Programme Intelaka: Mieux couvrir le périurbain et le rural    Cuir: «La menace turque ne fait pas peur!»    Wikileaks: Les enjeux du procès de Julian Assange    Brèves Internationales    Coronavirus/Maroc: les dernières précisions du ministère    Les notaires se disent "ouverts" à un dialogue avec le gouvernement sur les honoraires    Insolite : Défi original    Mohamed Benabdelkader : Aucun nouveau cas de spoliation foncière n'a été enregistré    Colloque à la Chambre des représentants sur le thème de "La démocratie participative entre problématiques actuelles et perspectives de développement"    Rabat et Mexico conviennent de créer une plateforme de coopération parlementaire    Moubarak, l'autocrate déchu à l'image corrompue    Sous le feu de ses rivaux démocrates Sanders se pose en rempart à Trump    La détention de l'éditeur suédois Gui Minhai perturbe les relations entre la Chine et la Suède    En vidéo: Les obsèques de l'ancien président égyptien Hosni Moubarak    Tunisie : vote de confiance attendu pour le nouveau gouvernement    Soufiane El Bakkali vise l'or aux JO de Tokyo    Rabat se prépare à la 13ème édition de la Course féminine de la victoire    Le MAT et l'OCS accrochés El Guisser voit rouge    Les syndicats en mal de syndiqués    Le coronavirus se répand dans le monde mais tue moins en Chine    Manger gras et sucré dérègle le cerveau en à peine une semaine    Le calvaire des mères célibataires    "Chi wqat", nouveau titre de Khaoula Moujahid    Le streaming continue de stimuler l'industrie musicale    Nouvelle édition du Salon régional du livre et de l'édition à Laâyoune    Coronavirus : l'Iran accuse les Etats-Unis de répandre « la peur »    Virgin Galactic : près de 8.000 personnes sur la liste d'attente des voyages dans l'espace    Maria Sharapova annonce sa retraite    Champions League: le Wydad et le Raja dans une mauvaise passe    Cinq boxeurs marocains en demi-finales du Tournoi pré-olympique de Dakar    5ème Festival du livre de Marrakech : Leïla Slimani invitée d'honneur    «Chi wqat» : Nouveau titre de Khaoula Moujahid et Abdelilah Arraf    Mutandis Auto réduit ses parts dans Immorente Invest    Zina Daoudia se défend après ses propos en Arabie Saoudite (VIDEO)    «30 Melyoun» cartonne au cinéma    Basket-ball : La NBA s'invite en Afrique    Zouhair Feddal sur le point de rejoindre ce club    Abdelouahed Radi: “J'étais un disciple de Mehdi Ben Barka” (VIDEO)    Volvo Cars appelle à lutter contre les inégalités en matière de sécurité routière    Agadir, ce n'est pas si mauvais que cela!    La JS tire la sonnette d'alarme sur l'approfondissement de la perte de confiance    Les notaires « ouverts » à un dialogue avec le gouvernement sur leurs honoraires    Matinées de l'industrie : M. Elalamy met le cap sur la production décarbonée    Salé sous le choc après un parricide    Coronavirus : Tanger Med muscle les contrôles    Suite aux mouvements de grève annoncés pour mars prochain : Le ministère de l'éducation suspend le dialogue avec les enseignants    Les efforts du Maroc en matière de lutte contre la torture mis en relief à Genève    3e édition de l'Afrique du Rire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Assises de la culture. La garantie de l'Etat pour l'entrepreneuriat culturel
Publié dans Les ECO le 07 - 10 - 2019

Le ministère des Finances est en train d'étudier la possibilité de les faire profiter des mécanismes d'aide à la TPME et de la garantie de la CCG. Quand Réda Chami fredonne «j'aurais voulu être un artiste» et appelle à des écosystèmes autour des métiers de l'art.
En France, la culture participe sept fois plus au PIB que le secteur de l'automobile et crée 2,5% des emplois. Au Nigeria, le cinéma est le deuxième secteur en termes de création d'emplois, avec pratiquement un million de postes. Alors que le Maroc tient ses premières Assises des industries culturelles et créatives, vendredi et samedi derniers à Rabat, ces exemples montrent qu'il est possible de faire de la culture un levier pour le développement. Mais à condition que la volonté politique et une stratégie idoine s'imbriquent suffisamment bien pour donner du résultat. C'est ce à quoi, le président du Conseil économique, social et environnemental a appelé : une stratégie nationale qui couronnerait ces premières assises. Ahmed Reda Chami qui a commencé son intervention sur une note artistique en fredonnant «j'aurais voulu être un artiste», a énuméré quatre piliers essentiels. Il s'agit, primo, de former les profils adéquats, insuffler l'esprit créatif dès l'école et la détection précoce des talents. Secundo, renforcer l'investissement dans la culture à travers un cadre légal et une fiscalité incitative.
