Relance économique : les 5 priorités de l'Autorité marocaine du marché des capitaux pour 2021    Et si on évoquait la gauche marocaine!    Confessions dominicales : Un Président inapte et retour en force du «chibanisme»    Maroc: une diplomate met à nu les allégations mensongères de certaines voix dissonantes sur les réseaux sociaux    Séance de politique générale le 1er février sur l'appui du produit national    Guerguarate : Le Maroc dément encore le polisario    Réseau FCA Morocco : La Continentale tisse sa toile à El Jadida    Le Crédit Agricole du Maroc affirme son soutien total à la filière céréalière    Bir Gandouz et El Guerguarat auront bientôt des zones de distribution et de commerce    «Extension des mesures de sécurité face à la hausse des fraude»    Quel dessein pour un secteur atterré?    Bourita: Sur Instructions royales, le Maroc est engagé à accompagner les parties libyennes jusqu'à résolution de la crise    Le dossier iranien au menu du premier contact entre l'Administration Biden avec Israël    Accord pour la formation des équipes de travail pour prendre des mesures pratiques    USA : Deb Haaland, une amérindienne ministre de l'Intérieur    Ovnis : la CIA lève le voile sur ses dossiers secrets désormais librement disponibles au téléchargement    En Nesyri surclasse Messi et Suarez    UFC: Dustin Poirier envoi McGregor au tapis!    L'UFC vire Azaitar!    L'épouse du regretté évoque son deuil près d' un an après la tragédie    Enfin un premier arrivage!    Moncef Slaoui : « la lenteur et la confusion autour du déploiement des vaccins ont frustré des millions de personnes dans le monde »    Vaccins Vs Nouveaux variants    Une action inédite de haute teneur sociale    Les inscriptions des étudiants étrangers au Maroc mises à l'épreuve    La M.N.A entre vents et marées!    Cardi B décroche le premier rôle dans une comédie    Les confidences d'Aya Nakamura    L'icône du jazz sud-africain Jonas Gwangwa n'est plus    Calligraphe: Rihani expose ses œuvres à Sidi Moumen    Internationalisation de l'économie marocaine : les perspectives de l'IMIS sur les dix prochaines années    Déficit budgétaire de 82,4 MMDH à fin 2020    UNESCO et UE : Main dans la main pour lutter contre les contenus haineux sur Internet    Le baroud du déshonneur algéro-polisarien    Etude COLCORONA de l'ICM : Colchicine réduit le risque de complications liées à la Covid-19    Savoir-être : Comment se créer des moments de respiration quand la journée finit à 20h ?    La luxation des doigts : Quel traitement ?    CHAN : La Guinée rattrapée par la Zambie sur le fil !    En-Nesyri buteur de la Liga grâce à un nouveau triplé    Berkane : Découverte des plus anciennes gravures rupestres de l'Afrique du Nord    Allal Amraoui : «L'attitude schizophrène de l'Espagne envers le Maroc interroge à plusieurs égards»    Bouznika : De nouveaux résultats concrets font avancer le dialogue inter-libyen    CHAN2021 : le Maroc cherche un schéma offensif plus efficace    Message de condoléances et de compassion du Souverain à la famille de feu Moulay M'Hamed Iraki    Jean-Marie Heydt dévoile son livre « Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions »    L'inexorable décrépitude de "La Comédie " La mémoire théâtrale de Fès compte ses jours !    Bouznika abrite un nouveau round du dialogue inter-libyen    Première édition de «Blabl'Art» à Casablanca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agenda 2030 : Nezha El Ouafi présente son bilan d'étape
Publié dans Les ECO le 27 - 07 - 2017

Lors du Forum politique de haut niveau sur le développement durable, la secrétaire d'Etat au développement durable a déclaré que le royaume a adopté, conformément à l'Agenda 2030, une approche efficiente pour la réalisation des ODD.
La Secrétaire d'Etat chargée du Développement durable, Nezha El Ouafi, a pris part au Forum politique de haut niveau sur le développement durable, organisé du 17 au 20 juillet au siège des Nations Unies à New York. Intervenant lors de cette rencontre axée sur le thème «Eliminer la pauvreté et promouvoir la prospérité dans un monde en mutation», elle a indiqué que, dans le cadre de son adhésion à la nouvelle dynamique mondiale du développement durable, le Maroc a opté pour l'instauration d'un modèle de croissance économique intégré et ouvert, qui conforte son processus de transition démocratique et renforce la place du royaume sur la scène internationale dans un contexte marqué par la mondialisation. Présentant les progrès réalisés dans la mise en œuvre de l'Agenda 2030, la secrétaire d'Etat a déclaré que le royaume a adopté, conformément à cette vision, une approche efficiente pour la réalisation des ODD.
