Le rapprochement "historique" entre le Canada et le Maroc permettra aux deux pays de travailler sur les grands enjeux du monde    LDC Afrique: Pour suivre le derby Maghrébin WAC-USMA    Zalar Agri réussit à lever 24 millions de dollars auprès de l'IFC    La ministre espagnole des AE inaugure le nouveau siège du Consulat général d'Espagne à Rabat    Programme des principaux matchs du vendredi 24 janvier    Le Maroc reconnaît le gouvernement de Bolivie    Irak : des milliers de manifestants réclament le départ des troupes américaines    Coronavirus : la Grande muraille de Chine et Disneyworld Shangai fermés à cause de l'épidémie    Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    Wuhan Coronavirus Could Hit China's Economy Harder Than SARS    mWellness Group prévoit d'investir 200 MDH au Maroc d'ici 2025    U.N. Suggests Bezos' Phone Was Hacked Using Saudi Crown Prince's Account    Brexit: Signature de l'accord à Bruxelles avant sa ratification par le Parlement européen    Adam de Maryam Touzani    Domaine maritime : Les députés donnent leur feu vert    Le Raja accroché à la veille de son départ en Tunisie    Vie des «pros» marocains d'Europe    Pas de hausse des taux des crédits bancaires en 2020    Le Maroc à la tête du groupe arabe de l'UNESCO    Proche-Orient: Trump promet son plan de paix dans les jours à venir    Coronavirus : L'ambassade du Maroc en Chine suit la situation de près    Fnideq : Saisie de près de 10.000 comprimés psychotropes    Trump doit être destitué car « le bien et la vérité comptent », affirme l'accusation    ONSSA : 17.641 tonnes d'aliments avariés détruites en 2019    Le Roi Mohammed VI félicite Chakib Alj, nouveau président du patronat marocain    Chakib Alj et Mehdi Tazi tracent de nouveaux horizons pour la CGEM    Dakhla : débats sur le rôle des anciennes bibliothèques dans la documentation civilisationnelle et culturelle du Sahara marocain    Rencontre entre le Monarque et le Roi du Bahreïn à Rabat    Indice de perception de la corruption 2019 : Le Maroc perd 7 places    Voici le temps qu'il fera ce vendredi    Mercato : Le Hellas Vérone négocie avec l'AC Fiorentina pour Amrabat    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Les députés russes approuvent les amendements constitutionnels de Poutine    S.M le Roi reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Ecologique pendant son utilisation, la trottinette électrique l'est un peu moins lors des phases de production et de recyclage    Divers Economie    Le foncier confronté à des contraintes importantes en termes d'harmonisation et de convergence des objectifs et des actions    Réunion du Bureau de la Chambre des représentants    La ménopause prématurée augmente le risque d'avoir des problèmes de santé à la soixantaine    Ziyech victime d'une déchirure musculaire au mollet    Yassin Ayoub signe au Panathinaïkos    Mohamed Wahab désigné meilleur officiel technique africain 2019 par la CAA    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    A Essaouira, le travail de mémoire commune des juifs et des musulmans    Parution de l'ouvrage "Renouveau pour le Maroc" de ses coauteurs Abdelaâli Benchekroun et Nour-Eddine Saoudi    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Affaire CGI. Les plaidoiries commencent
Publié dans Les ECO le 26 - 09 - 2019

L'affaire qui traîne depuis plus de 4 ans devant la Cour d'appel de Fès est sur le point d'être jugée. C'est ce qu'on pourrait déduire de l'annonce faite par Mohamed Lahya, juge principal, lors de l'audience du 24 septembre qui a duré plus de quatre heures. En effet, le juge a décidé de mettre fin aux reports successifs et de tenir un procès parallèle des absents pour ne plus perturber l'avancement de cette affaire.
L 'ex-DG de la Caisse de dépôt et gestion (CDG), Anas Houir Alami, l'ex-DG de la Compagnie générale immobilière (CGI), Mohamed Ali Ghannam, ainsi que 25 autres accusés ont comparu mardi 24 septembre pour la 15e fois devant les juges du tribunal de Fès. Lors de cette rencontre, qui a duré plus de 4 heures, Mohamed Lahya, juge principal, a décidé de mettre fin aux reports successifs du procès et de tenir un procès parallèle des absents. C'est le cas, notamment, de Mouhammed Tolba, qui aura droit à un jugement séparé à cause de son absence répétitive pour cause de maladie, afin de ne plus perturber l'avancement du procès. C'est la défense d'Anas Houir Alami qui a donné le coup d'envoi des plaidoiries.
