«Géopolitique d'un Roi»: Les liaisons incestueuses entre le Polisario et le terrorisme    Tourisme: Tanger consolide sa croissance grâce au TGV    Volkswagen offre 830 millions d'euros au profit de 400.000 clients    Bourse de Casa: la performance hebdomadaire (10-14 janvier) dans le vert    Botola Pro : classement et résultats de la 16ème journée    Fédération royale marocaine de basket-ball : une étape cruciale du plan d'urgence    La Tunisie dévoile son nouveau gouvernement    France: la ministre de la Santé a démissionné    Voici les prévisions météo pour la journée du lundi 17 février 2020    Coupe Mohammed VI : Al Ismaily bat le Raja    Safi : 12 individus arrêtés pour hooliganisme en marge du match OCS-Ittihad Jeddah    Les Tangérois Next Kids remportent la compétition nationale de robotique "First Lego League"    SIEL 2020 : le CNDH discute de la situation carcérale au Maroc    Le RCA affronte l'égyptien Al Ismaïli pour la demi-finale de la Coupe arabe Mohammed VI    Mohammed VI félicite le président lituanien    Le Roi Mohammed VI félicite le président lituanien à l'occasion de la fête nationale de son pays    Japon : le nombre de cas atteints de coronavirus sur le paquebot Diamond Princess grimpe à 355    Des roquettes s'abattent près de l'ambassade américaine à Bagdad    De rupture en échec    On n'arrête plus Youssef El Arabi (vidéo)    Marché des changes (février): le dirham s'apprécie face à l'euro    Raviver le potentiel du Souss Massa!    Pourquoi Ziyech est parfait pour Chelsea?    Coupe arabe Mohammed VI des clubs : L'Olympic de Safi quitte la compétition    Investissements : une mission d'affaires de Valence en prospection au Maroc, du 16 au 19 février    SM le Roi lance la nouvelle stratégie de développement agricole et forestier    Italie: le Sénat autorise le renvoi de Salvini devant la justice…    Algérie : une mobilisation populaire massive se prépare avant le 1er anniversaire du « Hirak »    Faiblesse du taux de la production éditoriale marocaine en langue amazighe!    Météo: les températures prévues au Maroc ce dimanche (villes)    Rabat nommée capitale africaine de la culture    Le Maroc isole le polisario sur les scènes africaine et internationale    Tunisie: Ennahdha a pris une décision    Afrique : Rabat désignée capitale africaine de la culture    Coronavirus: premier décès en France    Le Lac des Cygnes, un monument de danse classique à Rabat    La Cour européenne des droits de l'Homme disculpe Madrid    Fès intègre le réseau mondial des villes les plus engagées contre le sida    Divers    Mohamed Benabdelkader : La communication publique, une exigence démocratique et un impératif de bonne gestion    Driss Lachguar en visite au SIEL    Jennifer Lopez: La renaissance d'une icône    Sharon Stone évoque son expérience avec les sites de rencontres    Britney Spears en danger ?    Dans son nouveau recueil : La nouvelle, tout un art chez Abdellah Baïda    L'IRCAM et l'Académie de la langue arabe absorbée par le CNLCM    SIEL 2020 : Le CESE présente son rapport sur la promotion de la lecture au Maroc    Salvini, le chef de l'extrême droite italienne, touché mais pas coulé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fin de la récréation
Publié dans Les ECO le 03 - 12 - 2019

Une double intervention, en l'espace de quelques jours, renvoie à la fermeté tant souhaitée vis-à-vis des «youtubers» qui doivent se plier à la loi, ni plus ni moins. Car cela fait des années qu'ils sont actifs dans un domaine non réglementé, ce qui leur a permis de mépriser les règles d'éthique et de citoyenneté.
D'abord, en profitant de l'anarchie de «la jungle du net» puis en se dérobant de leur devoir de contribution fiscale. Cette population, hétérogène, est constituée de ceux qui s'improvisent journalistes, de ceux qui s'érigent en militants de la cinquième heure et de ceux qui racontent n'importe quoi, surfant sur l'ignorance d'une audience égarée. Ces gens-là, exceptée une minorité sérieuse, se font un argent fou, aidés en cela par des annonceurs inconscients et à la recherche d'un pseudo-retour sur investissement, tout en exerçant dans l'informel.
Enfin, l'Office des changes vient de sonner la fin de la récréation en les sommant de déclarer leur recette en devises pour être assujettis aux impôts idoines. Presque simultanément, le Parquet général décide d'exécuter les termes des articles 179 et 180 du Code pénal à l'égard des «youtubers» qui ne respectent pas la vie privée des gens et qui enfreignent les règles d'édition. Il ne s'agit nullement de restrictions à la liberté d'expression -vaste sujet par ailleurs- mais de protection du droit à l'image, à l'intimité et à l'intégrité des individus. Des valeurs piétinées au vu et au su de tout le monde, des années durant, et un créneau porteur en dollars avec des revenus qui dépassent parfois 5.000 $ par mois, ce qui équivaut au salaire d'un ministre, s'il vous plaît !
L'intervention de l'Office des changes et du Parquet général est ainsi salutaire dans la mesure où elle permettrait de réguler cet aspect et de créer une véritable économie avec des instances de corporation, tout en chassant la «mauvaise monnaie». Il n'est donc jamais trop tard pour bien faire, et surtout assurer une meilleure application de la loi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.