Jeux africains : Le prince Moulay Rachid donne le coup d'envoi    Répit pour Huawei en plein flou sur les négociations commerciales avec Pékin    Ce que veut dire la Révolution du Roi et du Peuple    Marocains résidant à l'étranger : Cartographie des Marocains d'Europe    Point de vue : Faites la Jeunesse avant qu'elle ne soit vieillesse…    Le village de la 12e édition des Jeux africains ouvre ses portes à Rabat    Philippe Coutinho s'engage avec le Bayern Munich    Karim Alami perd tragiquement son fils    Le Festival Atlas Electronic sensibilise à la mobilité des artistes    La Bourse de Casablanca réalise une bonne performance hebdomadaire    Managem annonce un chiffre d'affaires en baisse    El Andaloussi quitte Safran Electronics & Defense Morocco    Télécoms: L'ANRT dématérialise les agréments    Développement durable: La Commission nationale bientôt opérationnelle    L'expertise marocaine brille lors d'une formation internationale sur le sauvetage sportif en Centrafrique    Aïd Al Adha 1440 : Bon déroulement de l'opération d'abattage    Service militaire : La sélection démarre cette semaine    Moussaoui Ajlaoui : Créer un nouvel Etat en Afrique du Nord serait suicidaire pour la région. La position de Washington va dans ce sens    La France se prépare à accueillir le G7    L'administration américaine s'oppose à la création d'une entité fantoche    Macron reçoit Poutine avant le sommet du G7    Macron recevra jeudi Boris Johnson puis Kyriakos Mitsotakis    Syrie: les forces gouvernementales entrent dans la ville de Khan Cheikhoun    Des enfants maqdessis visitent des sites touristiques à Casablanca    Le fauteuil    La prise de conscience!    Doukkal s'entretient avec son homologue chinois sur la coopération dans le domaine de la santé    Le Royaume prend très au sérieux l'avenir et le présent de ses jeunes : Pour un Maroc fait par et pour sa jeunesse    La liste élargie de Hallilodzic    Jeux Africains : Le Maroc gagne par forfait l'Afrique du Sud    Démarrage de la nouvelle saison    Vidéo. Ce que pensent les Casablancais de la nomination d'Halilhodzic    Facebook, Google, Apple... : Attention, les Gafam vous pistent!    Visite de travail à Copenhague du président du Conseil exécutif de l'UNICEF, Omar Hilale    L'incendie qui ravage Grande Canarie hors de contrôle, nouvelles évacuations    Un incendie ravage une forêt de pins sur les hauteurs de Béni Mellal    Les usagers d'Instagram pourront désormais dénoncer la désinformation    Météo: les prévisions de ce lundi    Parcs zoologiques. Vers la fin de la capture et la vente des éléphants d'Afrique    Le Maroc: marché international de commerce de fossiles    Un centre sino-marocain de médecine traditionnelle bientôt à Casablanca    L'œuvre d'Oum Kaltoum ouvre le bal de la Biennale de Rabat    Les tambourinaires amazighs du Moyen- Atlas    Azelarabe Alaoui préside le jury du Festival Cèdre du court métrage    Nouvelle édition du Festival "Voix de femmes" à Tétouan    The Mask : Un reboot au féminin en préparation    La Star Afrofunk Bantunani à Casablanca    11è édition des Voix de Femmes à Tétouan du 19 au 24 août    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





OMS: l'épidémie d'Ebola est une "urgence" sanitaire mondiale
Publié dans Les ECO le 18 - 07 - 2019

Le Directeur général de l'OMS a déclaré que la flambée de maladie à virus Ebola en République démocratique du Congo (RDC) constitue une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI).
«Il est temps que le monde entier prenne note de la situation et redouble d'efforts. Nous devons œuvrer ensemble en solidarité avec la RDC pour mettre fin à cette flambée et bâtir un meilleur système de santé », a indiqué le Dr Tedros.
"Depuis près d'un an, un travail extraordinaire a été accompli dans des conditions extrêmement difficiles. Nous devons à ces intervenants, non seulement de l'OMS mais aussi des gouvernements, des partenaires et des communautés, d'assumer une plus grande part du fardeau" a-t-il ajouté.
Cette déclaration fait suite à une réunion du Comité d'urgence du Règlement sanitaire international (RSI) concernant la maladie à virus Ebola en République démocratique du Congo. Le Comité a mentionné l'évolution récente de la flambée épidémique en formulant sa recommandation, notamment le premier cas confirmé à Goma, une ville de près de deux millions d'habitants à la frontière avec le Rwanda et qui est la porte d'entrée vers le reste du pays et le monde.
Il s'agissait de la quatrième réunion du Comité d'urgence depuis que la maladie a été déclarée le 1er août 2018.
Le Comité a déploré les retards dans le financement qui ont entravé la riposte. Les membres du Comité ont également insisté sur la nécessité de protéger les moyens de subsistance des personnes les plus touchées par la flambée en maintenant ouvertes les voies de transport et les frontières. Il est essentiel d'éviter les conséquences économiques punitives des restrictions aux voyages et au commerce pour les communautés touchées.
"Il est important que le monde entier suive ces recommandations. Il est également crucial que les Etats n'utilisent pas l'USPPI comme un prétexte pour imposer des restrictions au commerce ou aux voyages, lesquelles auraient un impact négatif sur la riposte et sur la vie et les moyens de subsistance des populations de la région" a affirmé le Professeur Robert Steffen, Président du Comité d'urgence.
Depuis la déclaration de la flambée il y a près d'un an, elle a été classée comme une situation d'urgence de niveau 3 – la plus grave – par l'OMS, ce qui a suscité le plus haut niveau de mobilisation de la part de l'Organisation. Les Nations Unies ont également reconnu la gravité de la situation d'urgence en activant l'intensification de l'action à l'échelle du système humanitaire en vue de soutenir la riposte face à la maladie à virus Ebola.
En recommandant l'USPPI, le Comité a formulé des recommandations précises concernant cette flambée.
"Des mères, des pères, des enfants et trop souvent des familles entières sont touchés. Des tragédies individuelles et des communautés sont au cœur de ce problème », a déclaré le Dr Tedros. "L'USPPI ne doit pas être utilisée pour stigmatiser ou pénaliser ceux qui ont le plus besoin de notre aide."


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.