L'avocat Ali Hadrouni a expliqué que, lors de la préparation de cette affaire, le juge d'instruction a omis de prendre en considération le fait qu'il s'agisse d'une entreprise privée et non d'un établissement public; de ce fait, les personnes suivies dans le cadre de cette affaire sont salariées et non fonctionnaires d'Etat. Cela explique qu'il s'agit d'une affaire privée. En effet, Anas Houir Alami est poursuivi pour falsification de rapports officiels, faux et usage de faux, dilapidation des deniers publics et falsification de documents.
«Dans ses accusations, le juge d'instruction n'a fourni aucune preuve ou document mettant en accusation Anas Alami», précise Hadrouni.
Concernant la vente de 35 lots de terrain à des promoteurs immobiliers, l'avocat a expliqué au juge que le protocole d'accord entre la CGI et le groupe Al Omrane n'interdit pas à la CGI la vente de terrains nus, notant que la CGI dispose des droits de propriété de ces terrains.
«De plus, Anas Houir Alami a occupé le poste de PDG à la CDG, à la tête de plus de 120 filiales dont la CGI, et où il ne se présente que deux fois par an pour assister aux conseils semestriels. Donc selon la loi sur les sociétés par actions, il n'est en aucun cas responsable de la gestion quotidienne de ses filiales», explique Hadrouni. Et d'ajouter: «on ne peut parler d'une affaire de dilapidation des deniers publics puisque la CDG et une société anonyme de droit privé, financée par des particuliers; et la totalité de ses transactions sont faites par le biais de contrats à caractère commercial».
Même le rapport établi par l'Inspection générale des finances (IGF) dans cette affaire n'a pas un caractère légal et risque de tomber à l'eau, puisque cette dernière n'est pas autorisée par la loi à contrôler la CDG et ses filiales. L'article 23 de la loi n°69-00 relative au contrôle financier de I‘Etat sur les entreprises publiques et autres organismes exclut la CDG et Bank Al-Maghrib du contrôle de l'IGF opéré normalement sur les établissements publics, les sociétés d'Etat, les filiales publiques et les entreprises concessionnaires. Il faut rappeler que cette affaire a débuté en août 2014, lorsque le roi a reçu plusieurs requêtes de MRE de Belgique et des Pays-Bas concernant des différences notables entre les promesses du projet immobilier Madinat Badès, à l'Est d'Al Hoceima, et ce qui a été livré. Depuis, un procès pour «dilapidation de biens publics et escroquerie, faux et usage de faux, constitution de bande criminelle» a été ouvert. Prévu sur 50 hectares, le projet devait être réalisé par la CGI, bras immobilier de la CDG.
En effet, cette affaire a éclaboussé plusieurs organes, dont les ministères des Finances et de l'Intérieur, réunis au sein d'une commission mixte. Le dossier est ensuite passé entre les mains de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ), de l'administration territoriale (IGAT), et de l'IGF, afin d'éclaircir les défaillances soulevées par l'enquête préliminaire et examiner le contrat conclu entre la CGI et les bénéficiaires. Après plus de 4 heures d'audience, le président de la Cour a fixé le prochain rendez-vous au 29 octobre.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
À l'origine du procès...
Après le retard enregistré dans l'avancement du projet et le non-branchement des appartements au réseau d'eau potable par l'ONEE, le wali de l'époque a décidé, en concertation avec les responsables de la CGI et d'Al Omrane, de déléguer à cette dernière la construction de deux châteaux d'eau pour assurer temporairement l'accès à l'eau potable pour ce projet immobilier. À cause de la forte pression, les châteaux d'eau ont causé de grands dommages aux bâtiments suite à l'explosion des conduites. En août 2014, le roi a reçu plusieurs requêtes de MRE concernant des différences notables entre les promesses du projet immobilier et ce qui a été livré. Sur ce point, les responsables de la CGI ont expliqué au juge qu'«avant la livraison du projet, les responsables de la wilaya nous ont informé que le problème d'accès à l'eau allait être réglé et que la société Al Omrane allait prendre en charge le problème du branchement d'eau».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.