Pour que Aid-Al Adha ne se transforme pas en catastrophe    Le Laboratoire de l'info : Spécial paix au Proche-Orient (Vidéo)    Etat d'urgence sanitaire : L'intérieur procédera à la fermeture des quartiers à risque    Maroc/Covid-19: 191 nouveaux cas, 5 autres décès ces dernières 24h    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Abdeladim Chennaoui    Coronavirus : le ministère de la Santé appelle à la vigilance    Mauvaises langues    TPME: la Confédération veut intégrer le conseil d'administration de la nouvelle CCG    Le gouverneur de Casablanca-Anfa relevé de ses fonctions    Mehdi Benbachir, nouveau DGA chez Société Générale Maroc et membre du Comex    Le détournement des aides humanitaires destinées aux camps de Tindouf se poursuit    Le frère de Serge Aurier tué dans une fusillade    UFC : le nigérian Kamaru Usman conserve son titre!    «L'Oriental et la Méditerranée au-delà des frontières»    Elections 2021: Quelle approche faut-il adopter?    Serie A: Sofyan Amrabat confirme contre la Fiorentina    Des restaurants fermés pour non-respect des mesures de distanciation    Vols spéciaux : la RAM étend la commercialisation aux agences de voyages [Communiqué]    Bulgarie: Le président réclame la démission du gouvernement «mafieux»    Coronavirus: l'urgence d'une relance économique plus verte    Tanger reconfinée: l'ONCF a fait une annonce    Le roi Mohammed VI a écrit au président du Monténégro    La relance du tourisme au menu du Conseil de gouvernement    Coronavirus : Le point sur les vaccins anti Covid-19 et sur ce que dit l'OMS    Coronavirus : Tanger en total lockdown    Essaouira reprend son souffle    Manchester City: le TAS annule la sanction de l'UEFA    Driouch: une virée à la plage tourne au drame    Les Frères Naciri réalisent et produisent «Malheur Malheur» de Maître Gims    Aides aux ménages du secteur informel : le 3ème versement à partir de ce samedi    La RAM est-elle moins stratégique que Air France-KLM?    Lekjaâ veut un contrat programme entre la FRMF et la DTN    Un artiste charismatique s'en va    Données personnelles : Trois programmes Data-Tika lancés par la CNDP    UNFPA : La santé des femmes à l'heure de la Covid-19 mise en lumière    Chelsea doute, City qualifié pour la prochaine C1    Sainte Sophie. Erdogan veut mettre la main sur l'Islam    Accès au territoire national : Les précisions du ministère des Affaires étrangères    Le dialogue social reprend ses droits    Retour béni    Messi toujours muet, le Barça souffre mais gagne    La CAF prise de court par le Cameroun    La mue écologique du 7ème art    "Migration féminine à Casablanca, entre autonomie et précarité", nouvel ouvrage de la Collection Tiwizi    "Away", la série spatiale de Netflix dévoile son premier trailer    Abdeladim Chennaoui n'est plus    Turquie: l'ancienne basilique Sainte-Sophie redevient mosquée    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grosse bêtise :6O.OOO DH et fausse nuit de noces
Publié dans La Gazette du Maroc le 24 - 07 - 2009

Dans la vie, il faut savoir des fois ne pas être intelligent par rapport à certaines situations. Un homme marié avait rencontré une jeune fille dans un café. Il l'a invité à prendre un verre dans un bar…Ils y ont cassé des verres et l'effet de l'alcool les a conduits quelque part dans un lit. Ils ont assouvi leur autre soif. Mais, une fois la jeune fille partie, l'homme se rendit compte que son portefeuille avait disparu. Il contenait 1.200 DH et sa carte d'identité nationale. Il a alors appelé un ami inspecteur de police à qui il a raconté son histoire.
L'inspecteur lui a suggéré de déposer une plainte en bonne et due forme. La victime a montré à son ami inspecteur le café où il a « chassé » sa voleuse. Le jour même, vers 17 H, la jeune fille attendait un autre client, une autre victime en fait. Le policier est arrivé et en fonction du P.V. dressé contre elle pour vol, il l'a interpellée et conduite au commissariat. Le nouveau Code de procédure pénale aidant, l'accusée a eu droit à une communication. Elle a contacté un membre de sa famille. L'affaire s'est transformée en tsunami. Le père de la fille était commissaire de police. Le contre P.V. accusait l'homme de viol de mineure et… d'adultère. Il a fallu tout un slalom pour que le dragueur s'en sorte. Il a glissé en tout 60.000 DH sous la table et s'est engagé à payer une nuit de noces à Mehdia pour conclure un mariage imaginaire de quelques heures avec une dévergondée.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.