Défaite et repli du «Polisario» maquillés en redéploiement tactique ?    A propos de sa demande de décharge de ses fonctions ministérielles : Ramid fait volte-face    Grande distribution: Label'Vie stabilise son nouveau modèle hybride de distribution    La masse monétaire progresse de 9,2% en janvier    Nigeria : 42 personnes relâchées, dont 27 élèves, après un enlèvement dans un pensionnat    Algérie : le Hirak de retour pour dénoncer le pouvoir militaire et réclamer plus de démocratie    Covid-19 : plus de 3 400 000 personnes vaccinées    Allemagne : la commission vaccinale envisage de recommander le vaccin AstraZeneca pour les plus âgés    La HACA et la SNRT lancent à Dakhla des visites aux sites régionaux de production et de diffusion de radio et de télévision    Covid19 / Maroc : La situation épidémiologique au 27 février 2021 à 18H00    Talib viré du TAS    L'ONU annonce de nouveaux dispositifs d'identification pour lutter contre la pêche illégale    CAN U20 : Les tirs de la chance privent le Maroc de la demi-finale !    AS FAR-SCCM (1-1) : Les Militaires rejoints sur la ligne d'arrivée !    Le secrétaire général du Polisario reçu par le président Algérien    Deuxième anniversaire du Hirak : retour sur les faits saillants qui ont marqué les manifestations du 22 février    Des manifestations monstres contre les caciques : Les Algériens disent «degage» au régime    Luca Attanasio, ambassadeur italien, tué en RDC    Le Maroc, un modèle en matière de vaccination    Joaillerie : Hicham Lahlou lance sa collection « Magic Alice »    La Chambre des représentants libyenne tend à former un gouvernement provisoire restreint composé des compétences de toutes les régions du pays    Meurtre de Khashoggi: Washington accuse le prince saoudien...Ryad dénonce !    Marché de capitaux: 4,83 MMDH de levées en janvier 2022    Alerte – Veille – Relance post-covid19 – Investissements étrangers et compétition internationale – Ce que préparent les concurrents du Maroc    Marrakech : 29 interpellations pour violation de l'état d'urgence sanitaire et aménagement d'une villa pour les jeux de hasard    Les entrepreneurs marocains invités à investir au Burundi    Une nouvelle Ecole Américaine à Benguerir    Tourisme : Harhoura fait peau neuve    Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud    Mustapha Ramid sera opéré ce samedi    Le dirham s'apprécie de 0,32% par rapport à l'euro    Les Golden Globes remettent leurs prix sans public ni tapis rouge    Le président de la FIFA exprime ses remerciements à S.M le Roi    Le Maroc adhère à l'Organisation islamique pour la sécurité alimentaire    Le personnel des FAR reçoit la 2è dose du vaccin anti-Covid-19    Percevoir le cannabis tout autrement    Le MAS présente son nouvel entraîneur, Miguel Angel Gamondi    Le WAC à Ouagadougou en quête d' une seconde victoire en Ligue des champions    Premier Colloque international de linguistique à Marrakech    "Biggie " , le géant éphémère du rap par ceux qui l' ont connu    Plus de 25.000 pièces archéologiques seront mises à la disposition des étudiants et du grand public    Administration pénitentiaire: Reprise exceptionnelle des visites familiales au profit des détenus du 1er mars au 12 avril    CAN U20 Mauritanie : Maroc-Tunisie pour une place en demi-finales    Réunion ce vendredi du Conseil de gouvernement    «Yawmiat Kaen Osabi», nouveau-né de Loubna El Manouzi chez «Mokarabat»    Rencontre autour d'une publication : «Pour une Maison de l'histoire du Maroc» dotée d'un savoir accessible à l'esprit de tous    Un immense tour d'une ville en pleine mutation : Dakhla change de visage    Gianni Infantino salue l'engagement du roi Mohammed VI en faveur du développement du football au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Paradis fiscaux. Le Maroc reste dans la liste grise
Publié dans Les ECO le 18 - 02 - 2020

L'Union européenne a publié ce mardi la dernière mise à jour de sa liste des paradis fiscaux. Le Maroc a été maintenu dans la liste grise. Le royaume est tout de même qualifié de juridiction fiscale engagée et coopérative de l'UE.
