Marrakech-Safi : Le CRT lance une grande campagne de promotion digitale    97% des pharmaciens affirment que la chloroquine n'est pas disponible    L'arrivée d'Enzo Zidane au WAC : De l'infox et du « fake news » !    Demi-finales de la Ligue des Champions : Un vol spécial d'Al Ahly pour rallier Casablanca    Botola Pro D1 : Une bouffée d'oxygène pour le Hasania d'Agadir    Vente de boissons alcoolisées : la campagne d'assainissement se poursuit    Coronavirus: le Maroc enregistre 2444 nouveaux cas ce dimanche    Les inégalités raciales ont coûté 16.000 milliards de dollars à l'économie américaine    Les Démocrates doivent désormais faire montre d' agressivité    Combats meurtriers au Karabakh, l'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Plaidoyer du CNDH en faveur du respect du droit de manifester pacifiquement    L'ambassadrice du Guatemala réitère la position de son pays en faveur de notre intégrité territoriale    Pour un nouveau multilatéralisme équitable et inclusif    Le Real Madrid piétine mais gagne enfin Zidane peut souffler    Botola Pro D2 : Le suspense jusqu ' au bout MAS-SCCM à l' affiche    Lancement d'un baromètre régional de l'investissement à Béni Mellal-Khénifra    Les exportations nationales accumulent les contre-performances    Mohcine Zouak : La transition numérique pose le défi de repenser l'école    Haro sur l'hydrochloroquine    Soutien exceptionnel à l'édition et au livre au titre de l' année 2020    Plaidoyer à Safi pour la création d' une Fondation du Festival national de l'Aïta    Programme d' animation culturelle à Guelmim-Oued Noun en dépit des contraintes du Covid-19    De précieuses découvertes archéologiques datant d'au moins du 2è siècle avant J.C    La formation et le travail de base, priorités de la FRMF    Centre d'immatriculation de Marrakech : tous les rendez-vous fixés précédemment sont annulés    Lycée Descartes : les parents d'élèves insatisfaits de l'enseignement à distance    Nouveaux programmes à fort impact social en 2020-2021    La généralisation de la couverture sociale nécessite une cohérence dans l'investissement à engager    La CGEM révèle ses propositions pour la LF-202    Or : c'est le moment de vendre vos bijoux !    «Revitaliser et répondre aux besoins de la standardisation de la langue amazighe»    L'émissaire par intérim de l'ONU en Libye soutient les conclusions des pourparlers de Bouznika    Togo : le premier ministre et le gouvernement quittent le pouvoir    Cour suprême : Biden exhorte le Sénat à ne pas confirmer la juge Barrett avant la présidentielle    Aéronautique : cinq nouvelles ouvertures d'usines d'ici fin 2020    Casablanca : une intervention policière vire au drame    Bourita s'entretient par vidéoconférence avec le Secrétaire Général de l'ONU    El Otmani : Le Maroc toujours engagé en faveur d'«une solution définitive au différend régional» autour du Sahara marocain    Le président du gouvernement espagnol réitère l'appel à une solution politique basée sur le compromis    13e Festival de Fès de la culture soufie: une édition très spéciale!    HUSA-FUS (2-1) : Une défaite "cruelle", une victoire tombée du ciel !    Guerguerat: l'ONU réagit aux gesticulations du polisario    Vaccin chinois : trois hauts responsables marocains participent aux essais    Liban: le nouveau Premier ministre jette l'éponge    Attaque à l'arme blanche à Paris: le principal suspect «assume» un acte dirigé contre Charlie Hebdo    Livre et édition : Un soutien de 9,32 millions de DH débloqué au titre de l'année 2020    Côte d'Ivoire : la cour de justice africaine récuse le rejet de la candidature de Laurent Gbagbo pour la présidentielle    L'acteur Anas El Baz est devenu papa (PHOTO)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Enseignement public : Les nouveaux statuts des académies
Publié dans Les ECO le 05 - 04 - 2019

Les statuts des Académies régionales d'éducation et de formation (AREF) illustrent l'abandon définitif du recrutement par contrat afin de garantir à leurs cadres une situation similaire à celle des enseignants soumis au statut des personnels du ministère de l'Education nationale, permettant ainsi aux cadres des AREF de jouir des mêmes garanties légales et des mêmes droits et obligations que ces derniers, indique vendredi le département dans un communiqué. Parmi les décisions prises par les académies régionales et adoptées par leurs conseils d'administration réunis en session extraordinaire le 13 mars 2019, figure la non-discrimination entre les cadres enseignants soumis au statut du ministère de l'Education nationale et ceux soumis au statut des AREF, souligne-t-on de même source.
