Climat : Des jeunes leaders marocains à l'honneur dans le cadre d'une campagne lancée par l'ONU    Mali: Un militaire français tué dans une attaque contre un camp de l'opération Barkhane à Gao    Essaouira : Le programme complémentaire de réhabilitation de Mogador, objet d'une visite ministérielle    Crise ukrainienne : Evacuation des familles du personnel de l'ambassade US en Ukraine    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 23 Janvier 2022 à 16H00    Images animées : Après 35 ans de gloire, le GIF est ringardisé    Italie: Berlusconi renonce à briguer la présidence    Lancement à Témara d'un projet centré sur le renforcement de la participation politique des femmes    Cameroun: Au moins 16 morts dans un incendie "accidentel" dans une discothèque de Yaoundé    Alger au fond de l'isolement!    La femme marocaine traditionnelle à l'honneur    Omicron : Voici la partie du corps où le variant frappe en premier    Le Maroc, premier pays de destination de l'émigration française en Afrique    Eliminatoires Mondial Costa Rica : Les sélections féminines marocaine et sénégalaise font match nul    Club des Avocats au Maroc : Plainte déposée contre Hafid Derradji    Tayeb Hamdi : Le sous variant BA.2 d'Omicron nécessite plus de vigilance que d'inquiétude    Covid: Record quotidien d'infections en Russie pour le troisième jour consécutif    Le lac Aguelmam Azegza près de Khénifra accueille la 5e édition du «Ice Swim in Morocco»    Invité d'Info Soir, Rachid Benzine dit tout sur son nouveau livre « Voyage au bout de l'enfance » (Vidéo)    Casablanca : Le centre de santé Oum Keltoum-Al Walaa inauguré    CAN2021 - Huitièmes : Burkina-Faso – Gabon (17h), Tunisie- Nigéria (20h)    Températures prévues pour le lundi 24 janvier 2022    Halilhodžić : le match contre la RD Congo, ce sera du 50-50    CAN 2021 : 12 cas positifs au Covid-19 dans la sélection des Comores    Remontada spectaculaire des Rojiblancos face à Valence    BAM: Les indicateurs hebdomadaires en 5 points clés    Un think tank canadien interpelle l'ONU    Covid-19: Pékin dépiste un quartier entier, à deux semaines des JO-2022    Covid-19: le sous variant BA.2 nécessite plus de vigilance que d'inquiétude (expert)    Sahara marocain: le SG de l'ONU réaffirme la centralité du processus politique onusien    Togo. La charte des partis politiques change    Magazine : Saïd Afifi, âme de déconstruction massive    L'Humeur : Quand échoppe trouve carouble à son battant    Open d'Australie: Nadal trop fort pour Mannarino (VIDEO)    Novak Djokovic veut jouer l'Open d'Australie en 2023    Les Etats arabes du Golfe cherchent à « restaurer la confiance » avec le Liban m    Une ONG américaine dénonce l'utilisation des enfants-soldats dans les camps de Tindouf    Législatives à Chypre-Nord sur fond de crise économique    Manger ou se chauffer ? Le choix cornélien de Britanniques face à l'envolée des prix    Maroc/Météo : temps assez froid et faibles pluies par endroits ce dimanche 23 janvier    Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron toujours en tête des intentions de vote au premier tour    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Sahara. Guterres: « Il est dans l'intérêt de tous de résoudre une fois pour toutes ce différend »    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Brésil: les défilés du carnaval de Rio de Janeiro reportés en avril pour cause de pandémie (officiel)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Nouveau look, nouveau positionnement
Publié dans Les ECO le 26 - 10 - 2010

C'est fait ! La chaîne marocaine Medi1Sat a définitivement retourné sa veste. Aujourd'hui, elle s'habille franchement en rouge et se nomme Medi1 TV. Apparemment, le passage à une diffusion hertzienne aurait eu raison du positionnement «spécialisé» de la chaîne de télévision, passée depuis septembre 2009 sous le giron public. Du coup, la niche de téléspectateurs qui s'intéressaient à l'info du Maghreb (version marocaine) auront droit, à partir du 30 octobre, à un nouveau look, à un nouveau nom, mais surtout, à un nouveau positionnement. «Une chaîne multithématiques», a annoncé Abbas Azzouzi président directeur général de Medi1 TV, lors d'une rencontre hier avec les médias, organisée à Casablanca. Autrement dit, Medi1 Sat (la chaîne d'information du grand Maghreb) cède la place à Medi1 TV (la chaîne généraliste marocaine à vocation maghrébine). Une bifurcation à 360°, ou presque, puisque l'information reste tout de même le cheval de bataille de la chaîne. Medi1 TV proposera, désormais à ses fidèles téléspectateurs, cinq rendez-vous d'information quotidiens, dont un journal de la matinée baptisé le «7/9» (2 heures d'info en direct), ainsi que six magazines d'investigation et de débat.
L'info, un créneau pas rentable
L'objectif de ce repositionnement vise essentiellement à faire sortir la chaîne de sa niche de téléspectateurs et à dénicher de nouveaux adeptes. En l'occurrence, les 55 % de Marocains qui regardent les chaînes étrangères, à en croire Azzouzi : «Nous ne sommes pas des concurrents des chaînes existantes, mais un complément». Ambitieux, pourquoi pas ! D'autant que la nouvelle chaîne, désormais véritablement nationale, se donne les moyens de ses objectifs. «Nous avons un budget de fonctionnement beaucoup plus important que nos concurrents», argue fièrement le PDG de la chaîne. Un budget dont nous ne saurons pas la teneur, mais, apprendrons-nous, qui a largement augmenté depuis le début de l'année : ce sont 200 millions de DH de plus injectés par les actionnaires de Medi1TV, en plus d'une récente émission obligataire importante, selon son dirigeant. Si la chaîne se porte si bien que l'explique son représentant, en début de présentation (5 à 7% de part d'audience au Maroc), pourquoi un tel remaniement ? «Aucune chaîne d'information au monde ne fait de bénéfices», explique Azzouzi qui, par contre, affiche sans complexe les chiffres de ses (ex)concurrents. Medi1 TV se penche, donc, sur de nouvelles disciplines qui ne s'adressent pas qu'aux hommes de 40 à 55 ans de CSP supérieur qui jusque-là constituaient le cœur de cible de la chaîne, mais au grand public. Cette nouvelle donne permet, ainsi, à Medi1 TV d'élargir son champ de visionnement, en même temps qu'elle élargit sa diffusion nationale. Sport, culture, documentaire, mais également, jeunesse et divertissement sont donc autant de rubriques que les Marocains (qui regardent ailleurs) sont invités à découvrir sur la nouvelle version de Medi1Sat. Quitte à passer un peu plus de 3h par jour devant la télévision «autant que cela soit utile», signe la campagne de communication lancée sur des médias, également grand public depuis hier. Que la télévision doive être utile, certes. Que Medi1 TV soit la solution, attendons plutôt de voir. Pour ce faire, rendez-vous donc samedi prochain à partir de 21h20 devant les petits écrans pour le lancement de Medi1 TV sur les canaux hertziens, au même titre que 2M et Al Oula. Le lancement se fera, en premier lieu, sur 68% du territoire national, avant de d'élargir aux 94%, d'ici la fin du mois de novembre. Du moins, si la HACA donne son feu vert, car, semble-t-il, le régulateur sous «pression» aurait à peine eu le temps d'étudier en détail le nouveau cahier des charges de Medi1 TV.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.