En effet, le royaume a procédé à l'accélération de la mise à niveau de son cadre juridique et institutionnel et ce sur plusieurs plans, notamment celui législatif et juridique, à travers l'adoption de la nouvelle Constitution, qui a consacré le droit au développement durable et à un environnement sain, et la loi-cadre sur l'environnement et le développement durable, qui a institué juridiquement l'adoption par le royaume de la stratégie nationale du développement durable 2030. Sur le plan économique, le Maroc a fait le choix d'une transition vers l'économie verte à l'horizon 2030 dans tous les secteurs, notamment dans le secteur énergétique, et ce en portant à 52% la part des énergies renouvelables dans la production électrique d'ici 2030, a-t-elle précisé, ajoutant que sur le plan social, le royaume, à la faveur notamment de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH), œuvre à réduire les disparités sociales, à lutter contre toute forme de discrimination à l'égard des femmes et à garantir la généralisation de l'accès à l'éducation et aux services de santé.
Sur le plan écologique, El Ouafi a fait remarquer qu'une série de programmes prioritaires, notamment le programme national d'assainissement liquide, le programme national des déchets ménagers, le programme national de prévention et de lutte contre la pollution industrielle, et le programme national de lutte contre la pollution de l'air, ont été mis en œuvre, soulignant que d'énormes ressources financières ont été allouées par le royaume à ces programmes au cours des dernières années. Et la secrétaire d'Etat de soutenir que l'adhésion du Maroc au processus d'accélération de la mise en œuvre des ODD a été renforcée par l'adoption en Conseil des ministres de la stratégie nationale de développement durable 2030, rappelant que cette stratégie, élaborée en concertation avec l'ensemble des acteurs (pouvoirs publics, secteur privé, représentants de la société civile), sera un mécanisme efficace pour la réalisation des ODD à l'horizon 2030. El Ouafi a par ailleurs insisté sur l'engagement du Maroc, aux côtés de la communauté internationale, dans la lutte contre les changements climatiques qui, a-t-elle rappelé, s'est manifesté par l'accueil de la COP22 en novembre dernier à Marrakech, et par l'adoption d'une économie sobre en carbone à travers la mise en application d'une politique volontariste visant à réaliser l'équilibre entre le développement économique et les émissions de gaz à effet de serre. Elle a dans ce sens fait remarquer que le royaume a été parmi les premiers pays à présenter sa contribution nationale dans le cadre de la mise en œuvre de l'Accord de Paris sur le climat.
La ministre a en outre affirmé que le Royaume du Maroc, qui a adhéré à cette nouvelle dynamique visant à réaliser les ODD, demeure convaincu de la nécessité de la conjugaison des efforts à tous les niveaux et du renforcement de la coopération internationale, basée sur la solidarité entre les peuples, pour aller de l'avant dans la concrétisation de l'Agenda 2030 du développement.
Des entretiens avec plusieurs responsables
En marge du forum, la secrétaire d'Etat chargée du développement durable a eu des entretiens avec plusieurs responsables. Avec Kossi Assimaidou et André Johnson, respectivement, ministres togolais de la Planification et du développement, et de l'Environnement, elle a conclu un accord de principe visant l'échange d'expériences et le renforcement des capacités des cadres africains dans les domaines de la protection de l'environnement et de la promotion des objectifs du développement durable. Avec le représentant du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), Ibrahim Thiaw, les discussions ont porté sur les préparatifs de l'organisation, en décembre prochain à Nairobi, de la 3e session de l'Assemblée des Nations Unies sur l'environnement autour du thème «Vers une planète sans pollution». Avec le directeur exécutif de la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l'Asie occidentale (CESAO), Mohamed Ali El Hakim, les deux parties ont examiné les moyens à même de hisser leur coopération à un plus haut niveau. Avec le chef de gouvernement de Monaco, ils ont décidé de définir une feuille de route pour renforcer davantage leur partenariat et soutenir le royaume dans l'activation du Plan national de lutte contre la pollution atmosphérique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.