Etudiants marocains en Russie : le désarroi continue    AFRIMA Awards 2021 : 11 marocains parmi les nominés    Tanger: Arrestation d'un ressortissant français d'origine algérienne pour son implication présumée dans le trafic international de drogue    Compteur coronavirus : 424 nouveaux cas et 6 décès en 24H    France : Jean Yves Le Drian userait-il de son réseau pour défendre les intérêts de son fils ?    Obligation de pass vaccinal : La CNDP se prononcera prochainement    Election des représentants de magistrats: Taux de participation de 50,42% à midi pour les Cours d'appel    Cannabis : Signature de quatre conventions pour le renforcement de la recherche scientifique    Un chercheur serbe souligne le bien-fondé de l'appel à l'expulsion de la pseudo «rasd » de l'UA    L'Arabie saoudite vise la neutralité carbone d'ici 2060    Covid-19 : Le CHU Ibn Sina dément le décès d'une étudiante à cause du vaccin    Coronavirus : Le vaccin Pfizer efficace à 90% chez les 5-11 ans    Aérien. Le Maroc actualise la liste des pays de la liste B    L'exercice conjoint bilatéral Pakistan-Maroc 2021 touche à sa fin (Vidéo)    Afghanistan: L'état islamique revendique une attaque à l'origine de la panne de courant à Kaboul    En quoi la décision royale dérange le clan Aziz Akhennouch ?    Sahara marocain: La Jordanie réaffirme son soutien à l'autonomie dans le cadre de l'intégrité territoriale du Maroc    Football féminin : Rencontre entre le président de la Fédération espagnole et Mme Khadija Ila, présidente de la Ligue nationale    Football : Assemblée générale ordinaire à distance de l'IRT    Meurtre du député britannique David Amess : le suspect sera jugé en mars 2022    Royal Air Maroc. Vols Casablanca-Montréal: ce qu'il faut savoir    Amical : L'Espagne bat le Maroc en match de préparation à la CAN féminine    Rendez-vous de L'Opinion : A bâtons rompus avec Habboub Cherkaoui (Vidéo)    Faut-il continuer à s'endetter ?    A quoi joue la Russie?    Chambre des représentants : Séance plénière lundi prochain consacrée aux questions orales    Région. L'investissement au cœur des actions du CRI Marrakech-Safi    Selon le rapport "perspectives économiques régionales", du FMI, la reprise post-covid va se renforcer au Maroc    Le Maroc agit pour la stabilité politique en Libye    Tanger-Tétouan-Al Hoceima en quête de nouvelles opportunités d'investissement    Elections 2021: Dépôt des comptes des campagnes électorales dans un délai de 60 jours à compter de la date de l'annonce officielle des résultats    Economie verte : Un nouveau chapitre s'écrit    Préparatifs de la journée africaine des droits d'auteur : La musique hassanie comme choix du BMDA    Suite à la suspension des vols avec le Royaume-Uni : L'ONMT déploie sa task force sur le World Travel Market    Ivan Rioufol : «Le régime algérien s'est épargné l'introspection, il en vient à voir la France comme un pays conquis»    Etats-Unis- Maroc : Inauguration d'une tour de descente en rappel en faveur des Forces Spéciales de la Marine Royale    [ Interview exclusive ] A bâtons rompus avec le patron du BCIJ    Rencontre de la Fondation Brensthurst-Oppenheimer avec «Bayt Dakira» à Essaouira : une symbiose spatio-temporelle    Don Bigg clash cash les rappeurs algériens    Célébration : La symbolique culturelle des fêtes religieuses    Philosophie : Alexandre Koyré, du monde clos à l'univers infini    Foulane Bouhssine lance son titre religieux «Habib Allah»    Saison 2021-2022 de Medi1TV : Une nouvelle programmation qui répond largement aux attentes du grand public    Mondial biennal : la FIFA convoque un sommet le 20 décembre    Rallye Aicha des Gazelles : Hajar Elbied et Malika Ajaha, grandes gagnantes à bord d'un Duster    Sauvetage de 213 migrants qui tentaient de rejoindre l'Angleterre    Ahmed Ouikhalen et Meryem Mahfoud remportent la 3è édition    L'OCS accède à la première division    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Scrutin du 8 septembre : Une rentrée politique avec des enjeux majeurs
Publié dans Les ECO le 18 - 09 - 2021

Après les résultats des élections et l'entame des consultations pour la composition d'une nouvelle carte politique aussi bien au niveau du gouvernement que des instances élues, la rentrée politique a débuté en toute vitesse pour dresser les contours d'une nouvelle étape.
