFA a organisé des séminaires sur trois continents pour 129 officiels de match    La Fifa suspend la Fédération indienne pour «violation grave»    Charte de l'Investissement : Les non-dits d'une réforme censée tirer le secteur privé de son marasme    L'Ukraine annonce le départ du 1er navire de céréales pour l'Afrique    À Laâyoune, l'ambassadeur gabonais a déposé une gerbe sur la tombe des martyrs marocains    «Vaste manifestation marocaine vers Tindouf»: séisme en Algérie après les propos d'Ahmed Raïssouni    Tiznit : Commémoration du 43ème anniversaire de la récupération de Oued Eddahab    Penser l'amour : Dans le jardin amoureux de Fatéma Mernissi    Culture et conflits : Une crise de mutation pour sauver le monde    Tarfaya / Forteresse : "Casa del Mar" 50 MDH pour restaurer un joyau architectural    Essaouira : La tribu Oulad Tidrarine Alansar fête son 46è moussem culturel et religieux    20ème édition du Tremplin L'Boulevard: 17 artistes attendus du 23 septembre au 2 octobre    Revue de presse quotidienne de ce mercredi 17 août 2022    Immobilier: Les prix en hausse de 0,4% au T2    Biden signe la loi sur la réduction de l'inflation    Mdiq-Fnideq: les efforts se poursuivent pour circonscrire l'incendie de la forêt "Kodiat Tifour"    Trafic de drogues et de psychotropes : Arrestation de 26 individus à Fès    Egalement influenceuse et actrice: Safia Tazi chante «Ghandirha»    Algérie-Espagne : Les relations commerciales toujours suspendues    Cours des devises du mercredi 17 août 2022    La bonne gouvernance s'étend à la société civile    Accidents de la circulation: 20 personnes décédées et 2.244 autres blessées    Jeux de la solidarité islamique : Cinq médailles de bronze pour le Maroc    Mouvement de mutation dans les rangs des agents d'autorité, 1.819 agents concernés    Colonies de vacances sous le thème « Consolider le cinéma de l'enfant »    20e édition de L'Boulevard : Le Tremplin du 23 au 25 septembre au R.U.C Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tamek: Hausse de 5% du nombre de détenus en 2021, le Programme Moussalaha est devenu une référence
Publié dans Hespress le 10 - 11 - 2021

Le nombre de détenus au Maroc a augmenté de 5% en 2021, par rapport à 2020, a affirmé, le délégué général à l'Administration pénitentiaire et à la réinsertion, Mohamed Salah Tamek, qui a loué le programme « Moussalaha » de réinsertion d'anciens détenus pour terrorisme, devenu une référence dans le monde.
Présentant le projet de budget de la Délégation générale à l'Administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), devant la commission de la justice et de la législation de la Chambre des représentants, Tamek a indiqué que cette augmentation « record, s'est étalée sur une seule année, soit entre fin octobre 2020 et fin octobre 2021.
Dans sa présentation, le Délégué général a déclaré que le nombre de détenus avait pourtant connu une baisse entre 2019 et 2020 des suites de la pandémie du coronavirus et des mesures qui ont suivi, comme la libération d'un certain nombre de détenus dans le cadre de la grâce royale, la limitation des activités des tribunaux seulement aux affaires urgentes ainsi que la diminution des taux de criminalité pendant le confinement.
Mais juste après ces mesures, le flux des détenus dans les établissements pénitentiaires est revenu à son rythme normal, allant de 84.990 détenus à fin décembre 2020 à 89;711 détenus à fin octobre de l'année en cours. La hausse enregistrée cette année constitue un « défi important » pour la DGAPR, a affirmé Tamek,
Concernant le programme « Moussalaha », qui vise à réconcilier les détenus condamnés dans des affaires de terrorisme avec la société et leur permettre de se réinsérer, Mohamed Salah Tamek, s'est félicité de sa réussite et a loué un programme qui est un « modèle à suivre partout dans le monde ».
Le programme de réinsertion parrainé par la Rabita Mohammadia des Oulémas, l'association qui œuvre à la promotion d'un Islam ouvert et tolérant, a réussi à réinsérer plus de 200 détenus dans des affaires de terrorisme après leur sortie de prison.
Depuis 2017, le programme « Moussalaha » s'est démarqué par « l'absence de cas de récidive » chez les personnes qui en ont bénéficié. Seul un seul cas a été enregistré, a-t-il relevé, notant que ce dernier souffrait de troubles psychologiques.
Le programme « Moussalaha » est chapeauté par un groupe de spécialistes et de cadres, a expliqué le représentant de la DGAPR, en affirmant qu'il constitue un important « acquis » pour le Maroc, et certains pays ont même sollicité le Royaume pour bénéficier de son expérience dans ce domaine.
« Le Maroc s'est réconcilié avec lui-même à travers l'Instance Equité et Réconciliation, qui a concerné les militants des mouvements de gauche après qu'ils aient été emprisonnés pour leurs idées, même s'ils ne portaient pas d'armes. Désormais, ce sont les détenus des affaires de terrorisme qui demandent la réconciliation », a déclaré Mohamed Salah Tamek ajoutant qu' »un programme de réconciliation inclut la réconciliation avec soi-même, avec le texte religieux et avec l'autre ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.