299 femmes vont bientôt devenir « adoules »    L'appui du Souverain aux Palestiniens salué par l'Union interparlementaire arabe    Trump, Poutine et l'UE    Maroc-Tunisie en amical à Radès    Photos- Jawhara Talents 2018 dévoile la liste des gagnants    25 enfants victimes d'intoxication alimentaire à El Haouzia    Officiel : La finale de la Supercoupe d'Espagne 2018 aura lieu à Tanger    Faux départ du Conseil national de la presse    Attention, la canicule tue !    L'après-Russie2018: Le président de la CAF en colère    Benabdallah: Cette décision est «dangereuse, condamnable et inacceptable»    L'examen crucial des accords de pêche!    Frais de dossier: l'ISCAE réagit enfin!    A Monaco, Soufiane El Bakkali signe la meilleure performance de l'année    Rebaptisée CineAtlas, Le Colisée, salle mythique, de Rabat, fait peau neuve    Le Maroc, « le plus bel endroit au monde » selon The Hollywood Reporter    Le Conseil de gouvernement examine les effets juridiques de la décision de la Cour constitutionnelle    3 ans de prison pour agression à l'arme blanche    Aid Al Adha : L'ONSSA fait le point sur le cheptel    La campagne agricole 2017-2018 s'annonce prometteuse    Croissance: le gouvernement trop optimiste    Etats-Unis : Un homme interpellé après une prise d'otages dans une épicerie d'Hollywood    Jeux Africains à Alger: Le Maroc vise les JO de Buenos Aires    Une hausse de 0,2% de l'indice des prix à la consommation enregistrée en juin selon le HCP    Youssoufia : Il la violente et met le feu à sa maison    Le Maroc prend part à la 23e édition du Salon international du livre de Lima    El Haddad entre le championnat turc et le Golfe...    299 femmes réussissent le concours d'adoul...une première    Al Hoceima: Le ministère de la Santé rassure sur l'avancement des projets    Careem et deux syndicats de taxis signent le début d'une belle aventure    Prix à la consommation : Les produits de la mer en hausse de 4,4%    Marrakech : Pour se venger de sa femme il met le feu au domicile conjugal    Visite au Centre culturel africain au Maroc après rénovation    Décès de l'ancien portier du WAC Mohamed El Khalidy, alias «Yachine»    Christian Adda : «Le Maroc peut être un carrefour de la culture africaine»    Ahidous à l'honneur à Aïn Louh    Mahmoud Abbas condamne l'adoption de la loi sur « l'Etat-nation juif »    Coupe de la Confédération : Le Raja sort la tête du goulot    Trump menace de taxes punitives les 505 milliards de dollars de produits chinois importés    Les grands enjeux d'Agadir!    Retraite des parlementaires: Manque de consensus et interminable débat    Rencontre des députés du PPS et le réseau Anaruz    Des enfants d'Al Qods visitent le mausolée Mohammed V    Italie : Le torchon brûle entre Salvini et Saviano    Corée du Sud : La présidente déchue condamnée à huit ans de plus    Le ministère de la santé dénonce les actes d'agressions répétitifs visant son personnel hospitalier    Il fait l'actu : Nizar Baraka, président du CESE    Vers la création d'un musée de la mémoire juive marocaine à Fès : Le message fort de Mehdi Qotbi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tarek Fadli, prix de l'innovation du CJD Business Awards : «Un moment que je n'oublierai jamais»
Publié dans Les ECO le 14 - 06 - 2015

Tarek Fadli, meilleur jeune entrepreneur marocain du CJD Business Awards./DR
CEO et président d'Algo Consulting, Tarek Fadli est entré dans les annales du Centre des jeunes dirigeants d'entreprises marocains (CJD). Il a en effet remporté le prix de l'innovation de la première édition du CJD Business Awards, lors du 7e congrès de cette entité, tenu du 11 au 14 juin à Dakhla. Ce concours récompense le jeune entrepreneur qui a réalisé de bons résultats sur les plans à la fois économique, social et environnemental (entre autres). Algo Consulting œuvre notamment dans la dématérialisation des services administratifs. L'entreprise a été créée en 2007, et réalise aujourd'hui un chiffre d'affaires de 13 MDH.