Il relève, dans ce sens, que les deux catégories d'enseignants exercent leurs fonctions dans des établissements d'enseignement public soit au niveau du secondaire qualifiant ou du secondaire collégial, d'autant plus que l'article 26 du statut particulier des personnels du ministère de l'Education nationale stipule que les enseignants du secondaire qualifiant assurent les cours, le cas échéant, dans les établissements d'enseignement secondaire collégial.
Les nouveaux statuts des académies favorisent une pleine intégration de leurs cadres sans recours à l'avenant au contrat, tout en conservant l'ancienneté acquise au sein de l'AREF, ajoute le ministère, indiquant que ces mêmes statuts leur permettront également d'avoir d'un parcours professionnel ouvert à travers l'admission à l'examen de qualification professionnelle pour titularisation, le reclassement dans le grade et l'échelle et le droit à l'avancement dans les différents grade et échelles tout au long de leur carrière.
En vertu de ces statuts, les cadres des AREF pourront aussi accéder au grade supérieur (hors échelle). Pour bénéficier d'une telle promotion, ceux-ci doivent compter au moins 5 ans d'ancienneté dans le premier grade de l'échelle 11 et avoir l'échelon 7 dans le même grade.
D'autres dispositions ont été introduites aux statuts des cadres des AREF, en leur accordant désormais le droit de passer les différents concours d'accès au centre de formation d'inspecteurs et au centre de planification et d'orientation pédagogiques, ainsi qu'au cycle d'agrégation et à la filière de l'administration pédagogique, en plus du droit à la formation continue.
Selon le ministère, les statuts des académies leur permettent aussi de bénéficier des mêmes rémunérations et indemnités accordées dans la fonction publique, ainsi que des différentes prestations administratives et des indemnités instituées par les textes législatifs et réglementaires en vigueur.
S'agissant de la question de la retraite pour cette catégorie des cadres enseignants, le communiqué indique que tout amendement des textes législatifs en la matière devra bénéficier à ces cadres de manière automatique. Ils sont également autorisés à exercer des activités en dehors des horaires de travail à condition que celles-ci ne soient pas génératrices de revenus conformément aux dispositions législatives en vigueur.
En ce qui concerne le mouvement de mutation, le recrutement des cadres des académies revêt un caractère et par conséquent il ne peut être opérationnel qu'au sein du ressort territorial de l'académie choisie par le candidat. Pour la représentation des cadres des académies, le ministère a fait savoir qu'il sera procédé à la création de commissions des cadres, selon les règles générales relatives à la constitution et à l'élection des représentants des commissions administratives paritaires. Ces structures auront pour mission de s'occuper des questions liées à la promotion et aux mesures disciplinaires ainsi que les autres cas prévus dans les statuts relatifs aux cadres des académies.
En matière disciplinaire, le ministère a indiqué qu'il existe une concordance entre les dispositions du statut général de la fonction publique (article 66), les statuts des académies (article 94), y compris la mise à pied conservatoire pour faute professionnelle grave, avec réduction de sa durée pour la régularisation de la situation des personnes concernées de quatre mois à un mois seulement, dans un souci de protection sociale de ces cadres.
S'agissant de la procédure d'abandon de poste, le département de l'Education nationale a affirmé que les dispositions des statuts des cadres des académies (article 103) sont en conformité avec celles des administrations publiques (article 75 bis du statut général de la fonction publique).
Les dispositions de ces statuts reflètent le changement de la stratégie du gouvernement dans la politique de recrutement, en passant du recrutement centralisé au recrutement régional public pour se mettre au diapason avec la dynamique de régionalisation avancée en tant que choix stratégique. Toutes les ressources humaines du secteur de l'Education nationale, que ce soient celles assujetties aux statuts des AREF ou au statut des fonctionnaires du ministère, sont placées sous la supervision du ministre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.