Casablanca : Inauguration de l'annexe du tribunal de commerce réservée au registre de commerce    Front commun de Moscou et Téhéran face aux Occidentaux    La haute précision marocaine mondialement reconnue    Messages du roi Mohammed VI aux chefs d'Etat des pays musulmans    David Govrin, représentant d'Israël au Maroc, nous ouvre son coeur (TEASER)    La FRMVB adopte ses rapports moral et financier lors de son AGO à Marrakech    Liverpool-Real, la magie évanouie d'Anfield face au sorcier Zidane    Ventre vide, tables garnies    Covid-19 au Maroc : 684 nouvelles contaminations, 6 décès    Meryem Aassid : «notre vision est d'explorer la chanson amazighe dans toute sa splendeur !»    Quand l'art fédère le Grand Maghreb    Votre livre de poche motivateur    Mariage des mineures : une plaie gangrenée    Couvre-feu à Casablanca: le tramway adapte ses horaires    Coronavirus : l'utilisation du vaccin de Johnson & Johnson suspendue par les autorités américaines    Ramadan: voici les nouveaux horaires des cours diffusés à la télévision    La France regrette les menaces d'Alger envers son ambassadeur    Interview avec l'Ambassadeur du Sénégal au Maroc : les dessous de l'initiative sénégalaise à Dakhla    La loi 46.19, une occasion pour lutter efficacement contre la corruption    Barça: le clan Messi dément une rumeur au sujet de Neymar    PSG-Bayern: à quelle heure et sur quelles chaînes? (Ligue des champions)    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue omanais    M. Benabdelkader : Bientôt un nouveau projet de loi régissant la fonction d'Adoul    SM le Roi lance l'opération de soutien alimentaire «Ramadan 1442»    Transport: la nouvelle flotte de bus fait le bonheur des Casablancais    Golf : Hideki Matsuyama, soleil levant à Augusta    Gaz Butane : Hausse de 9% de la moyenne de subvention unitaire par bouteille (12kg) à fin avril    Des chiffres alarmants de demandes de mariages des mineures (Président du ministère public)    Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des personnes âgées (Interview)    Raja / Lassaâd Chebbi : Une association de raison qui profite aux deux parties    Les rebelles Houthis du Yémen affirment avoir lancé 17 drones et missiles sur l'Arabie saoudite    Diversité des genres : le groupe OCP s'associe à IFC    Naima Lamcharki, meilleure actrice au Festival international du film arabe de Malmö    Officiel: le Tunisien Lassaad Chabbi nouveau coach du Raja Casablanca    Formation : la Fondation Phosboucraâ opte pour le distanciel    Ramadan/Maroc: Le renforcement des mesures restrictives dicté par la nature imprévisible du virus (El Otmani)    Sociétés cotées : Baisse de 34,4 % de la masse bénéficiaire    La Bourse de Casablanca débute en légère baisse    Le mois sacré de Ramadan débutera mercredi au Maroc    Financement anti-Covid : le plaidoyer de Benchâaboun    Casablanca : le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Real Madrid: Florentino Pérez réélu président    Journée internationale de la femme : ASEGUIM-Settat honore Mme Cissé Nantènin Kanté    Ramadan: Joe Biden adresse ses vœux aux musulmans    France: Indignation suite aux tags antimusulmans à Rennes    Chtouka Ait Baha : Tout sur l'inscription les greniers collectifs au patrimoine mondial de l'UNESCO (Vidéo)    Un hommage au grand artiste Mohamed Melehi aura lieu en mai prochain à Marrakech    La Fondation TGCC lance la première édition du Prix Mustaqbal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Crash du 737 MAX. Contradictions quant à la cause du crash
Publié dans Les ECO le 10 - 01 - 2020

Selon plusieurs agences de renseignement, le crash du Boeing ukrainien aurait été provoqué par un missile iranien probablement tiré par erreur. Téhéran dément. Une délégation ukrainienne est déjà sur place.
«La République islamique d'Iran a ouvert des enquêtes sur la cause de l'accident conformément aux normes internationales et aux normes de l'OACI et a invité l'Ukraine en tant que propriétaire de l'avion et Boeing en tant que constructeur d'aéronefs à participer à l'enquête», a déclaré, Abass Moussavi, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, dans un communiqué.
Présentant de nouveau ses condoléances aux familles des victimes, le porte-parole de la diplomatie iranienne a déclaré : «La République islamique d'Iran salue la présence d'experts de pays dont les ressortissants sont décédés dans cet accident déchirant et demande au Premier ministre canadien et à tout gouvernement qui détient des informations sur cet incident de le soumettre au Comité d'enquête sur les catastrophes en Iran».
Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a également rejeté catégoriquement «les allégations» avancées par le Pentagone selon lesquelles des missiles iraniens avaient abattu l'avion ukrainien, et indiqué : «Personne n'assumera la responsabilité d'un si gros mensonge une fois la réalité prouvée, personne n'assumera la responsabilité d'un si gros mensonge frauduleux».
Pour Donald Trump, l'incident technique est impossible, interrogé par des journalistes à la Maison-Blanche, le président américain a affirmé avoir des doutes. «Quelqu'un a peut-être fait une erreur de l'autre côté. Certains disent que c'est technique. Personnellement, je n'y crois pas une seule seconde», a-t-il dit.
Pour le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, plusieurs sources de renseignement, y compris canadiennes, laissent penser que le Boeing 737 qui s'est écrasé mercredi près de Téhéran a été «abattu par un missile iranien sol-air». «Nous avons des informations de sources multiples, notamment de nos alliés et de nos propres services» qui «indiquent que l'avion a été abattu par un missile sol-air iranien.
Prime Minister Justin Trudeau provides Canadians with an update about the fatal plane crash in Iran. pic.twitter.com/Rrcfdv3jSp
— CanadianPM (@CanadianPM) January 10, 2020
Ce n'était peut-être pas intentionnel», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. La catastrophe, qui a entraîné la mort de 176 personnes dont 63 Canadiens, est survenue peu après des tirs de missiles par Téhéran sur des bases utilisées par l'armée américaine en Irak.
Ce crash est le plus meurtrier impliquant des Canadiens, depuis l'attentat contre un Boeing 747 d'Air India en 1985, dans lequel 268 Canadiens avaient trouvé la mort. Le Premier ministre canadien a estimé que ces derniers développements «renforcent la nécessité d'une enquête approfondie dans cette affaire». «Comme je l'ai dit hier, les Canadiens ont des questions et ils méritent des réponses», a-t-il insisté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.