Les ECO: Qu'est-ce que cela vous fait d'avoir gagné le premier CJD Business Awards?
Tarek Fadli: Je suis ému et honoré, vu la qualité des participants et des jeunes entrepreneurs du CJD à l'origine de ce prix. C'est un des moments de ma vie que je n'oublierai jamais. C'est une reconnaissance pour toute l'équipe d'Algo Consulting, formée d'hommes et de femmes qui se retrouvent autour de l'entrepreneuriat positif et qui œuvrent pour un partenariat win-win.
Comment est né Algo Consulting Group?
Cette entreprise est née de manière circonstancielle. Après dix ans passés aux Etats-Unis, je suis rentré au Maroc pour travailler avec Microsoft, qui m'avait donné l'occasion de m'installer soit à Casablanca, soit à Istanbul, soit à Dubaï, soit à Johannesburg. Naturellement, j'ai choisi le Maroc et je me suis installé à Casablanca. Après, en travaillant avec Microsoft Moyen-Orient et Afrique du Nord, je me suis rendu compte qu'il y avait moyen de faire quelque chose en tant que partenaire et sous-traitant. Microsoft est un géant certes, mais il y a des besoins de certains clients qui sont sans réponse ou sans solutions. Je me suis alors demandé pourquoi ne pas me mettre à mon compte, en gardant Microsoft comme client. C'est ainsi que l'on a commencé l'aventure avec Microsoft en Jordanie d'abord, puis au Maroc.
La relation s'est bien établie entre Microsoft, Algo Consulting et les clients. Nous avons démarré tout doucement. Au début, il n'y avait que ma sœur, comme assistante, et moi. Nous sommes ensuite passés à quatre au bout d'un an et ça a évolué. Aujourd'hui, Algo Consulting compte une quarantaine de collaborateurs.
Nous avons des projets citoyens dont nous sommes fiers pour le développement du Maroc, comme la billetterie du futur TGV, en sous-traitance avec Omnidata. Nous nous occupons de la maintenance de la billetterie de l'ONCF.
Nous sommes aussi en partenariat avec Microsoft et les ministères de l'Education nationale et de l'Enseignement supérieur. Nous avons, de même, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) comme client. Notre projet phare est celui du «e-moqadam» et de la «e-moqata», signalant la dématérialisation des cinq services publics les plus utiles au Maroc.
Quelles sont les perspectives de développement d'Algo Consulting, à moyen terme?
Le citoyen marocain -et africain de manière générale- a aujourd'hui besoin de services de qualité. L'administration elle-même a besoin d'un système performant. Il y a énormément de choses à faire dans ce sens. Le modèle du partenariat public-privé est très prometteur, et nous comptons miser dessus. Par exemple, notre solution e-moqata, nous ne la vendons pas. C'est le citoyen qui paie pour un service avec une valeur ajoutée, et les agents administratifs y gagnent aussi, car nous leur versons une commission soit par le biais de la Fondation Hassan II des agents d'autorité, soit par une autre fondation qui s'occupe des agents d'autorité, pour aider à améliorer leur situation, sans prétendre à des changements dans les lois fiscales.
Nous avons un rôle proactif à jouer pour contribuer au changement du Maroc. À moyen terme, nous ciblons quelques villes pour nous développer, notamment à Fqih Bensalah, la première ville à qui nous avons proposé notre solution, sous la houlette du ministère de la Fonction publique et de la modernisation de l'emploi. Nous comptons la mettre en place à Agdal (Rabat). Nous avons également proposé notre solution au wali du Grand Casablanca, Khalid Safir. Il s'est engagé sur le lancement d'un appel d'offres pour dématérialiser les services de la ville. Nous comptons y répondre, dans l'espoir que l'administration se range de notre côté, en osant une solution innovante.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.