Arrivée de Pedro Sànchez au Maroc    CDM 2030 : Une candidature commune Maroc-Espagne-Portugal ?    Conflits: Devenez médiateur positif!    Alstom au coeur de la LGV    Nissan : Carlos Ghosn arrêté    Neymar se blesse en amical face au Cameroun    Le Maroc s'impose face à la Tunisie    Tunis : Exposition sur la violence contre les enfants    Etat-Unis : Le décret de Trump interdisant le droit de demander l'asile a été suspendu    Renard : Les Lions de l'Atlas, une équipe compétitive qui n'a rien à craindre    A Huelva, les mesures de suivi seront accentuées    La DGSN s'engage envers ses fonctionnaires    La Princesse Lalla Hasnaa reçoit le ministre japonais de l'Education à Tokyo    Espagne : un mort dans le déraillement d'un train    "Burnout" projeté au FIFB    Grâce royale au profit de 792 personnes    Voyager gratuitement à bord d'Al Boraq ? Voici comment s'inscrire    Instagram déclare la guerre aux faux comptes    BCP- Banque Atlantique finance un programme d'électrification au Mali    Maroc-Espagne : Tout est au beau fixe, selon les Chefs du gouvernement    Ouverture à Marrakech du 8ème sommet Africités    Maladie de Parkinson: La stimulation plus efficace que les médicaments    SM le roi reçoit le président du gouvernement Espagnol Pedro Sanchez    Tenue à Marrakech du Sommet Africités    Un conseiller d'El Otmani met les syndicalistes hors de leurs gonds    L'Angleterre prend sa revanche sur la Croatie    L'Algérie et la Côte d'Ivoire assurent, la Mauritanie surprend    La RSB enfin sacrée    Une délégation marocaine en visite à Alger    De belles performances touristiques en perspective à Fès    Semaine intensive pour l'UE avant d'adopter le projet d'accord sur le Brexit    Des "Gilets jaunes" appellent à bloquer Paris samedi prochain    Un nouveau round de pourparlers sur la Syrie à Astana les 28-29 novembre    Les ministres africains plaident à Marrakech pour l'actualisation du cadre législatif des transports    Une nouvelle convention pour une meilleure éducation    Divers    Divers Economie    Du hip-hop pour décoincer les petits Chinois    Ces stars qui disent NON à la chirurgie esthétique ! Charlotte Gainsbourg    Casablanca tiendra son premier "LifeStyle Expo" en décembre    Les diplomates de l'UE valident le projet de Brexit    Le FIFM dévoile sa sélection officielle    De type «Social & Green Bonds» : Le Groupe Al Omrane finalise une émission d'obligations ordinaires    Point de vue : La jeunesse nous met face à nos responsabilités!    Aide à la production cinématographique : 16 projets subventionnés    Le cheval Taymour remporte le Grand Prix de SM le Roi Mohammed VI du pur-sang Arabe    Amazigh. Les parlementaires appelés à rapprocher leurs visions    La Renaissance de Berkane remporte la coupe du trône, la toute première de son histoire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Séisme d'El Hoceïma
Eau, électricité, téléphone… état des lieux
Publié dans L'Economiste le 26 - 02 - 2004

· Les zones sinistrées sont alimentées normalement en eau potable
· Quelques perturbations ont été enregistrées dans le réseau électrique
LE séisme qui a frappé, avant-hier la province d'El Hoceïma, n'a provoqué aucun dégât dans les conduites d'eau potable. C'est ce qu'a affirmé le directeur général de l'Office national de l'eau potable (ONEP), Fassi Fihri.
La situation reste donc normale, au moins en ce qui concerne cette denrée vitale. Aucune fissure n'a été décelée dans la station principale qui alimente Imzouren. Les châteaux d'eau, non plus, n'ont subi aucun dégât. “Nous avons une situation impeccable au vu de la force de la secousse”, indique Fassi Fihri. Cependant, l'ONEP a dû procéder à la fermeture des branchements des maisons qui se sont écroulées. Cette opération a concerné 500 abonnés. Une mesure qui a été prise pour éviter l'infiltration d'impuretés dans le réseau de distribution. “La qualité de l'eau est irréprochable et les agents de l'ONEP demeurent vigilants. Ils suivent avec attention l'évolution de la situation”, ajoute-t-il. Le seul problème qui s'était posé à l'ONEP après le tremblement de terre, c'est la coupure de l'électricité. “Mais la situation a vite été rétablie, grâce à l'intervention de l'Office national de l'électricité (ONE)”, souligne Fassi Fihri.
