Téléphonie : Le CNDP veut mieux protéger les usager contre les pubs par SMS    Edito : Et maintenant, on fait quoi ?    Ligue des Champions: l'arbitre « a totalement gâché » la finale aller, selon le président du Wydad    Langues et réforme de l'enseignement : Nizar Baraka clarifie la position de l'Istiqlal    Sans la garantie de l'Etat et solide, l'ANP émet 1 Mrd DH    Zamalek remporte la Coupe de la CAF    Gouvernement: «Un bilan maigre» pour l'opposition    Nouveau cycle de financements en soutien aux femmes entrepreneuses    Inwi présente son centre opérationnel "Soc" contre les cyber-attaques    La concurrence loyale et équitable, un levier de croissance économique    Un Casque bleu marocain décoré à titre posthume par l'ONU    Le Maroc est une force d'inspiration pour les pays africains en matière d'innovation    Salaheddine El Manouzi : La semaine du Maroc à Amiens est toujours un moment de promotion des actions de coopération que nous menons entre les deux rives    Saison "douce-amère" et été agité pour le Barça de Valverde    Le WAC rate la première manche de la finale de la Ligue des champions    Réunion du Comité directeur de la FRMF    Les enseignants du supérieur en grève    S.M le Roi remet le Prix Mohammed VI aux majors du Programme de lutte contre l'analphabétisme dans les mosquées    Appel au renforcement du positionnement des femmes dans les instances politiques    Initiative éco-citoyenne pour une plage propre à Aïn Diab    Kechiche revient enflammer la Croisette six ans après "La vie d'Adèle"    Présentation à Paris du 25ème Festival de Fès des musiques sacrées du monde    La Cigogne Volubile, un voyage à travers le conte et l'Afrique    Election présidentielle. Marine Le Pen devance la liste Macron    Le Maroc et l'Espagne préparent l'opération Marhaba    L'ex-manager de Stan Lee arrêté pour abus de faiblesse    Ftour d'Al Bayane: Empathie, retrouvailles et partage    Explosion des droits d'importation du blé tendre    Les Berkanis à un pas du sacre    Rwanda : La journée de l'Afrique célébrée en présence du Maroc    Une réaction curieusement ingrate!    Inde: «NaMo» rempile pour un second mandat…    La FRMF gèle les activités des intermédiaires qui y sont accrédités    Euromoney livre sa lecture des principales tendances du marché : Des perspectives prometteuses pour les années à venir    Témoignages assemblés par Lhoussine Elliaoui    Festival de Cannes : La Palme d'or attribuée à « Parasite », du Sud-coréen Bong Joon-ho    Aïd Mouhoub: talent et humilité à équidistance    Gambie et Zambie au menu des Lions de l'Atlas    Horst Kohler remet son tablier d'émissaire du SG de l'ONU pour le Sahara marocain    ONU : Chapeau aux casques bleus    Possible maintien du trend haussier des prix des carburants    Pronostics Cannes 2019    Abus sexuels : Le Maroc classé 34ème pour la protection de l'enfance    Des morts et des blessés dans un accident de la circulation à Tanger    Un juge suspendu pour avoir critiqué Donald Trump    Chine : Le contrat secret qui a sauvé des millions de vies    Certification de documents : L'administration traîne les pieds    Selon un rapport du Conseil de l'éducation : A peine 83.000 handicapés décrochent un job    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Marrakech Mining Convention se tiendra chaque année
Publié dans Les ECO le 19 - 04 - 2019

La décision a été annoncée lors de l'ouverture, mercredi, de la première édition à Marrakech.
Le Maroc a désormais sa plateforme internationale de discussions et d'échanges sur les mines. L'annonce a été faite par Aziz Rabbah, ministre de l'Energie, des mines et du développement. En effet, contre toute attente et en attendant les conclusions défi nitives, la première édition du Marrakech Mining Convention (MMC), qui se tient du 17 au 19 avril, a enregistré un succès. Ceci malgré la tenue simultanée du Forum régional africain du développement durable (FRADD) à Marrakech et du Salon international de l'agriculture (SIAM) à Meknès.
Malgré ces deux événements, le MMC a quand même accueilli six ministres africains, notamment du Burkina Faso, de Côte d'Ivoire, du Gabon, du Nigeria, de Mauritanie et de Sierra Leone, ceci sans oublier la quarantaine de compagnies minières qui ont exposé leurs produits et services et les nombreux représentants de ministères, de sociétés nationales et internationales, industriels, investisseurs et grossistes miniers ayant fait le déplacement pour assister à l'événement qui s'est déroulé au Palais des congrès. Si le Maroc doit encore attendre pour développer ses relations de coopération et de partenariat avec les différents acteurs et pays présents, les débats et échanges autour des défi s auxquels est confronté le secteur minier tout le long de sa chaîne de valeur ont été très instructifs et intéressants.
En effet, lors de la session ministérielle axée sur plusieurs questions dont comment attirer le maximum d'investissements dans les mines qui sont un secteur à haut risque financier et environnemental, on a appris que certains pays insoupçonnés ont déjà des réponses qui fonctionnent et dont devrait s'inspirer le Maroc actuellement en phase d'élaboration d'un nouveau Code minier. C'est notamment le cas de la Sierra Leone, un pays qui a mis en place une politique win-win où la nation gagne, l'investisseur gagne et la communauté locale où se trouve la mine gagne aussi.
Du coup, l'acceptabilité sociale, qui pose encore problème dans un pays comme le Maroc y est dépassée. Un autre cas d'inspiration : la Côte d'Ivoire. Dans son Code minier, ce pays accorde 1,5% du chiffre d'affaires tiré de l'exploitation minière aux communautés locales. En plus, le pays est doté d'une brigade de répression et s'achemine vers la mise en place d'un guichet unique auquel tout investisseur minier devra s'adresser notamment pour alléger la délivrance des autorisations et autres documents qui mettent souvent beaucoup de temps dans un circuit incontrôlé parsemé d'actes de corruption.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.