ONU : Plus de 60 jeunes marocains participent à New York à l'initiative "Future we Want"    Compteur Coronavirus : 121 nouveaux cas positif, un seul décès en 24H    Premier League : Haaland ouvre son compteur pour City, United déjà dans le dur    Météo Maroc: les températures en baisse ce lundi    Renault met le paquet sur l'électrique en France, quid du Maroc ? (VIDEO)    Baignade dans les fontaines à Fès: ce qu'a décidé le conseil communal    À Rabat, un mouvement de contestation contre les «défaillances» du CCME le 11 août    Ammouta de retour au Wydad?    Marocains, il est temps d'économiser l'eau !    Visas Schengen: les Marocains dépités    Motsepe se félicite de la belle réussite de la WAFCON    Date limite de consommation: les autorités sanitaires redoublent de vigilance    Oualidia : pourquoi c'est une destination incontournable pour les vacances    Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara signe un décret accordant la grâce présidentielle à Laurent Gbagbo    Mer de Chine : Pékin annonce des manoeuvres près des Corées    El Jadida : Coup d'envoi du Moussem Moulay Abdellah Amghar    Rabat : La 1ère édition du « Rab'Africa Summer Festival » continue jusqu'au 14 août    Halte aux actes de vandalisme!    Amallah vois double    Mondiaux juniors: Le Marocain Benyazide remporte le bronze du 3000 m steeple    Réunion constitutive du Congrès scientifique universitaire sur les droits de l'Homme    Ukraine. Amnesty international épinglée en Ukraine    Maroc : Partis et ONG dénoncent l'agression israélienne à Gaza    Tunisie : Mise en échec de trois tentatives de migration clandestine    Covid-19 au Maroc : 121 nouvelles infections et 1 décès ce dimanche    Cyberattaque : le site web de la FSDM piraté par un hacker algérien    Festival Al Fida National de théâtre, un souffle de renouveau pour le théâtre    Hommage appuyé à cinq grandes figures du 7ème art marocain    Ligue 1 / Clermont vs PSG (0-5) : Achraf Hakimi buteur    Des plages de poésie à la Cité des Alizés...    Le Maroc suit avec une vive inquiétude la grave détérioration de la situation dans la bande de Gaza    Gaza: le bilan passe à 31 morts dont six enfants    Lasaad Dridi, nouvel entraîneur de l'Olympique Khouribga    Ain Leuh: Ouverture du 21è Festival national d'Ahidous    Vidéo. Eliminatoires CAN beach-soccer (Maroc-Côte d'Ivoire): La sélection ivoirienne se retire    Températures prévues pour le lundi 08 août 2022    Rabat: Le nouveau parking souterrain Bab Chellah ouvre ses portes au public    Regain de tension entre Israël et le Jihad islamique à Gaza : le Maroc préoccupé    Le chanteur français Daniel Lévi n'est plus    L'Humeur : Deux feux, deux mesures    Eté : Le bronzage, une obsession mauvaise pour la santé    Le Sénégal accuse la police canadienne d'avoir «sauvagement tabassé» une de ses diplomates    12C de l'OMC : Quels intérêts économiques pour le Maroc et l'Afrique ?    Céréales: cinq nouveaux cargos quitteront l'Ukraine dimanche    Magazine : Les Frères Jackfruit, Atlas attitude et Souss system    Gaza : Le Maroc suit avec une vive inquiétude la grave détérioration de la situation et appelle à éviter davantage d'escalade    Elon Musk accuse Twitter de "fraude"    La revue de presse du samedi 6 août    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Aucun cas de MonkeyPox au Maroc, "étroite" surveillance au niveau des frontières
Publié dans Hespress le 20 - 05 - 2022

Le Maroc n'a enregistré aucun cas de Monkeypox à ce jour, a affirmé, vendredi, une source au ministère de la Santé. Les autorités sanitaires marocaines veillent au niveau des frontières à détecter précocement l'entrée de ce virus dans le pays.
Alors que le nombre de cas porteurs de l'infection virale Monkeypox se multiplie dans les pays occidentaux, la menace se rapproche du Maroc à grands pas, mais pour le moment aucun ca n'a été détecté dans le pays au niveau des points de passages frontaliers, des aéroports ou des ports marocains, selon une source au sein du ministère de la Santé, ayant requis l'anonymat.
« Les services de veille sanitaire du Ministère de la Santé, de la Protection et de la Protection Sociale effectuent périodiquement des opérations de veille sanitaire au niveau de tous les aéroports, ports et passages frontaliers, afin de détecter précocement tout cas entrant et limiter la propagation du virus dans notre pays », a déclaré à Hespress FR la même source.
Le Monkeypox, aussi connu sous le nom de la variole du singe, est « étroitement surveillé par les autorités sanitaires nationales », poursuit notre interlocuteur.
Et d'affirmer que le Maroc suit « toutes les recommandations émises par l'Organisation Mondiale de la Santé et toutes les organisations internationales de santé concernant la maladie virale Monkeypox », ajoutant qu' »à l'heure actuelle, l'Organisation mondiale de la santé n'a pas encore déclaré la variole du singe comme urgence de santé publique ».
Ce suivi est assuré par le Centre National d'Opérations d'Urgence en Santé Publique, une branche du ministère de la Santé (CNOUSP) inaugurée en 2019. Outre le dispositif international de veille sanitaire, le système national de surveillance épidémiologique se charge du « suivi de toutes les évolutions des données épidémiologiques et des recommandations de l'Organisation mondiale de la santé », indique-t-on.
Pour rappel, la virus Monkeypox est une zoonose (transmise de l'animal à l'homme, dans ce cas depuis un singe, ndlr). Le phénomène est peu répandu en Europe, il touchait jusque là des pays d'Afrique centrale et de l'ouest avec des cas importés de façon occasionnelle. Le premier cas de cette infection virale enregistré ces derniers jours, a été détecté aux Etats-Unis.
Il s'agit d'une infection virale transmissible par voie respiratoire comme le coronavirus, néanmoins une tendance de prévalence a été enregistrée chez des personnes de sexe masculin ayant des relations homosexuelles. La ministre espagnole de la Santé a affirmé que le Monkeypox n'était pas une maladie sexuellement transmissible.
La transmission interhumaine peut résulter d'un contact étroit avec des sécrétions respiratoires, des lésions cutanées d'une personne infectée ou des objets récemment contaminés, la période d'incubation dure entre 6 à 13 jours en général mais peut aller de 5 à 21 jours.
Cette période d'incubation longue est ce qui fait la dangerosité de cette infection puisqu'une personne infectée pourrait contaminer ses proches pendant une longue période avant que des symptômes n'apparaissent.
Ces symptômes sont sous forme de formes de fièvres, maux de tête, du dos, et la formation d'adénopathie, des éruption cutanées, de grandes tailles qui peuvent ressembler à première vue à de la varicelle ou la rougeole.
En Grande-Bretagne, une alerte épidémiologique a été lancée au niveau national après la détection de 9 cas puis d'autres cas n'ayant pas quitté le territoire britannique.
Jeudi, la Suède a annoncé avoir enregistré son premier cas de Monkeypox, même chose pour l'Italie, et elle concerne un voyageur en provenance des îles canaries. Vendredi, c'est au tour de la France d'annoncer un premier cas suspect de la variole du singe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.