Coronavirus : le Maroc s'engage sur le plan africain en mettant à contribution son expérience et expertise    UNAF U21 : les lionnes de l'Atlas s'acharnent sur l'Algérie (2-0)    Barça: le quadruplé retentissant de Messi face à Eibar (VIDEO)    Al-Kass Cup: l'Académie Mohammed VI s'incline face au Real Madrid (VIDEO)    PAM : le 25ème Conseil national du PAM aura lieu le 7 mars    Des installations du tramway de Casablanca sérieusement endommagées (PHOTOS)    Hamza monbb : des aveux mettent à mal les soeurs Batma    Tragique accident entre Marrakech et Imintanoute    Australie : le Maroc à l'honneur au Festival multiculturel de Canberra    Mutandis Auto réduit ses parts dans Immorente Invest    Paradis fiscaux: le Maroc peut mieux faire    Coronavirus : Les 167 Marocains rapatriés de Wuhan quittent l'hôpital    Un conseiller du PJD arrêté à la frontière pour faux et usage de faux    Lourde sanction contre les supporters de Dortmund    PAM : des dirigeants du parti refusent de participer au bureau politique formé par Abdellatif Ouahbi    Crédit du Maroc dresse le bilan de son plan stratégique CAP 2020    Blocage de l'adoption du code pénal, la sèche mise au point de Ben Abdelkader    Mehdi Lahlou : les banques islamiques ne sont aucunement différentes des banques classiques    Un nouveau "portefeuille pédagogique" pour lutter contre la violence en milieu scolaire    Fès: une ressortissante étrangère agressée sur la voie publique    Une voiture interceptée à l'entrée de Salé    Equipementiers Une 4e usine pour TE Connectivity    L'autre guerre    Les Panafricaines alertent sur l'urgence climatique    Top mondial YouTube: Zouhair Bahaoui cartonne avec son nouveau clip (VIDEO)    Azilal : le parc jurassique ouvrira ses portes fin mars    Le Maroc prêt à apporter au Qatar tous les moyens humains et logistiques pour réussir le Mondial-2022 de football    Le mouvement de contestation populaire né il y a un an en Algérie cherche son second souffle    L'Allemagne renforce les mesures de sécurité après l'attentat raciste de Hanau    Dans le bagage des candidats à la Maison Blanche il y a aussi… des casseroles    Tout comme le patrimoine marocain en général : La judaica marocaine a souffert du pillage à travers le temps    Le Maroc, terre d'un patrimoine ancestral : Les trésors juifs de Casablanca    Adieu Abdeslam Alla    Le HCP note une baisse de 0,1% de l'indice des prix à la consommation    La déconstruction d'un mythe    U.E: Les «villes libres» réclament des subventions…    ONU : Omar Hilale briefe le Conseil de sécurité sur sa visite en RCA    Le coronavirus pourrait coûter jusqu'à 30 milliards de dollars au secteur aérien    Mohamed Benchaâboun: « Tous les indicateurs montrent que la dette marocaine est soutenable »    L'ambassadrice des Pays-Bas se félicite de l'intégration des MRE dans la société néérlandaise    Appel à la consécration d'une justice citoyenne    La Commission de la programmation n'en fait qu'à sa tête    Divers sportifs    Achraf Hakimi et son retour au Real Madrid    La Commission européenne salue les efforts du Royaume en matière de réformes fiscales    L'industrie du cinéma a été plus inclusive en 2019 que lors de la décennie précédente    Le CCM dévoile les jurys du 21ème Festival national du film de Tanger    L'espoir du rap Pop Smoke abattu chez lui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Prévention et sécurité routières: Ghellab pilote le projet maghrébin
Publié dans La Gazette du Maroc le 20 - 02 - 2009

Il faut rendre à Ghellab ce qui lui revient de mérite. Il a mis un point d'honneur et beaucoup de doigté pour redynamiser une «coquille vide» qui vient de célébrer son vingtième anniversaire dans l'indifférence générale. Et si l'UMA est active, c'est au secteur des transports qu'elle le doit et à l'engagement sans faille du ministre Istiqlalien.
