Le ministre d'état Mustapha Ramid reprend ses esprits    R&D, entrepreneuriat et formation au menu du nouveau partenariat CGEM/UM6P    Le système bancaire face à la baisse des dépôts    FCA Morocco : ce que prévoit le MotorVillage pour accompagner sa croissance    El Guerguarat: inauguration de logements de fonction pour les agents de douane    Casanearshore Parc: des bâtiments éco-responsables signés Ewane Assets    Covid-19: Prolongation de deux semaines des mesures de précaution    Officiel: le Maroc prolonge le couvre-feu    Marrakech: une villa transformée en casino perquisitionnée par la DGSN    Egypte : décès de l'acteur Youssef Chaabane, à l'âge de 90 ans, des suites de la covid-19    Mohamed Bazoum, nouveau président du Niger    Chine : les trois actions efficaces pour éradiquer la pauvreté    Prolongement de l'état d'urgence, usage légal du cannabis... Ce qui est prévu lors du Conseil de gouvernement    Covid-19 en France: « Il faut encore tenir », selon Macron    Export : Dakhla nouveau fief pour l'Asmex    Le nouveau clip de Saad Lamjarred fait un carton ! (VIDEO)    TOOMORE célèbre la femme marocaine    Yémen: l'ONU espère récolter 3,85 milliards de dollars contre la famine    Le président de la FIFA en visite au Maroc: Bons baisers de Rabat    Marrakech se dote du premier radiotélescope au niveau national    La Juve sans joker derrière l'Inter et Milan    Guerguerat : inauguration de logements de fonction pour les agents de douane    Les Robots de l'apocalypse, de Gabriel Banon    Présidence de la CAF : la Fifa a fini par trouver un compromis entre les 4 candidats en lice    Samy Mmaee : Ma première sélection, le meilleur moment de ma carrière    Chelsea et United scotchés, Liverpool repart    Perquisitions au siège du Barça: plusieurs arrestations, dont l'ex-président Bartomeu    La NASA adopte la carte complète du Maroc    Yetnahaw Gaâ : en Algérie, la résistance démocratique face à la répression et l'entêtement du régime    Hicham Maidi présente une exposition mêlant l'âme et la matière    JO de Tokyo : France-Etats Unis dès le 25 juillet pour les basketteurs    Alerte météo: fortes averses orageuses dans ces villes du Maroc    Jeunes Talents Maghreb L'Oréal-Unesco pour les femmes et la science : Deux chercheuses marocaines récompensées    Le prisonnier (M.B) «n'a subi aucun traitement dégradant»    Des acteurs de la société civile latino-américains et africains soulignent l'importance de soutenir l'initiative d'autonomie    14e anniversaire de SAR la Princesse Lalla Khadija    Une partie de la société civile espagnole adopte une position guidée plutôt par «les préjugés que par la raison»    Ouverture mardi d'une session extraordinaire de la Chambre des représentants    ‘'KISSARIYA'', nouvelle sitcom ramadanesque    «Pour moi, la musique est un don de Dieu»    Réunion sur l'accord nucléaire : l'Iran ne considère pas le moment comme «approprié»    La Bourse de Casablanca démarre en baisse    «Schizophrénies marocaines» de Abdelhak Najib    Ronaldo et Messi dans le viseur d'un club    Troisième grand parti politique aux Etats-Unis? Trump met les choses au clair    Syrie : l'UNICEF appelle au renvoi chez eux des enfants déplacés dans le Nord-Est    Algérie: affrontements entre la police et des manifestants    La folle histoire qui lie Winston Churchill à la ville de Marrakech    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CFC : Le coup de grâce ?
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 03 - 09 - 2020

Un projet de loi en préparation sur Casablanca Finance City revoit les avantages fiscaux
Les regards se tournent de nouveau vers Bruxelles. Dans quelques semaines, l'Union européenne devra procéder à une mise à jour de sa fameuse liste grise des systèmes financier et fiscal, ce dernier étant jugé dommageable pour l'économie européenne. Depuis quelques années déjà, le Maroc a fait son entrée dans cette fameuse liste pour ne plus en sortir. A Rabat, les responsables espèrent que cette fois-ci sera la bonne. En attendant, côté marocain, les initiatives se multiplient pour montrer patte blanche. Après une série de mesures fiscales introduites dans les lois de Finances 2019 et 2020, le PLF 2021 (projet de loi de Finances) pourrait en contenir une nouvelle dose. Mais le texte le plus attendu est sans nul doute le projet de loi relatif à CFC (Casablanca Finance City). Le texte attendu prochainement dans le circuit d'adoption va supprimer des dispositions fiscales qui pourraient être considérées comme étant dommageables, notamment en ce qui concerne l'activité des organismes concernés. Il s'agit de nouvelles mesures destinées à répondre aux remarques de l'Union européenne mais également l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) qui est une organisation internationale d'études économiques, dont les pays membres ont en commun un système de gouvernement démocratique et une économie de marché. Pour rappel, le maintien par l'UE du Royaume dans la liste grise en février dernier avait été expliqué par le processus d'examen engagé par l'OCDE. En effet, le Commissaire européen en charge de l'économie, Paolo Gentiloni, avait alors précisé que «si le Maroc n'est pas encore sorti de la liste grise, la raison est simplement que la Commission européenne attend la finalisation de l'évaluation par l'OCDE du régime fiscal de Casablanca Finance City». Il avait dans ce sens expliqué que «quand l'UE et l'OCDE évaluent en parallèle les mêmes mesures, la Commission européenne attend toujours la conclusion de la procédure par l'OCDE avant de formaliser sa décision», notant que «si l'OCDE conclut sa procédure comme prévu, il est fort probable que l'Union européenne sorte le Maroc définitivement de la liste grise lors de sa prochaine mise à jour en octobre».
A noter que lors de la dernière mise à jour de la liste grise, l'UE avait ajouté les îles Caïmans, territoire britannique d'outre-mer, dans la liste noire des paradis fiscaux ainsi que trois autres pays (Panama, Seychelles et Palaos). La liste comprend douze juridictions avec notamment la présence des Samoa américaines, les Fidji, Guam, Oman, les Samoa, Trinité-et-Tobago, les Îles Vierges américaines et le Vanuatu. Reste à savoir l'impact des nouveautés sur CFC. Le projet a bâti son attractivité en partie sur les avantages fiscaux accordées aux entreprises qui décident de s'y implanter. Difficile, cependant, d'affirmer dès à présent, que les autres avantages comme la conciergerie de luxe ou le service VTC (voiture de transport avec chauffeur) sont suffisantes pour renforcer l'attractivité d'un chantier économique et financier gigantesque comme CFC.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.