En ce qui concerne la liste noire, celle-ci a été rallongée pour comprendre quatre nouveaux entrants, à savoir: le Panama, les Seychelles, les îles Caïmans et Palau. Elle comprenait déjà huit juridictions: les Fidji, Guam, le Samoa, Oman, les Samoa américaines, le Vanuatu, Trinité-et-Tobago et les Îles Vierges américaines.
Le ministère marocain de l'Economie, des finances et de la réforme de l'administration n'a pas tardé à réagir à cette nouvelle mise à jour, en tempérant sa teneur.
"L'Europe reconnait la conformité des régimes fiscaux de l'exportation et des zones d'accélération industrielle du Maroc aux normes de bonne gouvernance," a indiqué, ce mardi, le département de Mohamed Benchaâboun.
"Les ministres des Finances des pays membres de l'Union européenne (UE) ont pris acte aujourd'hui à Bruxelles des réformes engagées par notre pays en vue d'une mise en conformité avec les nouvelles normes fiscales et considèrent que les dispositions fiscales régissant le secteur exportateur et les zones d'accélération industrielle sont désormais conformes aux normes requises", a fait savoir le ministère dans un communiqué relayé par l'agence MAP.
Cette décision, obtenue grâce aux efforts déployés, revêt une importance majeure pour le Maroc, compte tenu des enjeux en matière d'emploi et de balance commerciale liée à ces deux régimes, a souligné la même source, ajoutant que le processus, toujours en cours, d'appréciation du régime fiscal de "Casablanca Finance City" par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) n'a pas permis aux ministres de confirmer également la conformité de ce régime aux nouvelles normes.
Avec la confirmation attendue de l'OCDE, le Royaume aura rempli l'ensemble de ses engagements visant une conformité de son système fiscal aux nouvelles normes tout en préservant ses intérêts nationaux, a conclu le communiqué.
Pour sa part, le Commissaire européen en charge de l'Economie, a indiqué que «la Commission européenne apprécie beaucoup les efforts entrepris par le Maroc pour éliminer toute contradiction entre les normes internationales et le système fiscal marocain ».
Néanmoins, sur la question du maintien du Maroc sur la liste dite « grise » de la fiscalité au niveau de l'UE, le Commissaire européen a tenu à préciser que si le Maroc fait encore partie de cette liste, « ce n'est pas indicatif d'un manque d'engagement ou d'ambition dans ce sens».
En particulier, relève Gentiloni, « nous nous félicitons des réformes introduites par le Maroc par la loi de Finances 2020, qui amendent trois régimes fiscaux préférentiels qui avaient été considérés dommageables par l'Union européenne ».
«Si le Maroc n'est pas encore sorti de la liste grise, la raison est simplement que la Commission européenne attend la finalisation de l'évaluation par l'OCDE du régime fiscal de Casablanca Finance City», a-t-il insisté.
Il a expliqué que « quand l'UE et l'OCDE évaluent en parallèle les mêmes mesures, la Commission européenne attend toujours la conclusion de la procédure par l'OCDE avant de formaliser sa décision », notant que « si l'OCDE conclut sa procédure comme prévu, il est fort probable que l'Union Européenne sorte le Maroc définitivement de la liste grise lors de sa prochaine mise à jour en octobre ».
Pour l'Union européenne, a-t-il poursuivi, le Maroc est beaucoup plus qu'un pays voisin. « C'est un pays ami et un partenaire clé dans de nombreux domaines », se disant « très optimiste que nous pourrons bientôt clôturer définitivement ce chapitre et nous concentrer sur l'approfondissement de notre partenariat ».
Le Commissaire européen a, par ailleurs, rappelé les engagements pris lors du dernier Conseil d'Association Maroc-UE en juin 2019 qui a posé les jalons du « partenariat euro-marocain de prospérité partagée ». Il a souligné que «l'idée est de travailler à une intégration économique progressive entre le Maroc et l'UE, ainsi qu'à un développement inclusif, équitable et durable ».
L'objectif est également de renforcer l'intégration des chaînes de valeur, par exemple en promouvant la compétitivité, l'esprit d'entreprise et l'innovation ainsi que l'économie verte.
Il s'agira de mieux exploiter les possibilités offertes par la relation commerciale bilatérale, de relancer les négociations en vue d'un accord de libre-échange complet et approfondi sur base des bénéfices attendus pour les deux partenaires et de s'orienter progressivement vers une convergence réglementaire, a ajouté le Commissaire européen.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.