À ce propos, le ministère des Finances est en train d'examiner la possibilité de rendre les entreprises culturelles éligibles aux mécanismes d'aide et de garantie à travers la Caisse centrale de garantie (CCG). Et ce, à l'image des autres TPME tout en les dotant à l'avenir d'une fiscalité adaptée. Tertio, la mise en place d'écosystèmes à l'instar des autres secteurs de l'industrie. Et enfin, la protection de la propriété intellectuelle. Dans le chapelet de propositions du CESE, qui a beaucoup travaillé sur la question, il a été recommandé la création d'une Cité des industries culturelles et créatives à travers le PPP.
En effet, le fond de l'histoire, c'est de jeter les ponts entre la culture et le privé, comme l'a si bien dit Habib El Malki. À l'image de Rada Chami, le président de la Chambre des députés n'a pas manqué d'inspiration à ce propos lorsqu'il a appelé les hommes d'affaires à saisir l'importance d'investir dans la culture. Il a, dans ce sens, mis l'accent sur le rôle que le mécénat peut jouer en tant que levier financier non négligeable pour créer une dynamique propice à la créativité et à l'épanouissement des artistes. «Il est temps de réfléchir sur une loi qui encadre le mécénat tout en mettant à jour l'arsenal juridique dans le secteur de manière globale», a-t-il ajouté.
Justement, le mécénat a été l'un des principaux facteurs de l'essor de l'art en Occident grâce notamment à de grandes familles comme les Médicis. Pour El Malki, la diplomatie culturelle dispose également d'une grande capacité à renforcer le dialogue et drainer les investissements directs étrangers. Dans certaines circonstances, où la langue des avantages comparatifs résonne moins, la culture, les arts populaires et culinaires entre en jeu. L'attractivité du pays en dépend à certains niveaux.
Aujourd'hui, comme l'a expliqué Zouheir Chorfi, SG du ministère des Finances qui remplaçait le ministre qui n'a pas pu assister aux assises à l'image du chef du gouvernement, le budget de la culture est de 1,1 MMDH y compris les infrastructures, les centres culturels, l'appui à l'édition, au cinéma et au théâtre. Un budget que l'on ne peut qualifier ni d'important ni d'insuffisant, tant le secteur manque de vision quant à ses capacités et la valeur ajoutée qu'il serait à même d'apporter à l'économie et à la création d'emplois. L'on ne dispose pas encore d'outils pour mesurer la force de frappe économique de la culture et des arts au Maroc. Le marché de l'art est embryonnaire, dominé par quelques artistes qui se livrent une vraie guerre de tranchées et font de l'ombre aux jeunes. Une prise de conscience se fait pourtant sentir dans le monde des affaires grâce notamment à la récente création d'une Fédération des industries culturelles et créatives au sein de la CGEM. Pour sa présidente, Neila Tazi, la culture doit être au cœur du nouveau modèle de développement. «Aujourd'hui, les industries culturelles occupent au niveau mondial la cinquième place dans la liste des secteurs les plus porteurs économiquement», a-t-elle expliqué. Cela implique, selon Tazi, de ne plus considérer les dépenses et les investissements en faveur du développement culturel, comme des dépenses secondaires. Un changement de perspective s'avère désormais nécessaire. 
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Hausse historique des ressources du FNAC
Dans son mot introductif, Mohamed El Aaraj, ministre de la Culture et de la communication, a énuméré les actions en faveur de l'action culturelle, notamment, à travers le soutien financier des associations qui a totalisé sur les deux dernières années 150 MDH. Fait marquant, le ministre a indiqué que les ressources du Fonds national de l'action culturelle (FNAC) ont réalisé un bond sans précédent passant de 14 MDH en 2016 à 110 MDH en 2019. En effet, ce fonds et d'autres encore suppléent à la faiblesse du budget alloué à la culture. Le ministre a également évoqué le projet de loi qui doit réorganiser le Centre cinématographique marocain et le décret de promotion de l'attractivité pour les investissements étrangers.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.