Prix du pétrole et concurrence internationale    Costa Galida Supercoupe U20 : Les Lionceaux s'inclinent face aux Three Lions (vidéo)    Météo Maroc: pluies ou averses localement orageuses ce dimanche 25 septembre    Tanger : Zanka Contact d'Ismaël El Iraki remporte le Grand prix du Festival national du film    Diaspo #257 : Rayane Bensaghir, un écrivain à contre-courant des «talents gâchés»    Brahim Saadoun de retour dans le pays    Voici le nouvel entraîneur du Raja de Casablanca (VIDEO)    Immigration clandestine : les sorties forcées du territoire français ont augmenté de 10 %    Tanjazz 2022: en images, les premier et deuxième jours du festival    Le Maroc souligne à New York la place importante de la cause palestinienne    Chefchaouen: tenue d'une conférence internationale sur les « Simuliidae »    New York: Bourita s'entretient avec son homologue indien    Nouveau Citroën C5 Aircross : la belle découverte (VIDEO)    Impériales 2022 : et voici la marque marocaine la plus aimée    Maroc Vs Chili: la presse sportive chilienne fait l'éloge des Lions de l'Atlas    Le ministre des Sports : « Le président a approuvé la candidature de l'Egypte d'organiser les JO 2036 »    Covid-19 au Maroc : 22 nouvelles infections et aucun décès ce samedi    Le Maroc souligne à New York la place importante de la cause palestinienne dans l'action entreprise sous le leadership de SM le Roi    Météo: Averses et pluies ce week-end dans plusieurs provinces du Royaume    Covid-19 : 22 nouveaux cas et zéro décès ce 24 septembre    Crise de l'énergie: le chancelier allemand en Arabie saoudite    La HACA aux commandes du Réseau des Instances Africaines de Régulation de la Communication pour un mandat de 2 ans    Conseil de BAM: un relèvement du taux directeur « peu probable »    OLM Souissi : 170.000 personnes ont assisté à Toto, Dadju et Ayra Starr    Marrakech : Des shows et rythmes variés au menu du 5è Festival Gnaoua Show pour le Monde    Casablanca accueille la première édition du Festival des Marocains du monde    Burkina : Au moins 14 personnes tuées par des hommes armés    Sourcing local : Convention de partenariat entre le ministère de l'Industrie et le Groupe Kitea    Las Palmas. Un Manifeste pour la réunification de tous les sahraouis    Marrakech: un «ould lfchouch» commet un terrible accident (VIDEO)    Maroc – Chili : Conférence d'après match de Walid Regragui    Division Nationale Amateurs / 1ère Journée : Réussir l'entame pour mieux se projeter !    Washington annonce des mesures pour faciliter l'accès des Iraniens à Internet    Nador: peine de prison alourdie pour des migrants impliqués dans les événements de Melilla    La Somalie va ouvrir un consulat général à Dakhla    Sahara marocain: Le Soudan du Sud déjuge la propagande algéro-polisarienne et rétablit la vérité sur sa position    Enlèvement d'une fillette à Kénitra: le suspect arrêté sur un bateau de pêche    CAN cécifoot: le Maroc sacré champion d'Afrique    Tennis: Sourires et larmes pour les adieux du "roi" Federer    Le Partenariat Vert UE-Maroc sera signé prochainement    La région Marrakech-Safi et l'OCP scellent un partenariat pour booster le développement    La revue de presse des hebdos du samedi 24 septembre    Abdelilah Benkirane défraie encore la chronique    Pétrole: le WTI clôture sous 80 dollars, une première depuis plus de 7 mois    France : Une centaine d'associations signe la pétition « La politique des visas : discriminations et injustice »    Les températures attendues ce samedi 24 septembre    Samira Saïd: « Rabat ne cesse d'embellir de jour en jour » (VIDEO)    Rabat: Cheb Khaled, Manal... La soirée de l'OLM Souissi comme si vous y étiez (VIDEO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Lutte contre la corruption : Peut mieux faire !
Publié dans Les ECO le 26 - 02 - 2018

La moyenne annuelle des affaires traitées a presque doublée, alors que depuis le lancement du numéro vert en 2015, 31 condamnations judiciaires ont été prononcées. Le Maroc doit muscler sa stratégie pour éradiquer ce fléau.
