Barrage sur le Nil: Vers un compromis    Des stars mondiales du surf se défient à Taghazout    Fin de saison pour Mahmoud Benhalib après un tacle meurtrier    Météo: les prévisions de ce mardi    Meknès: Arrestation d'une SDF pour enlèvement d'un nourrisson    La deuxième phase de «Jeunes des 2 rives» lancée à Agadir    Ingénierie gouvernementale. Quel bilan des 100 premiers jours ?    Les femmes mises au ban du développement    Tanger Med dresse un bilan satisfaisant de ses activités    Les EEP bénéficient de plus de 28 MMDH de déblocages à fin novembre    La croissance du nombre de touristes internationaux a ralenti en 2019 à 4%    Bientôt une Cité des arts et de la culture pour Essaouira    A Meknès, des professionnels du tourisme pointent du doigt sur les maux du secteur    Redresser les rendements de leurs portefeuilles, un défi pour les institutionnels, dixit Khalid Cheddadi, PDG de la CIMR    Analyse: Villes sans bidonvilles, ce gouffre financier !    Le Forum stratégique maroco-égyptien se félicite de l'ouverture de consulats généraux africains à Laâyoune et Dakhla    Accord international pour relancer les efforts de paix en Libye    Des ex-guérilleros salvadoriens protègent la forêt qui leur avait donné refuge    L'accord avec Pékin n'offre qu'un répit au secteur technologique américain    Libye: Accord international pour relancer les efforts de paix    Pour 2020, le FMI prédit une « reprise poussive » de la croissance mondiale    Conférence de Berlin sur la Libye : Le Maroc exprime son étonnement    Le financement de l'économie nationale au coeur d'un colloque à la Chambre des représentants    Au menu du prochain Conseil de gouvernement    Insolite : Klinsmann épinglé    RSB-Raja, un choc qui a tenu toutes ses promesses    Les sales besognes de Larbi Naji    Coupe du Monde 2022: Zone Afrique, horaires du tirage et tout ce qu'il faut savoir    Le MCO continue sur sa lancée    Le gotha du football africain sera à Salé le 1e février    Latifa Akharbach s'entretient à Rabat avec l'ambassadeur d'Australie au Maroc    Presse : Le gouvernement pense à fusionner papier et digital    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Divers    Trois raisons qui expliquent une rapide prise de poids chez les hommes    Casablanca : Arrestation d'un «escroc en ligne»    Virus: Un troisième mort, l'épidémie s'étend en Chine et gagne la Corée du Sud    Boulemane: 1.300 bénéficiaires d'une caravane médicale    Agadir à l'heure des "Journées de Tiznit"    "Bad boys for life" en tête du box office nord-américain    Abdelouahab Doukkali enchante le public saoudien    Un nouveau centre de la Fondation Ali Zaoua voit le jour à Fès    Maroc-Chine: Deux accords de coopération entre la FNMM et le Musée national de Chine    Zina Daoudia vivement critiquée pour son ode au Prince Salmane d'Arabie Saoudite    Essaouira : Bayt Dakira, le symbole !    Festival Cas'Arts : Des stars et des hommages pour la 3ème édition    Adda M'Rabbih, rescapé des bagnes du Polisario et fondateur du Mouvement du 5 Mars à Rabouni    Des milliers de binationaux en plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Etude. Maîtriser l'anglais améliore-t-il nos conditions au travail?
Publié dans Les ECO le 21 - 05 - 2019

Cette nouvelle risque de vous faire aimer la langue anglaise. Commanditée par le Wall Street English, franchise américaine qui enseigne l'anglais depuis plus de 46 ans, une nouvelle étude révèle que la maîtrise de l'anglais est un facteur important de satisfaction au travail, de progression de carrière et de bonheur en général.