Celui-ci, sur le front régional, a remporté au moins deux avancées décisives en l'espace d'une année à peine. D'abord, la réactivation des instances sectorielles de l'UMA en accueillant la 11ème session du Conseil des ministres des Transports à Skhirat où fut annoncée la résolution du projet futuriste de TGV maghrébin dans lequel le leadership marocain est connu et reconnu par tous les pairs de la sous-région nord-africaine. En effet, le Maroc est pionnier dans le lancement de la grande vitesse ferroviaire dont le chantier des travaux démarrent avant la fin de l'année en cours pour finaliser le tronçon prioritaire Tanger-Kénitra long de 200 km à l'horizon 2013 avant de prolonger sur Casablanca en 2015. Le schéma directeur des 1500 km de LGV est programmé pour 2030-2035. Les partenaires maghrébins ne pouvaient que regarder bien faire le Royaume et solliciter son expertise pour moderniser leurs réseaux ferroviaires sur le modèle mis en œuvre par l'ONCF. D'ailleurs, une autre structure commune qui fonctionne régulièrement est le CTFM (Comité des Transports ferroviaires maghrébins) dont la dernière session a été abritée par Rabat.
Lutter contre la corruption
Cette même session du Conseil des ministres des Transports présidée par le ministre Karim Ghellab a, parmi les résolutions adoptées, décidé de coordonner les programmes nationaux en matière de prévention et de sécurité routière dans l'optique d'une stratégie commune et d'un plan d'action intégré applicable aux composantes de l'Union que sont le Maroc, l'Algérie, la Tunisie, la Mauritanie et la Libye. Cette option s'est concrétisée les mercredi 18 et jeudi 19 février dans la capitale du Royaume qui a abrité le premier séminaire maghrébin sur la sécurité routière autour de la problématique du «Rôle des politiques de prévention face à la violence routière». Le dynamisme avant-gardiste de notre pays dans l'animation des stratégies sectorielles régionales s'est encore confirmé au colloque au moment où les dirigeants des Organisations ad hoc à l'échelle panarabe (AROSO) ou nationales (Associations professionnelles tunisienne et émiratie) ont tenu à distinguer notre ministre de l'Equipement et du Transport «submergé» de présents en reconnaissance de la qualité et de l'efficacité de ses actions. Il a également été salué par les Experts de la Prévention Routière Internationale (PRI). Autre fait marquant : le programme de la rencontre a été conçu en autant d'axes de réflexion et de débats qu'il n'existe d'Etats membres de l'UMA pour confier la direction des travaux à chacun d'entre eux. Le premier revenant à la Tunisie traitait du bilan des accidents de la circulation et ses effets socio-économiques et le second portant sur les plans stratégiques de sécurité et de prévention routière a été animé par l'Algérie. Les libyens ont préféré animer le panel sur la communication, l'éducation routière et le rôle de la société civile tandis que les Mauritaniens ont pris en charge l'axe relatif aux études et à la recherche en matière de sécurité routière. En bouclant le tour, le Maroc a fait du benchmarking en apportant des éclairages sur les expériences internationales dans le domaine de la sécurité routière. La présentation du modèle marocain de stratégie triennale de lutte contre les accidents de la route, le PSIU (Plan stratégique intégré d'urgence) a suscité l'intérêt des hôtes du Royaume. Non sans qu'un appel soit lancé à tous les acteurs des pays composant la famille des transports du Maghreb en ces termes : «Il nous appartient de nous mobiliser davantage et de déployer plus d'efforts dans une optique unitaire et commune visant à protéger la sécurité des citoyens, à travers une législation plus adaptée, la modernisation des équipements et instruments de contrôle, le renforcement des ressources humaines et la moralisation des opérations de contrôle et la lutte contre la corruption sur les routes».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.