Le bilan d'étape de la lutte contre la corruption montre une nette évolution quantitative des affaires soulevées, sans que les condamnations judiciaires ne suivent la hausse des plaintes. Ce sont les deux grands indicateurs à retenir des déclarations du porte-parole du gouvernement à ce propos, dans un contexte marqué par l'amélioration de la place du Maroc dans le classement 2018 de Transparency Maroc. Le Maroc a en effet gagné 9 places durant l'année 2017 après que plusieurs mécanismes institutionnels ont été établis durant l'année écoulée, essentiellement la création de la CNAC et la forte implication de la société civile. Pour attester les efforts déployés, Mustapha El Khalfi a déclaré, à l'issue de la réunion hebdomadaire du Conseil du gouvernement que «la moyenne annuelle des affaires divulguées via le numéro vert du ministère de la Justice est passée de 7.000 à 13.000». Une hausse qui signifierait avant tout que les dénonciateurs des actes de corruption ont été encouragés par le mécanisme mis en place depuis deux années et qui avaient pour but de les protéger, tout en permettant aux pouvoirs publics d'ouvrir des enquêtes pour les plaintes qui s'avèrent fondées.
Encore des efforts à faire
Le chef de gouvernement s'est longtemps arrêté sur la question, selon le compte-rendu du Conseil du gouvernement. «Malgré l'avancée réalisée, passant de la 90e à la 81e place, cela reste insuffisant. Si nous maintenons cette cadence pour les prochaines années, le Maroc pourra faire un saut important en matière de lutte contre la corruption», a-t-il déclaré. «C'est un chantier sociétal grandiose et une responsabilité partagée, même si le gouvernement assume une part importante de cette responsabilité et lui réserve, depuis son investiture, une grande importance avec l'opérationnalisation de la Commission nationale de lutte contre la corruption», a-t-il insisté. El Othmani a dévoilé également que la 1re réunion de la CNAC «se fera dans un mois». Jusqu'à présent, les interventions des autorités judiciaires ont été opérées via deux procédés, selon les données du gouvernement. Il s'agit des plaintes directes adressées au parquet ou via le numéro vert qui a été mis à la disposition des citoyens par le ministère de la Justice. «Seule la justice a le droit de trancher dans les dossiers soulevés à partir des plaintes des citoyens ou à partir des rapports des inspections générales et des rapports de la Cour des comptes, et qui sont transférés à la justice lorsque les critères exigés sont réunis. Le gouvernement ne peut rien annoncer en raison de son engagement à respecter la présomption d'innocence», a indiqué El Othmani. Parmi les nouvelles pistes préconisées pour garder la même cadence de lutte, la révision de plusieurs décrets et lois qui intéressent le domaine de la transparence, ainsi que la mise en œuvre des programmes relevant du gouvernement ouvert, ainsi que la délimitation des délais de traitement des dossiers par la justice. Le suivi des plaintes par leurs déposants sera aussi renforcé afin de permettre un traitement transparent des affaires dénoncées. À noter qu'un rapport d'étape de la stratégie sera bientôt finalisé et qui portera sur les projets prévus dans le cadre de la 1re phase». Depuis la signature des conventions de mise en œuvre de la stratégie en mai 2016, le suivi qui était assuré par le secrétariat permanent de la commission de lutte contre la corruption intègre les représentants de l'OCDE, dans l'optique de définir des plans d'ajustements. Plusieurs axes de la stratégie devront figurer dans le rapport préparé, notamment le rendement du portail dédié au financement public des associations qui est opérationnel depuis mars 2016, l'impact de la simplification des procédures relatives à la délivrance des permis de construire et le processus de la mise en place des guichets électroniques pour demander les documents administratifs.
Quel rôle pour l'instance de probité ?
L'instance prévue par la Constitution devra aussi passer à la vitesse supérieure durant cette étape. L'enjeu de l'harmonisation des missions de la commission nationale et celles de l'instance de probité représente le principal challenge du gouvernement qui doit combiner les mesures décidées par cette instance et celle programmée par la CNAC, et qui regroupe plusieurs départements, ainsi que des ONG et des représentants du secteur privé. En plus de la convergence, la mise en œuvre des mesures prévues par la Stratégie nationale de lutte contre la corruption reste aussi fondamentale durant cette 1re moitié de l'année 2018, notamment le volet portant sur l'amélioration des services administratifs. Les collectivités territoriales et les entreprises publiques seront aussi intégrées dans le champ d'intervention de la commission nationale nouvellement créée, avec comme objectif l'implication de la justice dans la dissuasion.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.