BERD: un financement de 40 millions d'euros accordé au Maroc    Les Eaux Minérales d'Oulmès se renforce en profils internationaux    Poutine: la Russie a développé le premier vaccin anti-Covid-19    Coronavirus : l'UE va soutenir de nouveaux projets de recherche    Botola Pro D1 : Le WAC s'impose face à l'OCK    Botola: le Covid-19 fait reporter IRT-Berkane    Safi: des responsables d'une unité industrielle poursuivis (Procureur du Roi)    Comment la dépression a eu raison de l'écrivaine Naima El Bezaz    Chahrazad Akroud quitte le groupe Chada    La Fondation Ali Zaoua organise le 1er Festival HipHop On-line    Officiel: Villarreal s'offre le prodige Kubo    L'AS FAR et le Difaâ se neutralisent    La Jeunesse socialiste dans l'attente de la vérité sur la suspicion de collusion des compagnies pétrolières    Les parents d'élèves rencontrent le Conseil de concurrence    El Ouafi appelle à un mécanisme participatif de dialogue et de concertation    Ça commence à bouger...    Damane Relance hôtellerie : les critères d'éligibilité    Les salles obscures en berne, le milieu s'inquiète    La Méditerranée Jubile d'exultation!    « Spoutnik V », le vaccin russe anti-Covid    Fatalisme et fatalité    Hommage aux acteurs de la lutte contre la Covid-19    Wafa Assurance : Un chiffre d'affaires de 4,69 milliards de dirhams au premier semestre    Lahoucine Echaabi, le panthéon éclairé!    Une malade Covid dénonce    Trump évacué en pleine conférence de presse (VIDEO)    Les images de l'incendie mortel à Vincennes, en banlieue parisienne (VIDEO)    Quart de final de l'Europa League : Des matchs couperet avec unité de temps et de lieu    Une protéine suspectée de jouer un rôle dans les formes graves de Covid-19    Maigre salaire et grosse déconvenue    Report imminent du match IRT-RSB    Abdallah Boussouf, secrétaire général du CCME    Deux cas de Covid-19 à l'Atlético : Premiers remous à la Ligue des champions    Les cours mondiaux des huiles végétales et des produits laitiers poursuivent leur ascension    EEP: Liquidation de plus de 70 entités    Ziad Atallah : L'aide marocaine intervenue au moment opportun    Algérie: trois ans de prison ferme pour le journaliste Khaled Drareni    Messi, Lewandowski, Neymar, De Bruyne... L'heure de briller    Gad Elmaleh de retour sur scène    France Télévisions prépare un concert caritatif pour le Liban    Une rentrée des classes sous le signe du mystère    Hommage aux contributions des Marocains du monde    Un an après l'abrogation du statut d'autonomie    Société générale creuse ses pertes à cause du Covid-19    UE : Nouveau financement de 30 millions d'euros au Liban    Une humble pensée d'une petite germe nommée Abderrahmane El Youssoufi    Le gouvernement libanais exprime sa gratitude pour l'initiative royale    Le nouveau khalife général de la famille tidjane Niass remercie le Roi Mohammed VI    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maroc vs Amnesty: Le gouvernement insiste sur les preuves
Publié dans L'Economiste le 11 - 07 - 2020

Entre le Maroc et l'ONG, les choses risquent encore de se dégrader. Vendredi, Saad-Eddine El Othmani indiqué qu'Amnesty Inernational (AI) n'a toujours pas fourni les preuves matérielles que le gouvernement n'eu cesse de demander à l'ONG depuis la publication de son rapport. Rabat met en cause l'ONG pour avoir publié dans son document des "accusations infondées contre le Maroc et qui était assorti d'une campagne médiatique internationale à des fins de diffamation et de condamnation", a affirmé Saad Dine El Othmani. L'ONG accuse le Maroc d'avoi espionné le journaliste Omar Radi, une accusation que le Maroc demande de prouver avec des éléments scientifiques.
"Dans le gouvernement marocain, nous insistons toujours à nous faire parvenir une copie du rapport d'expertise scientifique adoptée pour adresser des accusations infondées ou de le rendre public, au lieu de publier un rapport truffé d'expressions qui renvoient à des hypothèses en contradiction avec les critères scientifiques de l'expertise, ce qui fait des jugements, avancés comme sûrs dans le rapport, que de simples expressions dépourvues de tout fondement scientifique pour prouver le lien des infiltrations présumées de téléphones précis avec le Maroc", a déclaré M. El Othmani.
Le Maroc va uniquement se baser sur la preuve scientifique, a rappelé le chef du gouvernement, ajoutant toutefois que Rabat "demeure ouvert au dialogue constructif qui requiert de l'Organisation de présenter des preuves étayant ses allégations ou de revoir sa position en tant que signe de bonne volonté pour rétablir la confiance".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.