Dans la ville d'El Hoceïma, la situation est également normale. L'approvisionnement en eau potable s'effectue de manière ordinaire. Les installations n'ont subi aucun dégât sérieux. Seules quelques canalisations ont éclaté et ont été immédiatement fermées par les services d'exploitation.
Au niveau de la province de Taza, les canalisation n'ont subi aucun dégât, indique-t-on. “Bab Loutta”, principale canalisation d'alimentation de la ville de Taza en eau potable, est toujours opérationnelle et en parfait état”, affirme un agent de l'ONEP-Taza. “Nous avons effectué, tout au long de la journée de mardi, une tournée d'inspection de la canalisation et aucune fissure ni dégât n'ont été constatés”, affirme-t-il.
Mobilisés dès l'annonce de la catastrophe, les agents de l'ONEP ont effectué de nombreux contrôles. Tout le réseau d'alimentation des provinces d'El Hoceïma et de Taza en eau potable a été minutieusement inspecté à la recherche de la moindre anomalie, fissure ou autre. Mais rien n'a été signalé. La situation demeure donc normale. Il est à rappeler que plus de 95 % des foyers dans cette province sont alimentés en eau potable.
Côté électricité, le réseau moyenne tension, qui avait été coupé mardi, à été rétabli le même jour. Dans la ville d'El Hoceïma, la situation est normale et aucun incident technique n'a été signalé ou décelé. L'alimentation en courant électrique se fait comme d'habitude.
Par contre, dans le centre d'Imzouren, où les plus importants dégâts ont été enregistrés, quelques problèmes techniques persistent encore. “Ils concernent surtout l'éclairage public”, indique-t-on auprès de l'Office national d'électricité (ONE). Des installations ont, en effet, été endommagées par le tremblement de terre. De nombreux poteaux sont tombés, provoquant une coupure de courant dans le réseau de l'éclairage. Il est à signaler que le réseau basse tension connaît de sérieux problèmes, essentiellement à Aït Kamra et dans sa région. “C'est là où de nombreuses maisons ont été démolies par la secousse tellurique et il faut un minimum de temps pour rétablir le réseau”, affirme un agent de l'ONE. En tout état de cause, l'ensemble du réseau sera opérationnel avant même la fin de la semaine. `
L'ONE a mobilisé l'ensemble de son personnel dans les villes d'El Hoceïma, Taza et Imzouren. “Les hôpitaux, notamment, ont besoin d'électricité et il aurait été anormal de ne pas rétablir le courant dans des délais très courts”, souligne-t-il. En fait, la coupure provoquée par le tremblement de terre n'a duré que quatre heures, sauf dans certaines zones où des maisons ont été détruites. Des équipes travaillent jour et nuit pour rétablir le courant partout. L'ensemble du réseau des pilons est inspecté depuis deux jours déjà. Aucune anomalie n'a été constatée par les agents de l'ONE.
------------------------------------------------------------------------
Encombrement dans les télécommunications
LE réseau de télécommunications n'a pas été affecté par le tremblement de terre. Cependant d'importantes perturbations ont été enregistrées au cours de la journée de mardi et dans la nuit de mardi à mercredi. Il s'agit essentiellement de problèmes d'encombrement du réseau. Un phénomène tout ce qu'il y a de normal, affirme-t-on auprès de Maroc Telecom. “Les gens appellent pour prendre des nouvelles des membres de leurs familles. On imagine qu'ils ont tous appelé au même moment dès l'annonce de la catastrophe”, indique un agent de la direction régionale des télécommunications de Fès dont relève la province d'El Hoceïma.
Aucun dégât n'a été enregistré dans l'infrastructure des télécommunications. Le réseau a continué à fonctionner normalement. Deux numéros verts ont même été installés pour permettre aux personnes résidant à l'extérieur de la province d'El Hoceïma de prendre des nouvelles de leurs familles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.