Condoléances du roi Mohammed VI à Cheikh Mouhamadou Mahi Niass    Covid-19: Ottawa veut se procurer des millions de doses de vaccins    Covid-19: comment Fès s'adapte aux nouvelles mesures    Relance économique: Le détail du plan de travail des Finances    Explosions à Beyrouth: Une Marocaine blessée    Botola : le classement général    Aïd Al Adha: Finalement peu de réclamations à l'ONSSA    Jet Contractors: L'AMMC vise l'émission d'un emprunt obligataire    L'écrivain marocain Mohamed Adib Slaoui n'est plus    Botola Pro D1 : Deux joueurs du MAT testés positifs à la Covid-19    Nadal dit non à l'US Open et au calendrier infernal    Les IDME ont atteint 11 MMDH l'année dernière    Pour l'ONSSA, la Fête du sacrifice s'est déroulée dans de bonnes conditions d'hygiène et de santé animale    Le FUS, précurseur dans le trading de joueurs au Maroc    La DTN désigne 48 responsables techniques des ligues régionales    Fulham, vainqueur de Brentford, retrouve la Premier League    Le CNDH présente son mémorandum sur le nouveau modèle de développement    Opérationnalisation des Hautes Orientations Royales contenues dans le discours du Trône du 29 juillet    Pour faire face au nombre croissant des contaminations au nouveau coronavirus    Comment réduire les risques de démence    Covid-19 / Maroc: 1.283 nouveaux cas confirmés en 24 H    Message de condoléances de S.M le Roi au Président libanais    "Les Khettaras au Maroc .. un patrimoine écologique", nouvel ouvrage de la Fondation Miftah Essaâd    Marc-Aurèle : Le Chemin de la sagesse    La Libye cible de folies hégémoniques    Covid-19: le Maroc toujours à la deuxième étape de propagation    Le président portugais a envoyé un message au roi Mohammed VI    «Le sexisme n'est pas une fatalité»    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination ! (2e partie)    Explosions au Liban: Macron attendu à Beyrouth    Covid-19: une rentrée des classes sous le signe de l'incertitude    SundanceTV lance son 1er concours de courts métrages dans la région MENA    Le ministère met les dernières touches au plan de relance économique    Ligue des Champions: voici le règlement des 8es    Football: le gardien de but Iker Casillas annonce sa retraite    L'hôtel Avanti Mohammedia mis en vente dans le cadre de la liquidation de la Samir    L'ancien roi Juan Carlos 1er prend le chemin de l'exil    Safaâ Baraka, une jeune réalisatrice qui marque le pas    Beyrouth : la ville dévastée par des explosions dans son port    4 nouveaux cas de Covid-19 dans un club de Ligue 1    Liban : des tonnes de nitrate d'ammonium à l'origine des explosions    Liberté religieuse: L'Algérie au ban de la communauté internationale    Bataille d'Oued Al-Makhazine : Une épopée lumineuse dans les annales de la résistance nationale contre les convoitises étrangères    Un Banksy vendu aux enchères au profit d'un hôpital de Bethléem    Maroc-Etats-Unis: une nouvelle année de collaboration fructueuse    La sculpture de Farid Belkahia s'ouvre sur l'espace public    Traite d'êtres humains : 151 cas en 2019    Le drapeau marocain mis à l'honneur dans le nouveau clip de Beyoncé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





#Amzazi_viens_voir
Publié dans Les ECO le 26 - 09 - 2019

Le hashtag a envahi la toile suite à une énième décision maladroite du ministre de l'Education nationale. Le ministre a ordonné de sanctionner une enseignante qui déplorait, en vidéo, l'état lamentable de sa classe. Au lieu de ce seul cas, que le ministère s'est efforcé de justifier pour tenter de donner l'impression qu'il est isolé, des dizaines d'enseignants se sont solidarisés avec leur collègue en publiant les photos d'une multitude d'écoles et de classes impraticables.
Le ministre osera-t-il tous les mettre à pied? On aurait préféré que le ministre de ce département, ô combien crucial, déploie toute son énergie afin de tirer vers le haut un secteur qui pointe le Maroc au 123e rang en terme d'IDH, derrière les pays les moins avancés ou carrément en guerre! Or, en moins de deux ans et demi, ce ministre a réussi «l'exploit» d'avoir sur le dos les enseignants contractuels et les étudiants médecins, entre autres, prônant à chaque fois l'affrontement et la manière forte sans pour autant qu'il puisse désamorcer la tension. On aurait aimé qu'il termine le travail entamé par Mohamed El Ouafa et poursuivi par Mohamed Hassad quant à l'instauration de la rigueur au sein de l'école publique.
Les enseignants du collège et du lycée publics excellent dans l'art de «l'école buissonnière» et se «réfugient» dans l'école privée où ils se garantissent un revenu supplémentaire au détriment des élèves issus des couches défavorisées qui se retrouvent à la rue au moment où ils doivent être en classe.
Notre ministre a ignoré la circulaire d'El Ouafa, à croire qu'elle n'a jamais existé, donnant ainsi libre cours à tous les dérapages des enseignants peu scrupuleux qui recourent à cette tricherie lourde de conséquences. Enfin, attendons de voir la nouvelle configuration du cabinet El Otmani afin de revenir sur les maux nombreux de notre système éducatif.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.