Sahara : José Manuel Albares réfute les élucubrations algériennes    Le parti Giorgia Meloni en tête des élections législatives en Italie    Maroc : Les militantes font leurs adieux à Aïcha Ech-Chenna, inhumée à Casablanca    À Casablanca, une foule hétéroclite pour un dernier hommage à Aïcha Ech-Channa    Transport routier : Soutien exceptionnel supplémentaire pour les professionnels du secteur    SAR le Prince Moulay Rachid préside à Témara le Grand Prix SM le Roi Mohammed VI du Concours de saut d'obstacles trois étoiles    Espagne : Des supporters pointés pour avoir entaché le match Maroc – Chili    EEAU-Allemagne: Accord pour la fourniture de GNL et de diesel sur 2 ans    L'Espagne répond à l'Algérie : Pas de changement de position sur le Sahara    Sahel: Un sursaut international s'impose face à la crise sécuritaire, selon le chef de l'ONU    Israël et le Maroc ou comment Alger façonne le « bon coupable » et la judéophobie sur le mensonge et la confusion    Tanjazz 2022: en images, la clôture de la 21e édition du festival    Vidéo. "Paroles d'Experts" avec Faïçal Tadlaoui de retour sur H24Info    Musique électronique: Dakhla vibre au rythme de « Into the Wild » de festival Oasis    Covid-19 au Maroc : 7 nouvelles infections et aucun décès ce dimanche    Compilation du meilleur de Benjamin Bouchouari avec les Verts    AG de l'ONU/Sahara: Le Bahreïn réaffirme sa position ferme en soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Clôture des Concerts de Rabat : Samira Said, Fnaire, Lartiste et Salif Keita enflamment la scène de l'OLM    Un créateur marocain derrière l'habillement de la reine Maxima des Pays-Bas    Marrakech : Clôture en apothéose du Festival Gnaoua Show    Dakhla. 5200 ha irrigués par dessalement de l'eau de mer à attribuer aux jeunes et aux investisseurs privés    Coronavirus au Maroc: 7 contaminations enregistrées ce dimanche    L'égalité des genres, principe essentiel pour le progrès    Transport routier : soutien exceptionnel supplémentaire pour les professionnels du secteur    Casablanca / L'Boulevard : Deux décennies d'existence festive    Maroc – Sénégal : Pour suivre le match des Lions U23 d'Ammouta    Anass Salah-Eddine, l'oublié de la tanière : "Je progresse..."    Sahara marocain : Alger n'a plus les moyens de ses ambitions néocoloniales au Maghreb    Mission de haut niveau de la CEDEAO au Mali: Bamako décline la date du 27 septembre    Le premier vélo électrique « Made in Morocco » à l'assaut du marché national    Attijariwafa Bank consolide ses performances    L'Iran entre révolution et contre-révolution    Aïcha Ech-Chenna n'est plus    L'émotion du père de Brahim Saadoun, après son arrivée au Maroc (VIDEO)    La chimère algérienne s'estompe!    ONU-Guerre de l'Ukraine : La chine appelle à ne pas laisser le conflit "déborder"    Bourse de Casablanca : le résumé hebdomadaire (19 au 23 septembre)    CHU Ibn Sina: 1ère base de données électronique de l'hémophilie et des maladies hémorragiques    Aïcha Chenna, ange gardien des mères célibataires, est décédée    OCP améliore son CA de 72% au S1-2022    Botola: le Tunisien Mondher Kebaier nouvel entraineur du Raja de Casablanca    Laver Cup: l'Europe repasse devant grâce à Djokovic (VIDEO)    Ligue des nations: l'Espagne dominée par la Suisse, le Portugal en profite (VIDEO)    La région Marrakech-Safi et l'OCP scellent un partenariat pour booster le développement    Rabat, Casa, Tanger, Marrakech...Températures prévues ce dimanche 25 septembre    Saad Lamjarred partage des photos de son mariage    22ème FNF: « Zanka Contact » d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix    Prévisions météorologiques pour ce dimanche 25 septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



USA: Comprendre la perquisition lundi au domicile de Donald Trump
Publié dans Hespress le 10 - 08 - 2022

La perquisition menée par la police fédérale américaine (FBI) au domicile de l'ancien président Donald Trump en Floride, aussi spectaculaire que sans précédent aux Etats-Unis, laisse penser que l'ex-dirigeant fait l'objet d'une enquête du département de la Justice.
