Les 4 priorités du PLF 2020    Casablanca : Le groupe Akdital ouvre deux nouveaux établissements de santé    HCP : la confiance des ménages poursuit sa tendance baissière    Une nouvelle banque dans le giron de la BCP    Brexit : Les principaux points d'accord entre Londres et Bruxelles    L'ancien SG du FLN Amar Saâdani affirme la marocanité du Sahara    Salon du cheval. El Jadida à l'heure de la fantasia    FIFM: Tilda Swinton, Présidente du jury de la 18e édition    Aéroport Hassan 1er de Laâyoune : Le trafic aérien grimpe de 11,68% à fin août    Le Forum régional des coopératives agricoles féminines les 18 et 19 octobre à Al Hoceima    Prix Katara du roman arabe : Deux Marocains distingués    Surf : Le magazine américain «Traveller» consacre un carnet de voyage au village de Taghazout    Don d'organes, quelle est la procédure ?    Fatema Nouali Azar : «Nous n'avons aucune crainte quant à la pérennité du Festival»    Climat: Des ONG fustigent les banques impliquées dans l'entrée en Bourse d'Aramco    Tensions dans le Golfe: La diplomatie aux abonnés absents, regrettent des experts    Crédit Agricole du Maroc. Une émission de 850 MDH dans le pipe    Catalogne: La mobilisation se poursuit après de nouvelles violences    Cartes d'abonnement. Après le Raja, succès chez le WAC    Communiqué du Bureau politique du PPS    Rien à attendre    Elide Fire: La boule anti-feu fait son entrée au Maroc    Argentine: Le social au cœur de la campagne    Le Maroc s'incline face au Gabon en amical    Malika Demnati expose «le vivre ensemble» à Dar Souiri    Témara : Un policier utilise son arme pour arrêter un multirécidiviste    La FAO salue les efforts du Maroc pour éradiquer la malnutrition    Affaire Hajar Raissouni : Grâce royale pour les condamnés, un grand pas en avant    Afriquia : «1.000 idées» pour développer l'entrepreneuriat    La lettre « agressive » de Trump à Erdogan    La raison ou la haine ?    Des traces de la plus ancienne organisation collective et sociale trouvées au Maroc    ONU: Hilale dévoile les violations des droits de l'Homme à Tindouf    Législation. Les députés tracent leur feuille de route    Erdogan: La Turquie ne déclarera jamais de cessez-le-feu sans avoir atteint ses objectifs    Euro 2020 : L'Espagne se qualifie au forceps    60% des femmes en Europe disent avoir subi le sexisme au travail    Le cercle diplomatique de Rabat organise une journée de diagnostic et de sensibilisation au cancer du sein    Divers    Djamel Belmadi : Les supporters ont fait un travail magnifique    Avec Halilhodzic, on aura tout vu : une victoire, deux nuls et une défaite    Insolite : Un parachutiste heurte un lampadaire en plein défilé militaire    Création d'un groupe d'amitié avec le Maroc au sein de la Chambre mexicaine des députés    Diplomatie, anticorruption et décentralisation : Les dossiers du futur président tunisien    Les films à voir absolument une fois dans sa vie    Surf: Le magazine américain "Traveller" consacre un carnet de voyage au village de Taghazout    Deux films marocains participent au Festival international du film du Caire    Le Prince Moulay Rachid préside l'ouverture de la 12e Salon du cheval    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Après son divorce, Jeff Bezos gardera le contrôle de ses actions Amazon
Publié dans La Nouvelle Tribune le 05 - 04 - 2019

Le milliardaire américain Jeff Bezos, fondateur et patron d'Amazon, conservera bien la garde du trésor familial après son divorce: le contrôle des actions du couple dans son groupe.
Sa future ex-femme, MacKenzie Bezos, a annoncé jeudi sur Twitter qu'elle prévoyait de lui laisser à l'issue de leur séparation 75% de leurs titres.
Elle conservera donc 25% des actions qu'ils possédaient ensemble, soit 4% du capital d'Amazon. Ce qui représente environ 36 milliards de dollars au cours de Bourse actuel.
Surtout, elle concède à Jeff Bezos tous les droits de vote sur l'ensemble de leurs actions.
L'annonce inattendue de la séparation du couple en janvier, après 25 ans de mariage, avait fait naître de nombreuses questions sur les modalités de scission de sa fortune –estimée à environ 150 milliards de dollars par le magazine Forbes– et sur le contrôle d'une société valant actuellement 890 milliards de dollars en Bourse.
Bien que les Bezos possèdent de nombreuses résidences, à Seattle ainsi qu'à Washington, au Texas ou à Beverly Hills, les 16% de capital d'Amazon que le couple détenait ensemble constituait l'essentiel de leur richesse.
MacKenzie Tuttle, de son nom de naissance, a rencontré Jeff Bezos en 1992, avant qu'il ne fonde dans le garage de leur maison ce qui est devenu un empire du commerce en ligne. Elle en avait été l'une des premières salariées.
Elle aurait théoriquement pu prétendre à la moitié de leur patrimoine.
Jeff Bezos, 55 ans, plutôt discret de nature, est entré de plain-pied dans la rubrique people en janvier quand il a annoncé son divorce, avant la révélation par un hebdomadaire à sensation, National Enquirer, de sa relation avec une autre femme.
– Troisième femme la plus riche –
Quelques semaines plus tard, le milliardaire se retrouvait au coeur d'un scandale retentissant à base de complot, de chantage, de maîtresse et de photos coquines.
Menacé, selon lui, de chantage à la photo dénudée par le National Enquirer, un tabloïd appartenant à un proche du président américain Donald Trump, il n'avait pas hésité à contre-attaquer en révélant publiquement l'affaire, quitte à étaler sa vie privée au grand jour et à jeter en pâture les détails croustillants des photos que l'hebdomadaire menaçait de publier.
Certains redoutaient la possibilité d'un divorce conflictuel, qui assombrirait le paysage pour Amazon, tant sur le plan de l'actionnariat que des relations publiques.
Le communiqué annonçant la séparation du couple affichait toutefois un ton résolument apaisé, assurant que Jeff et MacKenzie restaient « des amis chers ».
Après avoir retweeté le message jeudi de sa femme, M. Bezos l'a remerciée dans un tweet distinct pour « son soutien et sa gentillesse durant ce processus ».
A Wall Street, les actionnaires d'Amazon réagissaient peu à l'annonce de jeudi.
Selon un document transmis aux autorités boursières, les papiers du divorce ont été déposés au tribunal jeudi et la procédure devrait être finalisée dans environ trois mois.
MacKenzie Bezos prévoit aussi de laisser à son mari la totalité des parts détenues par le couple dans le quotidien The Washington Post et dans la société spatiale Blue Origin.
Ce qui ne l'empêchera pas de devenir, selon le magazine Forbes, la troisième femme la plus riche au monde derrière la Française Françoise Bettencourt-Meyers, héritière de L'Oréal, et l'Américaine Alice Walton, descendante des fondateurs des supermarchés Walmart.
Toujours selon la même source, Jeff Bezos devrait lui rester l'homme le plus riche au monde avec une fortune estimée à 110 milliards de dollars.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.