Météo : la saison des ouragans 2020 sera pire que prévu dans l'Atlantique    Liban Message plein d'émotion de Majda Roumi au milieu des décombres (Vidéo)    Laâyoune: les marins soumis aux tests de dépistage    Rabat: une nouvelle expo au Musée Mohammed VI    Marrakech: la DGSN met la main sur trois criminels    Marrakech dans le top 25 de « TripAdvisor »    Météo : temps chaud, averses et passages nuageux ce dimanche    C1- Classement des buteurs: Lewandowski conforte son avance    Ça chauffe au Liban, un policier tué et 238 personnes blessées    Juventus : Sarri passe à la trappe, Pirlo nommé entraineur    Le député M'jid El Guerrab: « Le nombre de décès au Maroc demeure presque 100 fois inférieur par rapport à la France »    Un matelas anti covid-19 pour Messi    Champions League: le Barça et le Bayern passent en quart (VIDEOS)    Vidéo : Manifestations explosives contre les pouvoirs en place    La Botola a désormais un nouveau leader    Covid-19 : 1.345 nouveaux cas, nouveau record et 19 décès    Coronavirus : 1.345 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 32.007 cas cumulés samedi 8 août à 18 heures    Selon un flash Covid-19 élaboré par l'ONMT Marrakech a une prépondérance des chambres d'hôtel de 74% tout comme Rome    Covid-19 : Fermeture du port de Laâyoune jusqu'à nouvel ordre    Fonds d'investissement stratégique : le décret arrive au parlement    Tanger : La Marine Royale saisit 1200 kg de chira    Fati Jamali confirme sa contamination par le nouveau coronavirus    Explosions au Liban: Moulay Hicham et Cheikh El Kettani blessent les Libanais    OCP fête son siècle d'existence    Marché des changes: le dirham quasi-stable face à l'euro    Arrivée à Beyrouth de l'aide marocaine médicale et humanitaire    Rabat constitue son parc à sculpture    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    Le chômage poursuit son envolée au deuxième trimestre sous l'effet du Covid-19    Macron réclame une enquête internationale    Berkane s'offre le WAC    Aguerd vers Rennes et En-Neysiri en quart de l'Europa League    Rentrée scolaire 2020-2021 : Démarrage des cours le 7 septembre    Examen de passage pour Gattuso    La finance participative, un écosystème en perpétuelle évolution    Rachid Yazami : Je n'en reviens toujours pas qu'une telle quantité de nitrate d'ammonium ait été stockée pas loin du centre de Beyrouth    Des fresques murales égaient la kasbah de Bni Ammar    Casey Affleck, en père protecteur dans un monde sans femmes dans "Light of My Life"    "Même pas mort", nouveau roman de Youssef Amine El Alamy    La MAP lance la version arabe de son magazine mensuel «BAB»    Une mosquée incendiée dans le sud-ouest de la France (VIDEO)    Hit Radio : «Momo Morning Show» reprendra en septembre    Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen au sujet du détournement de l'aide humanitaire par le Polisario et l'Algérie    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Homman Ludiye : «ENGIE veut soutenir l'AMEE»
Publié dans Les ECO le 15 - 03 - 2018


Amine Homman Ludiye, CEO Engie Afrique du Nord
En marge des 3e rencontres africaines de l'efficacité énergétique, Engie a signé un accord de partenariat avec l'Agence marocaine de l'efficacité énergétique (AMEE). Que recouvre cette convention, quelles sont les priorités, les activités ciblées...bref, les nouvelles ambitions d'Engie au Maroc et en Afrique. Le CEO d'Engie Afrique du Nord nous répond.
Les Inspirations ECO : Engie Afrique du Nord a signé une convention de partenariat avec l'AMEE. Pouvez-vous nous éclairer sur l'objet de ce nouveau partenariat ?
Amine Homman Ludiye : L'efficacité énergétique est une composante essentielle de la stratégie énergétique nationale et un enjeu majeur pour la transition énergétique. En tant qu'acteurs engagés dans le domaine, les deux parties se sont naturellement rapprochées pour renforcer leur partenariat en vue de promouvoir l'efficacité énergétique et contribuer à son développement au Maroc. L'objectif est de développer des solutions concrètes dans les secteurs du bâtiment, de l'industrie et des véhicules électriques en s'appuyant notamment sur le lancement de projets pilotes, mais également des actions de formation, de sensibilisation et de démonstration.
Les solutions que vous développez en matière d'efficacité énergétique s'appliquent aux particuliers, aux villes et aux entreprises. Quelle est votre cible prioritaire dans le cadre de cette convention ?
Effectivement, l'efficacité énergétique concerne des domaines vastes et variés. À travers cette convention, ENGIE et AMEE souhaitent promouvoir des solutions auprès de tous avec toutefois une priorité accordée aux secteurs de l'industrie, du bâtiment et de la mobilité électrique.
Les objectifs principaux sont de collaborer au développement de l'efficacité énergétique, notamment dans les secteurs identifiés; déployer des prototypes de démonstration ; organiser conjointement des ateliers régionaux de sensibilisation et partager les expériences et les données. Il s'agit aussi de contribuer à la formation dans l'efficacité énergétique en Industrie et dans le bâtiment ainsi que de collaborer au développement de la mobilité électrique au Maroc.
Peut-on dire que toutes les activités de l'AMEE vous intéressent ?
ENGIE est acteur mondial de l'énergie et expert dans les trois métiers que sont l'électricité, le gaz et les services à l'énergie. Au Maroc, ENGIE propose des services d'efficacité énergétique et environnementale aux entreprises et aux collectivités pour mieux utiliser les énergies et réduire leur impact environnemental. Dans toutes les régions du royaume, les équipes d'ENGIE sont à pied d'œuvre auprès des clients ayant de forts enjeux dans leurs domaines d'activités : ports, industrie automobile, industrie aéronautique, sièges d'entreprises, collectivités locales, mobilités, transport... ENGIE est donc naturellement intéressée de soutenir l'AMEE dans sa mission de promotion et de contribution au développement de l'efficacité énergétique au Maroc.
Cette convention n'est-elle pas un autre levier pour développer davantage vos activités de services qui connaissent déjà une forte évolution au Maroc ?
Effectivement, au-delà de notre forte présence dans la maintenance multitechnique et le facility management à travers Cofely Maroc, nous avons récemment accru notre positionnement de manière significative au Maroc avec la création de la JV ENGIE Finatech Services et par l'acquisition de SPIE Maroc. Avec cette nouvelle plateforme, ENGIE devient le leader des services énergétiques au Maroc avec l'ambition de devenir un fournisseur intégré de services à l'énergie en Afrique. Dans le cadre de la convention signée avec l'AMEE, ENGIE s'appuiera sur ses domaines de compétences et d'expertises pour accompagner et appuyer son partenaire dans ses efforts de promotion de l'efficacité énergétique et de sensibilisation des acteurs concernés.
Que pensez-vous du nouveau positionnement de l'ex-forum de l'efficacité énergétique devenu Rencontres africaines de l'efficacité énergétique ?
Les défis énergétiques en Afrique sont immenses, notamment en termes d'accès à l'énergie, d'investissements, d'électrification rurale, de lutte contre le changement climatique, etc. Le sujet de l'énergie et de la transition énergétique se décline localement mais se conçoit globalement. Aussi, au-delà d'être cohérent avec les enjeux énergétiques en Afrique, l'évolution du Forum vers des Rencontres africaines est également en phase avec la vision du Maroc et son ouverture vers l'Afrique. Cet élargissement est également en ligne avec la stratégie que décline le Groupe ENGIE sur le continent africain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.