Drame migratoire : Ylva Johansson se joint à l'ONU et l'UA pour l'ouverture d'une enquête    Sahara: Nasser Bourita reçoit Staffan de Mistura    Sahara : Nasser Bourita reçoit Staffan de Mistura    Campagne agricole 2021-2022 : baisse de 69% des trois principales céréales    La Bourse de Casablanca termine en nette baisse    Phosphates et dérivés: Les exportations ont doublé à fin mai    Tunisie: Kais Saied défend son projet de Constitution controversé    L'euro au plus bas depuis 2002, l'économie de l'UE à la merci des vicissitudes internationales    France: plus de 200.000 cas de Covid en 24 heures    Jeux marocains du sport en entreprise : De l'or pour la MDJS dans la catégorie gaming    Covid-19/Maroc : 54 cas sévères admis en REA en 24H, pour un total national de 179 cas    Azemmour : La préservation du Malhoune, une priorité...    Non, Dounia Boutazout ne mettra pas un terme à sa carrière    Marrakech. Le groupe espagnol Baiuca fait sensation au FNAP    Coronavirus au Maroc: 11 décès enregistrés ce mardi, le taux de positivité grimpe à 28%    Le jeune marocain Chadi Riad prolonge avec le Barça    MOGA Festival revient à Essaouira : Du 28 septembre au 2 octobre 2022    La 17ème édition du festival Timitar du 15 au 16 juillet à Agadir    Clap de fin pour le Trophée Hassan II Tbourida 2022    La journaliste Abu Akleh « vraisemblablement » tuée par un tir israélien « non-intentionnel » (Département d'Etat)    Maroc: le procès des 65 migrants impliqués dans l'assaut contre Melilla reporté au 12 juillet    Harcèlement, viol, chantage... Quand la haute société française bascule dans le gore et demeure impunie    GNL. Remise en service des centrales à cycles combinés de Tahaddart et Aîn Béni Mathar    Dette des pays africains : SM le Roi pour de nouvelles options de financement à vocation structurelle    Remise en service des centrales de Tahaddart et Aîn Béni Mathar à partir du GNL importé    Une hausse de 173% des recettes touristiques à fin mai    Mohammed VI plaide pour une coopération internationale en faveur de l'Afrique    Voici le nouvel entraîneur du PSG    Températures prévues pour le mercredi 06 juillet 2022    Ligue 1: un Marocain rejoint l'OL    Dounia Batma s'offre un relooking (PHOTO)    Medias jordaniens : la gouvernance de la migration au Maroc encadrée par une vision humanitaire et solidaire    Condamné à mort, le Marocain détenu en Ukraine saisit la Cour suprême des séparatistes    CAN féminine 2022 : Ouganda – Maroc ce mardi soir    La France rapatrie 51 mineurs et femmes retenus dans des camps en Syrie    Une clôture aux rythmes gnaoua    Moussem d'Asilah : Une 43ème édition saison ouvre la saison estivale    La Cedeao a un nouveau président    Jeux Méditerranéens : La sélection marocaine de football U18 décroche la médaille de bronze    Météo au Maroc: les prévisions du mardi 5 juillet    Alerte Météo : Vague de chaleur du mercredi au samedi avec des températures allant jusqu'à 45°C    Rabat : La réclusion à perpétuité pour un MRE qui a tué son ex-femme    Imintanout : Démantèlement d'une bande de cambrioleurs de commerces    Bourita : « Le 25ème anniversaire des relations Maroc/Singapour, l'occasion pour une feuille de route de l'avenir de ces relations »    Aïd al-Adha au Maroc: la demande estimée à environ 5,6 millions de têtes    Le Wydad de Casablanca reçoit le trophée de la Botola Pro    Décès de Abdallah Charif El Ouazzani: les condoléances du roi Mohammed VI    Baccalauréat-2022 : Un taux de réussite de 97% chez les candidats non-voyants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Energie verte : Le Maroc s'active dans le déploiement de l'hydrogène vert
Publié dans Hespress le 10 - 05 - 2022

Le Maroc lance une mission de prospection réunissant les différents acteurs de l'écosystème national afin d'accélérer la démarche de sa stratégie sur l'hydrogène vert.
