Club Med et Madaëf investissent plus de 274 millions de dirhams en projets touristiques    Le PLF 2021 propose la création de près de 21.000 nouveaux postes    Météo: le temps prévu ce mardi au Maroc    Coopération sécuritaire: Rabat et Washington affichent leur volonté commune de renforcer leur partenariat stratégique    3ème session CAFRAD : Formation des élites de demain    Africa Security Forum : L'adéquation difficile entre climat, sécurité et population    Bilan quotidien: 2.117 nouveaux cas, dont 651 à Casa-Settat    PLF2021 : Voici l'intégralité des mesures approuvées en Conseil de gouvernement [Document]    Colonisation de Mars – Elon Musk a déjà la date    Luis Arce, vainqueur de la présidentielle en Bolivie    Un Raja à bout de souffle surpris par le Zamalek    Coup dur pour Liverpool    Stage des U20 à Maâmoura    L'Australie assène une claque au Polisario devant l'ONU    Installation des membres de la Commission régionale des droits de l'Homme dans l'Oriental    Interpellation de quatre individus à Dakhla    Agadir : Un premier groupe de touristes britanniques    Expulsion de 231 étrangers fichés pour radicalisation à caractère terroriste    El Otmani: « Des négociations en cours avec trois nouvelles sociétés pour un vaccin »    Examens de la 1ère année Bac: avis aux candidats qui s'étaient absentés    Usine de PSA au Maroc : Barid Al-Maghrib passe commande de 225 Citroën Ami    La Tunisienne des Arts et des Lettres    «Relégation logique, politique et sport ne vont pas de pair»    Casablanca: le Barcelo Anfa organise son premier Afterwork post-covid !    La campagne dans les Etats-clés se tend davantage    Kirghizistan: Démission du président Sooronbay Jeenbekov    Coronavirus : Badr Hari testé positif    El Arabi signe un magnifique hat-trick !    Couvre-feu, cafés, commerces…le gouvernement prolonge les mesures à Casablanca    Mettre en place une véritable culture du don    Tannane voit rouge !    Langages du Sud se penche sur le rôle du sport dans l'éducation et la citoyenneté    Amina Agueznay, Joana Choumali et Ghizlane Sahli explorent le Jardin en soi    Les artistes de la halqa: les oubliés!    Scandale. Adil Rami va-t-il balancer les sextapes tournées avec Pamela Anderson ?    Alerte météo: fortes rafales de vent attendues au Maroc    Pêche. Le Brexit rapproche le Maroc et l'UE    Le Financial Times accorde une place importante à Tanger-Med    Notre jeunesse s'entre-tue…    Privé de revenus importants, Maroc Telecom s'adapte à la crise (Résultat)    France: le gouvernement annonce un plan d'action contre la radicalisation    La chanteuse Najat Atabou surprend ses fans (PHOTO)    Saeb Erekat hospitalisé à Jérusalem    Festival d'El Gouna. « Mica » d'Ismail Ferroukhi sélectionné en compétition officielle    USFP. Le grand fleuve déborde à Marrakech    2021 l'année de tous les télescopages    Google célèbre le 110ème anniversaire de Farid Al Atrach    Demi-finale de la Ligue des Champions / Raja-Zamalek (0-1) : L'arbitrage injustement décisif !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mitsubishi L200 Sportero : Un 4x4 pas comme les autres
Publié dans Les ECO le 27 - 01 - 2016

Sous ses airs de pick-up à vocation utilitaire, le L200 Sportero recèle l'âme et les organes d'un vrai tout-terrain. Doté d'un habitacle richement équipé, ce 4x4 à benne a de quoi séduire les jeunes cad'sup anticonformistes, amateurs de loisirs actifs et en quête d'un véhicule taillé pour l'évasion.