Les recruteurs ne le diront jamais assez: la maîtrise de l'anglais est un atout majeur, sur un CV. Une nouvelle étude mondiale sur la langue de Shakespeare, menée par YouGov, portant sur 4.058 entrevues avec des anglophones et non anglophones sur huit marchés en juillet 2018, vient de confirmer cette affirmation. L'étude, commanditée par le Wall Street English, franchise américaine qui enseigne l'anglais depuis plus de 46 ans, avec plus de 420 centres dans 29 pays en Afrique, en Asie, en Europe, en Amérique latine et au Moyen-Orient, révèle que 68% des anglophones confirment avoir une opinion positive à propos de leurs perspectives de carrière, contre seulement 34% des non-anglophones. Quant aux apprenants, ils ont déclaré que la langue anglaise pouvait ouvrir de nouvelles options de carrière, 31% d'entre eux ayant été motivés à apprendre l'anglais dans l'espoir de trouver un travail qui les passionne davantage. Mieux, trois quarts des personnes interrogées dans les pays où l'étude a été menée, à savoir l'Italie, l'Allemagne, la Russie, l'Inde, la Chine, l'Indonésie, le Japon et le Chili, pensent que l'anglais deviendra plus important pour améliorer leurs perspectives de vie au cours des cinq prochaines années. Parmi les personnes interrogées dans le cadre de cette recherche, 65% ont déclaré que la langue leur permettait de tisser des liens avec des personnes du monde entier, tandis que 54% d'entre elles estiment que l'anglais va devenir plus important parce que la compréhension de la terminologie spécialisée (jargon) liée à la vie professionnelle sera indispensable.
Parallèlement, 51% pensent que les employeurs exigeront de plus en plus un bon niveau d'anglais lors de l'embauche. Et, bien qu'il soit accepté que la technologie de traduction puisse aider les gens à mieux communiquer, 28% des personnes pensant que l'anglais gagnera en importance affirment qu'elle ne sera pas assez efficace pour reproduire avec précision la langue anglaise. Et ce n'est pas tout. Au cas où vous ne le saviez pas, un bon niveau de langue en anglais permettrait aussi d'augmenter son gain, indique l'étude, selon laquelle la moitié des anglophones auraient vu leurs gains augmenter en moyenne de 25% grâce à l'apprentissage de l'anglais en raison de leurs compétences linguistiques. Côté bonheur, le constat est le même. Bien que la chance de gagner plus d'argent soit une motivation importante pour ceux qui étudient l'anglais (40%), beaucoup recherchent des avantages qui ne se limitent pas à des considérations purement financières.
En fait, le développement personnel est en tête de la liste des raisons pour lesquelles les gens choisissent d'apprendre l'anglais (63%), avec 45% apprenant pour rendre leurs voyages à l'étranger plus agréables. L'étude a révélé que plus le niveau d'anglais était élevé, plus les anglophones se sentaient heureux, avec une augmentation moyenne de 18% du niveau de bonheur au travail et de 12% dans la vie en général.Autres avantage liés à l'apprentissage et la pratique de la langue anglaise. «Nous constatons tous les jours que l'apprentissage de l'anglais a un impact positif sur la vie de nos étudiants, offrant de réels avantages à la carrière de ces derniers et à leur vision de la vie en général. Alors qum McGowan, du Wall Street English. Mais l'étude, qui s'est également intéressée aux aspects amusants de l'apprentissage de la langue anglaise pour beaucoup de gens, recèle bien d'autres surprises. D'après la recherche, la «culture pop» est à la fois une motivation pour apprendre et une aide précieuse pour l'apprentissage. Un tiers (32%) a déclaré vouloir apprendre pour pouvoir comprendre et chanter des chansons en anglais.
De plus, les étudiants se tournent vers les émissions de télévision populaires et les stars de musique pour les aider à mieux se familiariser avec la langue. En ce qui concerne la musique, Michael Jackson est l'artiste qui a aidé le plus grand nombre de personnes à apprendre l'anglais: 28% d'entre elles ont déclaré que ses chansons avaient été utiles pour apprendre la langue. Coldplay et Ed Sheeran se sont partagé la deuxième position: 21% des personnes interrogées utilisent leurs hits pop pour améliorer leur anglais. Parallèlement à la musique, les séries télévisées sont autant d'outils d'apprentissage. 14 ans après la fin de la série, «Friends» continue d'inspirer ses fans: 25% des anglophones ont regardé la série pour faciliter leur apprentissage, tandis que 24% ont visionné «Game of Thrones» et 22% «The Big Bang Theory» (22%), pour ce ne citer que celles-ci.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.