Pas de processus politique avec les provocateurs, les gangs ou les bandits    Simeón Oyono Esono Angue : L'ouverture d'un consulat à Dakhla reflète l'engagement de la Guinée équatoriale à soutenir l'intégrité territoriale du Maroc    UE : L'Algérie (re)dénoncée pour ses violations à répétition des droits fondamentaux    Maroc Telecom, « Top Performer RSE » pour la 7e fois consécutive    Polémique Macron et l'islam : Pogba dément avoir annoncé son retrait de l'équipe de France    Deux passeurs algériens arrêtés en Espagne (police)    Espagne. Un tableau de Picasso reproduit par Najat El Baz    La RSB renaît de ses cendres    Conjoncture : hausse de 0,3% de l'IPC en septembre dernier    Aérien : Oman Air rembourse les billets impactés par la Covid-19 au Maroc    Change: les devises étrangères contre le dirham marocain    Photo: Il y a 26 ans, la Jordanie et israël enterrent la hache de guerre    Islam de France. Erdogan se fait tirer les oreilles    Trump. L'Arabie saoudite va-t-elle signer la paix avec Israël?    Le roi Mohammed VI écrit au président autrichien    Ils ne sont forts que de nos faiblesses...    Textile : Les perspectives post-Covid décryptées par l'IMIS    Digitalisation de l'agro-industrie, une réponse agile à la crise sanitaire    La CAF signe un accord de partenariat avec l'ICSS    Portugal : Adel Taarabt prolonge avec le Benfica Lisbonne    UFC 254: Le légendaire combattant Nurmagomedov prend sa retraite    L'humidité réduirait la contamination au coronavirus [Etude]    De nouvelles mesures restrictives à Taroudant    Vaccin contre la grippe au Maroc : de longues listes d'attente chez les pharmacies!    Intervention de la brigade antigang dans la banlieue de Casablanca    Boeing et l'Université d'Arizona mettent la main dans la main : Désinfection Covid-19    El Jadida : 20 ans de réclusion criminelle pour un officier de police    Marrakech : Pour une cigarette, il met fin à la vie de son ami    Maroclear : Hausse de 6,5% de l'encours global des avoirs conservés en 2019    La Joconde débarque à Marrakech    Injaz Al Maghrib. Sicom In remporte la compétition (vidéo)    Casablanca: grave collision entre une voiture et une grosse moto (VIDEO)    Sahara: Les consulats africains dépriment l'Algérie?    Décès de Abderrazak Afilal Une icône du syndicalisme marocain s'en va    Covid-19: la situation épidémiologique à Casablanca-Settat au cœur du débat    Caricatures du Prophète : le Maroc réagit « vigoureusement »    Webinaire : La Fondation Attijariwafa bank débat de la protection des données personnelles    La Zambie se dote d' une ambassade au Maroc    Le Maroc condamne la poursuite de la publication des caricatures outrageuses à l'Islam et au Prophète Sidna Mohammed [Communiqué]    Ahmed Boukouss, recteur de l'Institut Royal de la culture amazighe    "Au détroit d'Averroès ". Une enquête ouverte sur le devenir d'une figure de la pensée    Hommage à Said Taghmaoui au Festival du film d'El Gouna    Abderrazak Afilal, fondateur de l'UGTM, n'est plus    Le blasphème dans le monde : droit ou délit ?    La Place Jamaâ El Fna renoue avec le spectacle    Pop philo, quand tu nous tiens!    Fouzia Nejjar ou le double défi    Samsung annonce le décès de son président, Lee Kun-hee    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le HCR face à ses responsabilités
Publié dans Les ECO le 06 - 10 - 2010

Le Maroc a interpellé, lundi, le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) sur la demande du secrétaire général de l'ONU relative à l'enregistrement des populations dans les camps de Tindouf, contenue dans son dernier rapport au Conseil de sécurité sur le Sahara marocain, affirmant suivre de près les démarches du HCR pour la mise en œuvre de l'appel du SG. Intervenant à l'occasion de la 61e session du Comité exécutif du HCR, l'ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l'Office des Nations unies à Genève, Omar Hilale, a exprimé la profonde préoccupation du Maroc quant au refus opposé au HCR, depuis plus de trois décennies, de procéder à l'enregistrement des populations marocaines séquestrées dans les camps de Tindouf, dans le sud-ouest de l'Algérie. Le diplomate marocain a souligné que la persistance de l'Algérie dans «ses errements de la guerre froide» n'a pas empêché la communauté internationale de prendre conscience de l'impossibilité de maintenir les camps de Tindouf en dehors du droit international. Tout en renouvelant la pleine confiance du Royaume au HCR, l'ambassadeur a fait remarquer que l'appel du secrétaire général de l'ONU conforte la légitimité et le bien-fondé de la position marocaine au sujet du recensement et de l'enregistrement des populations des camps de Tindouf.
Double mandat pour le HCR
Il a fait observer à cet égard que le HCR est désormais chargé par le SG de l'ONU de procéder au recensement des populations des camps de Tindouf, et d'élaborer un plan d'actions accompagné d'un calendrier pour des entretiens individuels avec chaque membre de cette population en vue de l'informer de ses droits. L'absence d'enregistrement, a-t-il expliqué, empêche l'évaluation rationnelle des besoins humanitaires de ces populations, ce qui contribue à la dilapidation des ressources du HCR et favorise le détournement de l'aide humanitaire internationale, fournie pendant de longues années sur la base de «chiffres sciemment gonflés à des fins d'instrumentalisation politique». Hilale a rappelé, à ce propos, les doutes exprimés par plusieurs rapports sur le nombre réel des populations des camps et sur le détournement de l'aide humanitaire et qui ont conduit, en mai 2005, le HCR et le Programme alimentaire mondial (PAM) d'arrêter le nombre des habitants de ces camps à 90.000. Omar Hilale a indiqué que le Maroc qui s'est toujours inscrit dans une perspective de réconciliation et de règlement politique négocié, consensuel et définitif du différend sur le Sahara marocain dans le cadre des Nations unies, lance un appel à l'Algérie, au HCR, aux pays donateurs et à la communauté internationale afin d'œuvrer pour la levée de ce blocage et permettre au HCR d'accéder à ces populations, de les enregistrer et de les interviewer individuellement sur leur désir de rester dans les camps ou de retourner à leur pays d'origine, en l'occurrence le Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.