Dire que le L200 est un modèle vital pour Mitsubishi comme pour son importateur au Maroc serait un euphémisme, au vu de son succès et de sa notoriété. Lancé en 1971, ce modèle en est aujourd'hui à sa cinquième génération, laquelle remplace un best-seller. En effet et à lui seul, le précédent L200 s'est écoulé, en 9 années de carrière, à plus de 1,3 million d'exemplaires dans le monde ! Voilà pourquoi son remplacement constituait une question stratégique pour le constructeur aux trois rubis. Idem au Maroc où ce pick-up a réalisé l'an dernier 75% des ventes de l'importateur de la marque, Diamond Motors (groupe Auto Hall) qui propose depuis peu le L200 de nouvelle génération. Loin de sa vocation strictement utilitaire, la version Sportero s'adresse à une clientèle à part qui devrait apprécier son confort, sa polyvalence et aussi son nouveau look, crayonné dans l'air du temps.
Un nouveau faciès
Un style totalement inédit, même si le profil affiche une allure en continuité avec l'ancienne mouture. C'est surtout à l'avant qu'apparaissent les plus gros changements avec une calandre à barreaux, un bouclier remodelé et des projecteurs inédits. La signature lumineuse a été modernisée par le recourt aux diodes (LED) pour les feux de jour et à un éclairage au xénon. À l'arrière, les blocs de feux changent eux aussi de forme et débordent joliment sur les ailes. Entre ses jantes alu' de 17'', ses applications de chrome (coques des rétroviseurs, cerclage des antibrouillards...) et ses marchepieds argentés (latéraux et arrière) ce nouveau Sportero en jette ! Par ailleurs, le renouvellement de ce modèle a surtout permis à l'ingénierie du groupe nippon de travailler des aspects que l'on ne voit pas, mais qui s'apprécieront avec le temps. Ainsi, il est non seulement question d'une carrosserie renforcée et d'une rigidité torsionnelle accrue de 7%, mais aussi d'un gros travail d'insonorisation et de diminution des vibrations à bord. C'est à croire que le plus civilisé des pick-up Mitsu a une seule obsession : le bien-être de ses occupants.
Double cabine, grand luxe
À bord, la présentation a sensiblement évolué, comme pour montrer que le Sportero s'est un peu embourgeoisé. Une évidence qui apparaît dès que l'on pénètre à son bord. L'ouverture des portes se fait par le simple port du badge, la sellerie s'habille d'un cuir somptueux, tandis que le poste de conduite et l'équipement proposés sont dignes d'un SUV premium. Jugez-en : siège conducteur réglable électriquement, climatisation automatique bi-zone, démarrage par bouton, régulateur et limiteur de vitesse, autoradio à écran tactile de 6,1 pouces) avec connexions USB et Bluetooth, caméra et radar de recul, capteur de pluie, allumage auto des phares ou encore boîte automatique avec palettes au volant et mode sport ! Des équipements de confort de plus en plus courants sur une berline, mais qui sont encore rares chez la concurrence. À cela s'ajoute un arsenal sécuritaire complet, incluant l'ABS avec répartiteur EBD, ainsi que 7 airbags dont un pour les genoux du conducteur.
178 chevaux, ça déménage !
Sous le capot, il est toujours question du 2.5 litres DI-D, mais qui a lui aussi été revisité par les ingénieurs. Résultat : ce turbo diesel offre un meilleur répondant, ainsi que des seuils de consommation et de pollution en baisse. C'est ce qu'indique le constructeur qui promet une fiabilité accrue et annonce aussi que la boîte automatique est désormais sans entretien. De plus, ce moteur est maintenant disponible chez Diamond Motors dans sa version la plus puissante, soit 178 ch, pour un couple de 400 Nm. Inutile de dire qu'avec une telle puissance transmisse à deux ou quatre roues (via la molette du système 4x4 «Easy Select»), le Sportero s'annonce comme étant un redoutable véhicule polyvalent. Il est ainsi capable de s'aventurer en milieu champêtre, mais aussi de tracter de lourdes remorques sur l'autoroute. Bref, un véhicule taillé pour l'évasion, avec en prime, un positionnement bien étudié, son prix promotionnel (ou de lancement) étant de 349.000DH. De quoi interpeller les jeunes surfeurs autant que les quadragénaires et plus, passionnés de la mer ou ayant simplement le goût de l'aventure.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.