Tanger: La plaque commémorative de la Rue Abderrahmane El Youssoufi saccagée    Modeste grandeur    Istiqlal: Comité exécutif    OPA sur S2M    Ciment: Le Covid19 impacte lourdement les ventes d'avril    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Trump signe un décret limitant les protections juridiques des RS    Article 1062668    Tanger: Une usine de câblage prend feu    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Le Yémen réitère son soutien à notre intégrité territoriale    Adieu Si Abderrahmane, adieu l'homme politique sage et raisonnable, l'homme d'Etat intègre, le leader rassembleur et l'homme avenant    Marie-Hélène El Youssoufi adresse un message de condoléances au Souverain    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    La Cour d'appel de Marrakech en ordre de bataille contre le coronavirus    Avis de tempête sur l'avenir professionnel des jeunes    Le Maroc dans le peloton des pays relativement peu touchés par le Covid-19    Khalid Ait Taleb: L'efficacité de la chloroquine dans le traitement du Covid-19 peut être prouvée    Saad Dine El Otmani exclut tout recours à une politique d'austérité    Le Groupe Renault annonce la suspension du projet d'augmentation de ses capacités au Maroc    Le plan de relance proposé par la CGEM, un référentiel extrêmement riche    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Epidémies... Ces romanciers qui ont tout vu !    L'acteur égyptien Hassan Hosni s'est éteint à l'âge de 89 ans    Le gouvernement à l'écoute des syndicats    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hong Kong: Le Parlement chinois adopte sa «loi sur la sécurité»…    Message de condoléances de SM le Roi à Mme Hélène El-Youssoufi, veuve du défunt    TAS. WAC-EST, Ahmad Ahmad livre sa version des faits    Yunis Abdelhamid nominé pour le Trophée Marc-Vivien Foé    Tunisie: le championnat reprendra le 2 août    Message de condoléances du PPS à l'USFP    Maroc : allègement du déficit commercial à fin avril    L'intervention remarquée de Benchaâboun devant les membres du conseil d'administration de la CGEM [Vidéo]    Utilisation des Big Data et de l'Intelligence Artificielle dans le combat contre le Coronavirus [Analyse]    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    Coronavirus : 3 nouvelles contaminations, aucun nouveau décès et 5.412 guérisons au total dimanche 31 mai à 10h00    Coronavirus : 15 gymnases mobilisés à Rabat pour le Bac 2020    Message de condoléances de SM le Roi à la veuve du grand militant, feu Abderrahmane El-Youssoufi    Marché pour l'acquisition de 2 millions de tests Covid-19 : Le Ministère de la Santé réagit    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    Danielle Skalli tire sa révérence    À quoi sert la littérature en période de confinement?    Affaire Radès : L'appel du Wydad examiné aujourd'hui par le TAS    La Premier League dans la dernière ligne droite vers une reprise    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chimie-parachimie: La météo s'éclaircit
Publié dans L'Economiste le 19 - 07 - 2019

Le secteur ambitionne d'attirer des groupes internationaux de premier rang en complémentarité avec l'offre existante. Un chantier suivi par l'AMDIE
A 18 mois de la fin du contrat-programme avec l'Etat dans le cadre du PAI, le secteur de la chimie renferme de grandes possibilités de développement. A mi-parcours, les premiers résultats de la mise en œuvre des écosystèmes de la chimie (hors OCP), démarrée début 2018, sont là.
«Il y a une bonne dynamique du secteur. 40% des objectifs ont été réalisés mais il y a un potentiel latent qui reste à développer surtout en matière de valorisation de l'amont agricole et des plantes aromatiques», relève Abdelkebir Moutawakkil, président de la Fédération de la Chimie et de la Parachimie (1).
A ce jour, 31 projets sont retenus mobilisant 1,7 milliard de DH d'investissements. Le fonds de développement industriel et des Investissements apporte 201 millions de DH pour la chimie verte et Maroc PME contribue à hauteur de 502 millions de DH. Le reste provient d'autres mécanismes de financement (banques, fonds propres…). Les projets identifiés permettront la création de 5.000 emplois directs et stables à l'horizon 2020, soit 40% des objectifs fixés dans le cadre des écosystèmes chimie.
Par région, Casablanca-Settat concentre la moitié des projets drainant 70,5% des investissements (1,27 milliard de DH pour 2.700 emplois). Elle est suivie de loin par Fès-Meknès (4 projets /59,73 millions de DH/362 emplois), Marrakech-Safi (4 projets/23 millions de DH/154 emplois) et Souss-Massa (3 projets/13,42 millions de DH/913).
Le reste est réparti entre Rabat-Salé-Kénitra (2 projets/34,44 millions de DH/454 emplois), Guelmim-Oued Noun (1 projet/236,30 millions de DH/220 emplois), l'Oriental (1 projet/38,57 millions de DH/220 emplois) et Tanger-Tétouan-Al Hoceïma (1 projet/20 millions de DH/9 emplois). Ces chiffres ont été présentés par le cabinet Etic Consult retenu par les industriels de la chimie et de la parachimie pour accompagner la mise en œuvre des écosystèmes durant la période 2018-2020.
Les écosystèmes du secteur visent la création de 12.430 emplois directs stables et 20.570 indirects à l'horizon 2020. Ils généreront un chiffre d'affaires additionnel de 14,6 milliards de DH et une valeur ajoutée supplémentaire de 3,8 milliards de DH. Côté export, les deux écosystèmes chimie (organique et verte) devront générer 9,8 milliards de DH de revenus additionnels.
Pour appuyer la réussite de ces chantiers, des mesures transverses ont été définies. En matière de foncier, une commission a été créée pour la mobilisation de 99,6 hectares. L'accent sera mis sur la recherche de foncier classe I, localisé dans les axes recommandés pour chaque filière, accessible au réseau routier et mobilisé en locatif et à un coût compétitif.
La demande est très pressante sur le voisinage du Grand Casablanca qui souffre d'un manque chronique de terrains industriels de première et deuxième classe. Pour y répondre, la fédération a identifié un site à Berrechid plus précisément au sein de la commune rurale de Sidi El Mekki. C'est un chantier sur lequel la corporation travaille depuis plusieurs années, axé sur la création d'une nouvelle zone industrielle de première catégorie, susceptible de drainer des entreprises du secteur et d'accueillir des unités délocalisées.
La formation n'est pas en reste. La fédération compte faire appel aux principaux établissements de formation professionnelle et de l'ingénierie. Par ailleurs, la fédération travaille, en partenariat avec les banques, sur une offre intégrée de financement d'investissement et d'exploitation pour la réalisation des projets de développement des entreprises.
Une première convention vient d'être signée avec la BCP dédiée aux projets issus des écosystèmes. Ce package propose plusieurs avantages adaptés à la durée et à la nature des projets de la chimie et de la parachimie. Maroc PME et la CCG sont également mises à contribution.
Quatre études lancées
La Fédération a lancé quatre études. La première porte sur l'établissement de la monographie du secteur de la chimie et de la parachimie. Les résultats sont attendus à la fin du 3e trimestre. La deuxième s'articule autour des établissements classés et le dahir 1914. La troisième concerne la communication autour des écosystèmes. La quatrième vise à identifier les terrains industriels pour les établissements classés dans la région Casablanca-Settat.
Nadia DREF
-----------------------------------------------
(1) Lors d'une journée organisée à l'occasion de l'Assemblée générale tenue le 16 juillet à Casablanca.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.