Mais il reste de nombreuses questions sans réponse entourant les circonstances et les motivations derrière ce raid. Voici ce que l'on sait à ce stade et les questions que cela soulève.
Une perquisition spectaculaire
Lundi matin, une trentaine d'agents du FBI selon le fils de Donald Trump, Eric, ont débarqué à la luxueuse résidence de l'ancien président à Mar-a-Lago, en Floride (sud-est). Trump se trouvait dans le New Jersey (est) à ce moment-là.
Aucune contrainte n'a été nécessaire car les agents du FBI avaient au préalable notifié le service de protection du président de leur arrivée et des perquisitions, a rapporté la chaîne NBC.
Une fois à l'intérieur, ils ont perquisitionné le domicile pendant plusieurs heures, y compris un coffre-fort selon Donald Trump. Ils ont saisi de nombreux documents en papier, a indiqué le journal en ligne Politico citant une source proche du dossier.
« Jamais rien de comparable n'est arrivé à un ancien président des Etats-Unis », a déclaré Donald Trump dans un communiqué lundi, dénonçant un coup de force « ni nécessaire ni approprié » et se disant victime d'une « persécution politique ».
De quoi s'agit-il?
Ni le département de la Justice ni le FBI n'ont fait de commentaire, observant un silence total.
Mais selon des experts, une telle perquisition à l'encontre d'un ancien président, qui pourrait se représenter en 2024, a forcément eu l'aval du ministre de la Justice, Merrick Garland et du directeur du FBI, Christopher Wray.
Le FBI aura eu nécessairement besoin d'un mandat de perquisition, et le juge d'avoir été en possession de suffisamment d'éléments à charge d'un éventuel délit ou crime pour le délivrer.
A ce jour, aucun mandat n'a été rendu public.
Et selon Seamus Hughes, un expert pénal à l'université George Washington, les mandats dans le district de la Floride du Sud où se trouve Mar-a-Lago, restent généralement sous scellés.
« Chaque juridiction locale détermine ses propres règles en la matière », explique-t-il.
Eric Trump a cependant dévoilé lundi, sur Fox News, que la perquisition avait trait à des documents pris par l'ancien président à son départ de la Maison Blanche en janvier 2021.
En janvier dernier déjà, il avait dû remettre aux Archives nationales 15 cartons remplis de documents. Les Archives nationales conservent tous les documents officiels des présidents en exercice et anciens.
Or, selon l'organisme, des dossiers classifiés s'y trouvaient et il en a informé le département de la Justice.
« L'objet du raid, d'après ce qu'ils ont dit, c'était de voir si l'ancien président était toujours en possession de documents », a affirmé Eric Trump.
Un président peut-il conserver des documents?
Une loi sur les documents présidentiels stipule que tous les documents officiels d'un président en exercice doivent être transmis aux Archives nationales à son départ. Mais cette loi ne prévoit pas vraiment de sanctions.
En revanche, la loi américaine interdit strictement à toute personne de conserver des documents classifiés et elle a déjà été appliquée à plusieurs reprises, allant jusqu'à l'emprisonnement.
La chaîne CNN a rapporté que des responsables du département de la Justice s'étaient rendus en juin à Mar-a-Lago, dont le chef de la section renseignement et contrôle des exportations, qui s'occupe d'affaires liées à la sécurité nationale, à l'espionnage ou au sabotage.
L'ex-président Trump fait-il l'objet d'une enquête?
Pas forcément. En elles-mêmes, les perquisitions menées lundi ne signifient pas que l'ancien locataire de la Maison Blanche fait l'objet d'une enquête criminelle.
Les documents peuvent très bien avoir été saisis dans le cadre d'autres enquêtes visant des membres de l'ancienne administration Trump ou encore dans le cadre de l'enquête sur l'assaut du Capitole, le 6 janvier 2021.
Reste que, selon des experts, l'ampleur de cette perquisition visant un ancien président suggère quelque chose de plus important.
L'ancien directeur adjoint du FBI, Andrew McCabe, a indiqué sur CNN mardi qu'il lui semblait peu concevable que ces perquisitions aient eu lieu pour récupérer des documents destinés aux Archives nationales.
« L'idée qu'ils auraient fait cela simplement parce qu'ils n'avaient pas obtenu satisfaction (...) me paraît impensable. Il me semble qu'ils doivent avoir bien plus que cela ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.