A l'initiative de l'ambassade des Pays-Bas au Maroc, se tient cette semaine à Rotterdam, en marge du World Hydrogen Summit 2022 sous l'objectif de développement de nouveaux partenariats en vue de saisir les opportunités offertes par cette nouvelle filière de la transition énergétique, qui suscite un engouement mondial.
Le Maroc s'active dans le déploiement de l'hydrogène vert, clé de voûte de la transition écologique des secteurs énergétique et industriel. Cette nouvelle source vient compléter d'autres importantes réalisations liées aux énergies renouvelables, notamment le solaire et l'éolien.
Lancée en 2021, la stratégie nationale pour ce secteur ambitionne de créer une filière économique et industrielle autour de molécules vertes, en particulier l'hydrogène, l'ammoniac et le méthanol, à l'horizon 2050. « Les prémices de cette nouvelle étape ont été marquées par le développement de plusieurs projets, en parallèle de la stratégie nationale de l'hydrogène vert, comme la création du Cluster marocain GreenH2 et la plateforme Green H2A, qui retracent la chaîne de valeur de l'hydrogène vert et de ses applications », indique Samir Rachidi, directeur général par intérim de l'Iresen et secrétaire général du GreenH2 Maroc.
Ce dernier explique que la feuille de route de ce cluster, regroupant l'ensemble des acteurs de l'écosystème, est en cours de création pour l'identification des chantiers prioritaires à mettre en place.
Cette nouvelle tendance, qui suscite une coopération mondiale, présente des opportunités importantes, car l'hydrogène peut servir de matière première, de carburant, de vecteur d'énergie et de solution de stockage, avec de nombreuses applications dans les secteurs de l'industrie, des transports, de l'électricité et de la construction.
Dans ce sens, une mission de prospection réunissant les différents acteurs de l'écosystème marocain, à l'initiative de l'ambassade des Pays-Bas au Maroc, se tient cette semaine à Rotterdam, en marge du « World Hydrogen Summit & Exhibition 2022 ». Son objectif est de développer de nouveaux partenariats en vue de saisir les opportunités offertes par l'hydrogène vert, qui suscite un engouement mondial.
Beaucoup de porteurs de projets s'intéressent au Maroc
Samir Rachidi indique que « la filière est très large et n'est pas encore à l'échelle qu'on veut en termes de taille au niveau mondial, du coup elle n'est pas encore compétitive. La décennie 2020-2030 sera celle de l'amorçage de cette économie, chose qui nécessitera beaucoup de subventions et de partenariats à l'échelle internationale ».
Le Maroc peut se positionner en tant qu'un centre de déploiement de cette nouvelle filière de la transition énergétique. « A l'instar de ce qui a été réalisé dans l'automobile ou l'aéronautique, le Royaume pourrait établir des zones dédiées à chacun des maillons de cette filière, avec à la clé des infrastructures et une réglementation adaptées, ainsi que du capital humain formé dans différents domaines », a-t-il indiqué.
Actuellement, beaucoup de porteurs de projets s'intéressent au Maroc en raison de ses réalisations dans les énergies renouvelables et du potentiel important dont il dispose dans ce domaine. « Les meilleurs sites pour le développement de cette filière se trouvent dans les provinces du sud du Royaume, à savoir Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra et Dakhla-Oued Eddahab, où on dispose de très bonnes ressources solaires et éoliennes. Ces ressources naturelles permettent de proposer un kilogramme d'hydrogène parmi les moins chers au monde », a-t-il assuré.
Ces projets pourraient générer une capacité entre 20 et 50 gigawatts (GW) à terme, ce qui permettrait au Maroc d'atteindre une taille critique pour aller au-delà de l'exportation de molécules vertes et capter de l'industrie localement sur toute la chaîne de valeur.
« On a le temps de s'organiser et de mettre en place les investissements nécessaires pour intéresser les grands groupes internationaux à s'installer au Maroc. Nous pouvons développer des alliances win-win et nous positionner en tant que hub africain de l'hydrogène vert », conclut-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.