Didier Six,l'entraîneur de la Guinée: C'est vrai que le plus gros morceau, c'est le Maroc    Coupe du Monde 2022/ Eliminatoire Zone Afrique : Le calendrier des Lions    Qatar 2022 : Les Lions de l'Atlas connaissent leurs adversaires du 1er tour    (Live) Les PJDistes s'interrogent: Quelle place pour la "famille" dans les politiques publiques?    La situation économique du pays n'est pas faite pour rassurer les Marocains    Lamia Tazi nommée PDG du laboratoire pharmaceutique Sothema    L'artisanat, un miroir ondoyant mais luisant d'espoir aux mains de l'artisan    Les avocats de Trump veulent un acquittement "immédiat" à son procès en destitution    Venezuela: Pompeo annonce plus d'actions contre la "tyrannie" de Maduro    Poutine dépose ses propositions d'amendements à la Constitution    Forte participation au sommet Royaume-Uni-Afrique    Colloque sur le financement de l'économie nationale à la Chambre des représentants    La Chambre des conseillers s'ouvre aux ONG    Victoire contestée du Wydad à Safi    Coupe arabe U 20 : Le Maroc dans le groupe B    Session de formation sur l'arbitrage en sports collectifs    Les drones pourraient bientôt voler comme des oiseaux    Insolite : Le chat fugueur    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Le caftan marocain brille de mille feux à Paris    Le patrimoine amazigh à l'honneur à Imintanoute    Forum national des créations de l'enfant à Fès    Sébastien Desabre reprend les rênes du Wydad de Casablanca    Jouahri insiste sur la nécessité d'améliorer la production de données économiques au Maroc    La coordination des enseignants contractuels annonce un nouveau programme de protestations    Faut-il craindre le nouveau virus chinois?    UK-Morocco Business Dialogue: Turbo sur la coopération !    Abyaba et l'Union des écrivains accordent leurs violons    Botola Pro D1 : Le fauteuil du leader n'est plus immunisé    Le président du Forum Crans Montana voit en Dakhla un laboratoire de développement pour l'Afrique    Maroc-GB, l'après Brexit a déjà commencé !    Lilia Zakraoui, signe sa première publication    L'ex-patron chinois d'Interpol condamné à treize ans de prison    Tanger Med : Plus de 65 millions de tonnes de marchandises traitées en 2019    Suite à la fin de la convention de la concession «Assiaqa Card» : M2M anticipe une baisse de ses résultats 2020    Forum de Davos. Entrée fracassante de Donald Trump et Greta Thunberg    Najate Limet: «Nous voulons sensibiliser des donateurs marocains»    Pearl Jam de retour avec un nouvel album    Le nombre de chômeurs dans le monde devrait repartir à la hausse    Venezuela: Reconnaître Guaido comme président, mais payer ses impôts à Maduro    La Bolivie retire sa reconnaissance de la "rasd"    Escroquerie financière et piratage de cartes de paiement électroniques : Quatre individus devant le parquet à Rabat    China's Mysterious New Virus Spreads Beyond the Epicenter    Le procès historique de Donald Trump entre dans le vif du sujet    Boeing ukrainien: l'Iran confirme le tir de deux missiles    Le patrimoine amazigh à l'honneur à Imintanoute    L'Inspecteur Général des FAR reçoit le DG de l'Etat-Major Militaire International de l'OTAN    Nouveau système d'évaluation du handicap, les précisions d'El Moussali    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Lesotho fait évoluer sa position sur le Sahara
Publié dans Les ECO le 11 - 12 - 2019

Le Lesotho décide de suspendre toutes les décisions et déclarations antérieures relatives au Sahara marocain et à la pseudo-rasd.
Le royaume du Lesotho a décidé de suspendre toutes les décisions et déclarations antérieures relatives au Sahara et à la pseudo-rasd, a déclaré, mardi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères et des Relations internationales du Lesotho, Lesego Makgothi.
Dans un point de presse à l'issue d'une réunion avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, le responsable du Lesotho, qui effectue une visite au Maroc également en sa qualité d'Envoyé spécial du Premier ministre de son pays, a souligné que le Lesotho "s'engage à suspendre toutes les décisions et déclarations antérieures relatives au Sahara occidental et à la "RASD", en attendant les résultats du processus des Nations unies".
Le Lesotho s'engage aussi à adopter une position de "neutralité" sur le conflit du Sahara, a déclaré Makgothi, assurant que "cette position sera observée dans les réunions régionales, sous-régionales et internationales".
La capitale Maseru s'engage, en outre, à "soutenir activement le processus politique mené par les Nations unies, en tant que cadre multilatéral pour parvenir à une solution politique réaliste, réalisable et durable à la question du Sahara", a souligné le ministre.
Cette nouvelle position, a-t-il poursuivi, sera communiquée aux Etats membres de la Communauté de développement d'Afrique australe (SADC), ainsi qu'à l'Union africaine, soulignant que son pays "agira en conséquence dans les enceintes régionales et internationales".
Le ministre des Affaires étrangères du Lesotho a tenu à souligner que "toute déclaration ou document différents, que ce soit avant ou après cette position officielle, sera nul et non avenu".
Le Lesotho, a-t-il ajouté dans le même ordre d'idées, "souhaite sincèrement que sa position de neutralité sur la question du Sahara donne un signal fort à toutes les parties que le Royaume du Lesotho soutient la communauté internationale dans ses efforts pour parvenir à une solution politique réaliste, réalisable et durable à ce conflit régional".
Makgothi a rappelé, dans ce cadre, que son pays avait annoncé, par une Note verbale datée du 4 octobre 2019, sa décision souveraine de suspendre toutes ses décisions et déclarations relatives au Sahara et à la "rasd".
Il a dit "regretter" que cette position "ait fait l'objet de quelques malentendus", ajoutant : "Je suis ici aujourd'hui pour confirmer et clarifier la position de mon pays".
C'est une visite "importante", voire même "historique" pour les relations bilatérales entre Rabat et Maseru, s'est réjoui pour sa part M. Bourita, se félicitant de cette "première visite d'un ministre des Affaires étrangères" du Lesotho qui, de surcroît, "apporte les clarifications nécessaires par rapport à la position du Lesotho sur la question du Sahara marocain".
Evoquant les "déclarations contradictoires" qui avaient créé "la confusion" ces derniers jours, M. Bourita s'est réjoui que son homologue du Lesotho se soit rendu au Maroc pour "lever toute ambiguité" de la position de son pays, et clarifier que la position officielle du Lesotho est "celle de la suspension de toutes les décisions antérieures" à propos du Sahara marocain.
Cette nouvelle position, a poursuivi le ministre, "ouvre une nouvelle page dans nos relations bilatérales". C'est une nouvelle page qui vient "confirmer la dynamique positive que connaissent les relations du Maroc avec toute la région de la SADC", a dit Bourita, faisant remarquer qu'aujourd'hui, "plus de la moitié de la SADC a évolué vers une position constructive par rapport à la question du Sahara marocain".
En effet, au cours des trois dernières années, au moins deux pays ont fait évolué clairement leurs positions : le Malawi en 2017 et le Lesotho en 2019, "qui s'ajoutent aux autres pays qui ont des positions constructives sur la question du Sahara marocain", a rappelé le ministre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.