Mercato : Le Hellas Vérone négocie avec l'AC Fiorentina pour Amrabat    Tholot : “Aït Bennasser a perdu son niveau”    Larache, capitale des fruits rouges    Le BTP termine l'année sur une bonne note    Ces routes migratoires et ceux qui les empruntent    Chikayates: 194.000 réclamations reçues    Projets de lois votés aujourd'hui par les conseillers    Comment sommes-nous devenus si cons?    Plus d'un milliard de DH pour la réhabilitation d'écoles en 2019    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Nasser Bourita : l'ouverture de consulats dans les provinces du Sud souligne la marocanité du Sahara    La corruption endémique fait florès    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Les députés russes approuvent les amendements constitutionnels de Poutine    S.M le Roi reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Le Bahreïn réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Ziyech victime d'une déchirure musculaire au mollet    Yassin Ayoub signe au Panathinaïkos    Mohamed Wahab désigné meilleur officiel technique africain 2019 par la CAA    Ecologique pendant son utilisation, la trottinette électrique l'est un peu moins lors des phases de production et de recyclage    Le Conseil de la concurrence et l'IFC renforcent leur partenariat    La ménopause prématurée augmente le risque d'avoir des problèmes de santé à la soixantaine    mWellness Group prévoit d'investir 200 MDH au Maroc d'ici 2025    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    A Essaouira, le travail de mémoire commune des juifs et des musulmans    Parution de l'ouvrage "Renouveau pour le Maroc" de ses coauteurs Abdelaâli Benchekroun et Nour-Eddine Saoudi    IFC accorde un prêt de 100 millions de dollars à la Région Casablanca-Settat    Affaire « Hamza mon bb » : les derniers éléments du procès    La Tribune de Nas : Pas la guigne habituelle…    La tempête Gloria fait 10 morts et 4 disparus    Thomas Reilly : « le Maroc et le Royaume-Uni ont énormément à offrir au continent africain »    Nouveau virus : trois villes chinoises déclarées en quarantaine, les festivités du Nouvel An annulées à Pékin    La sélection nationale de handball approche de la qualification à la Coupe du monde    Arrestation d'un individu pour trafic de psychotropes à Fnideq    Programme national d'approvisionnement en eau potable et d'irrigation 2020-2027 : La communication se renforce autour du dispositif    Botola Pro D1 : Le Hassania d'Agadir renoue avec la victoire    Destitution Trump: l'accusation en appelle au courage des sénateurs républicains    BCE: Pleins feux sur la future stratégie et les risques    La République centrafricaine ouvre sa représentation diplomatique à Laâyoune    Exil médical: Une véritable hémorragie    Présidentielles boliviennes: Evo Morales désigne son candidat…    En Grèce, une femme élue pour la première fois à la présidence    Edito : Civisme    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    Arrestation d'un président de commune pour corruption    Au titre de l'année 2019 : 80 rencontres culturelles dans 35 cafés littéraires de par le Maroc    Improvisation sur «Des tranches de vie nées du néant»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CIH Bank : Des chiffres satisfaisants malgré l'impact du contrôle fiscal
Publié dans La Nouvelle Tribune le 13 - 09 - 2017

Mardi 12 septembre, Ahmed Rahhou, PDG de CIH Bank, accompagné de M. Lofti Sekkat, DG adjoint du groupe, s'est livré devant la presse à la présentation des résultats semestriels du groupe bancaire. Cette conférence était particulièrement attendue, dans le sens où CIH Bank sortait tout juste d'un contrôle fiscal qui promettait d'impacter sur les réalisations du groupe.
M. Rahhou, avant d'aborder les chiffres publiés, a livré son analyse de la situation économique au Maroc. Il a notamment regretté que les crédits ne progressent pas encore de manière satisfaisante, a évoqué un effet de pallier dans l'immobilier, qu'il espère passager, et a noté le retard dans le déblocage des OPCI. Concernant le secteur bancaire dans sa globalité, il a relevé une légère hausse des marges après la morosité de 2016.
Une diversification qui porte ses fruits
M. Rahhou a qualifié le 1er semestre 2016 de commercialement « plutôt bon ». En effet, CIH Bank surperforme le secteur bancaire sur la majorité de ses réalisations. On notera tout d'abord une belle progression des dépôts clientèle de +7,5% (contre +4,5% pour le secteur), portée notamment par les dépôts à terme (+15,2%) et les comptes chèque et épargne (+8,8% et +7,3%). Et si les crédits immobiliers sont en net ralentissement, hors promotion immobilière, c'est surtout une conséquence de la politique de diversification du groupe, les crédits hors immo ayant bondi de +49,6% (et les crédits à l'équipement de plus de 100% !). Ils représentent maintenant 33% de l'encours.
Concernant le contrôle fiscal récemment achevé, M. Rahhou a tenu à rappeler à l'assemblée que CIH est la seule banque catégorisée auprès de la DGI, et qu'elle a toujours eu, et a encore, d'excellentes relations avec la direction des impôts. Il a ainsi expliqué que le contrôle concernait une « interprétation différenciée sur les provisionnements », que la DGI considère déductibles seulement en cas de poursuites judiciaires dans les 12 mois suivant la provision (ce qui n'est plus le cas avec la nouvelle circulaire). De plus, les provisions n'étant pas prescriptibles, le contrôle s'est effectué sur les 10 dernières années (depuis le contrôle précédent). Le PDG de CIH Bank espère toutefois que l'impact du contrôle sera totalement absorbé au second semestre.
Un total bilan consolidé en nette progression
A cause du contrôle essentiellement, le RNGP du groupe a reculé de 32,3% à 122 MDH (en incorporant Umnia Bank). De même, le coût du risque a progressé de 7 pbs, même s'il est toujours très faible, à 0,37% en consolidé, et parmi les meilleurs du secteur. En conséquence, le résultat d'exploitation a baissé de 33,2% par rapport à juin 2016, pour s'établir à 171 MDH. Le coefficient d'exploitation grimpe de 6,8 pbs, impacté par les charges d'Umnia Bank et les charges non récurrentes de CIH Bank.
Le reste des réalisations est par contre très satisfaisant pour le groupe. Le PNB consolidé ressort à 984 MDH en progression de 7,8%, les ressources clients de 6,9% et les crédits à la clientèle de 11,4%. Ainsi, le total bilan s'établit à 49 MMDH, gagnant +10%.
Pour finir, il faut noter l'excellente performance de la filiale SOFAC, avec un résultat net IFRS en hausse de 73% en glissement annuel. En ce qui concerne Umnia Bank, M. Rahhou rappelle que la banque participative est en cours de démarrage, ce qui implique essentiellement des frais et peu de réalisations, pour le moment.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.