Karima Benyaich : S.M le Roi a inscrit l'approche genre au centre des priorités de la consolidation de l'Etat de droit    Le dirham se déprécie de 1,02% face à l'euro    Les professionnels du tourisme décidés à passer à l'offensive pour la reprise du secteur à Marrakech    L'hôpital des FAR prodigue des soins permanents aux brûlés de l'explosion de Beyrouth    En Allemagne, des milliers de manifestants demandent à l'UE de prendre en charge les réfugiés    Les poudres et liquides saisis lors de l'opération antiterroriste du 10 septembre servent à la fabrication des explosifs    Jawad Yamiq proche du Getafe    Les prétendants au titre ne lâchent plus rien    Le Real Madrid manque sa rentrée    Que faut-il faire pour éviter le pire ?    Covid-19 à Mohammédia : les habitants semi-reconfinés dans leur quartier    Généralisation de l'enseignement en alternance dans la préfecture de Marrakech    Ibtissam Merras dissèque les points noirs de la gestion du ministère de la Santé    Reda Boudina expose sa démarche du graffiti    Michael Lonsdale, le comédien pèlerin, est décédé    La CGEM publie un guide sur la "Cybersécurité en entreprise"    Le Covid-19 a un impact "dévastateur " sur les populations les plus vulnérables    Marrakech: saisie de boissons alcoolisées périmées ou non conformes aux normes légales    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    L'ambassadeur de France en Côte d'Ivoire au cœur d'un scandale sexuel    « FinCEN Files » : de grandes banques soupçonnées de faciliter la circulation d'argent sale    Bolivie: La présidente par intérim se retire de la course à la présidence    Le Maroc élu président de la 64è Conférence générale de l'organe directeur suprême de la AIEA    Suivez le LIVE de l'émission « Al Moukawil » de MFM Radio    Débat autour d'un viol. Au Maroc, on ne fouette pas, on ne coupe pas la main    Affaire Drareni: la violente charge du président Tebboune contre RSF, qui veut « déstabiliser » l'Algérie    Officiel: El Haddadi éligible pour représenter le Maroc    Une consécration de l'engagement du Royaume pour une pratique sportive saine    Italie: débuts flamboyants pour la Juve de Pirlo    Football : Nayef Aguerd débute bien la saison en France    AIEA : le Maroc préside la 64e Conférence générale    Secteur de l'automobile : la courbe des exportations se redresse progressivement    Distribution : les Marocains fidèles au marché et à l'épicier pour l'alimentaire    Les plateformes digitales séduisent les administrations marocaines    Formation continue : des mesures exceptionnelles en faveur des entreprises    Casablanca : saisie de 121 600 faux masques de protection    Rabat : adoption de l'enseignement en alternance dans 17 établissements scolaires    Le Maroc réitère son attachement inébranlable à l'esprit du TNP    Crise sanitaire: quand la RSE prend tout son sens    L'IoT, la technologie qui métamorphose notre quotidien    AIEA : le Maroc réitère son attachement à l'esprit du TNP, affirme Nasser Bourita    Des centaines de sans-papiers entament un périple de 700 Km    Le roman des énigmes    «M'ZORA CARAVANE»: plus de 30 artistes internationaux à l'honneur    «Le Fez Art Lab», un nouvel espace culturel à Fès    Quatre productions marocaines en lice au Festival du film arabe de Malmö    Le Raja de Casablanca retrouve la tête du classement de Botola Pro D1    Washington reconduit unilatéralement les sanctions de l'ONU contre l'Iran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Violence à l'égard des femmes. Taux de prévalence élevé dans le cadre conjugal
Publié dans Les ECO le 15 - 05 - 2019

Cadre juridique répressif de la violence à l'égard des femmes ou pas, ce phénomène demeure encore bien présent dans la société marocaine. En témoignent les résultats préliminaires de l'enquête nationale sur la prévalence de la violence faite aux femmes, présentés hier mardi à Rabat par la ministre de la Famille, de la Solidarité, de l'Egalité et du Développement social, Bassima Hakkaoui.
Des données concernant les 12 régions du pays, extraites d'après un travail de terrain effectué entre le 2 janvier et le 10 mars derniers. Principaux enseignements...
* Le taux de prévalence de la violence à l'égard des femmes est de 54,4% au niveau national.
* Le taux de prévalence de la violence à l'égard des femmes en milieu urbain est de 55,8%, alors que dans le milieu rural, il a atteint 51,6%.
* Les groupes d'âge les plus vulnérables sont les femmes âgées de 25 à 29 ans (59,8%).
* Les violences dans le contexte conjugal présentent les taux de prévalence les plus élevés. A ce titre, 54,4% des fiancées et 52,5% des femmes mariées ont été victimes de violence au niveau national.
* Concernant les violences dans les lieux publics, 12,4% des Marocaines âgées de 18 à 64 ans ont subi une violence. Le pourcentage de femmes victimes varie entre le milieu urbain et le milieu rural, dans le sens où les femmes dans monde rural, particulièrement au sein de la vie conjugale, sont plus exposées à la violence, avec 19,6%, contre 16,9% pour les femmes en milieu urbain.
Cette population est plus exposée à la violence dans le milieu de l'éducation, avec 25,5%, contre 21,6% des étudiantes en milieu urbain.
* S'agissant de la violence électronique, 13,4% des femmes ont déclaré en avoir été victimes. Les jeunes filles sont plus vulnérables à ce type de violence. De même, le harcèlement représente 71,2% des actes de cyber violence.
Un total de 54,4% des femmes avaient subi au moins une forme de violence, environ un tiers (32,8%) d'entre elles ont été victimes de plus d'une forme.
* Pour ce qui est des actions entreprises par les femmes après avoir été exposées à la violence, La proportion de femmes qui se sont adressées à une personne ou à une institution est de 28,2%, dont les femmes urbaines représentent 31,7% et les femmes rurales 20,9%.
Le pourcentage de femmes violentées qui ont porté plainte contre leur agresseur est de 6,6%, a-t-elle précisé, faisant observer que les femmes urbaines représentent 7,7%, contre 4,2% chez les femmes rurales violentées.
Notons qu'il s'agit de la deuxième édition de l'enquête nationale sur la prévalence de la violence à l'égard des femmes. Le but en est de produire des données et des statistiques nouvelles sur le phénomène de la violence à l'égard des femmes au Maroc, à travers la détermination de la prévalence de la violence à l'égard des femmes au niveau national.
Cette enquête vise, en outre, à identifier les caractéristiques des femmes victimes de violence et leur statut socio-économique, ainsi que les caractéristiques des auteurs de violence et leur statut socio-économique, à même de développer une nouvelle stratégie de lutte contre la violence basée sur de nouvelles données et de capitaliser les résultats de la recherche pour identifier les besoins nécessaires dans les initiatives de lutte contre les violences.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.