Les enjeux et les attentes de cette nouvelle étape sont grands et inédits à la lumière des objectifs fixés par le nouveau modèle de développement particulièrement les chantiers structurants à caractère social se rapportant à la protection sociale, la santé et l'enseignement.
Si le gouvernement sortant a légué au futur exécutif des dossiers qui ne sont pas encore totalement achevés tels la retraite et les subventions des produits de base (Gaz butane/farine) et d'autres dossiers liés à la santé et l'enseignement, les partis politiques qui feront partie du futur gouvernement seront dans l'obligation de mettre en oeuvre leurs promesses électorales, ce qui apparait comme un test à leur crédibilité.
Le premier test serait le legs du gouvernement sortant et la question qui se pose avec acuité est de savoir si le nouveau gouvernement va suivre le même modus operandi dans la gestion des différents dossiers ou optera-t-il pour la rupture ?
Nombre de questions taraudent l'esprit de plusieurs franges de la population qui attendent les démarches qui seront prises par le nouveau gouvernement après des années de gestion ayant soulevé nombre de débats depuis l'adoption de la Constitution de 2011.
A cet égard, le président de l'institut d'études sociales et médiatiques Younes Bennane a souligné, dans une déclaration à la MAP, que la nouvelle rentrée politique intervient dans un contexte marqué par la crise sanitaire de Covid-19 et ses répercussions sur l'économie nationale, notant que le nouveau gouvernement est appelé à déployer davantage d'efforts pour trouver des solutions idoines à même d'alléger l'impact de la crise sur l'économie nationale et à oeuvrer pour atteindre des taux de croissance en phase avec les aspirations du Maroc.
Selon M. Bennane, également directeur de publication de la revue droit et société, le premier test du gouvernement et du parlement sera la Loi de finances dont l'examen débutera les prochaines semaines, estimant qu'il s'agit d'une bonne chose dans la mesure où le gouvernement entamera son action de manière autonome et ne sera pas tenu de mettre en oeuvre une Loi de finances élaborée et adoptée par les anciens gouvernement et parlement.
Parmi les particularités de ce gouvernement figure aussi, a-t-il poursuivi, le fait que nombre de chantiers royaux sont fin prêts, citant dans ce sens le chantier de la généralisation de la couverture sociale pour l'ensemble des Marocains, le chantier du Fonds Mohammed VI pour l'investissement qui contribuera à promouvoir l'économie nationale à travers le soutien de l'investissement public.
Dans ce sens, il a souligné que le nouveau gouvernent est appelé à adopter la loi organique relative à ce Fonds, outre la concrétisation des recommandations de la commission spéciale sur le nouveau modèle de développement.
Il a estimé que la mission du nouveau gouvernement ne sera pas facile dans la mesure où il va hériter nombre de problématiques se rapportant aux domaines économique et social, expliquant qu'il y a lieu de citer entre autres le taux de chômage qui a atteint 12,8 pc selon les dernières données officielles et le problème des enseignants et des retraités qui ne cesse de s'amplifier.
S'agissant des élections et leurs résultats, il a rappelé que l'institut d'études sociales et médiatiques a présenté en janvier dernier un sondage sur les attentes des citoyens de ce scrutin, soit 7 mois avant les échéances du 8 septembre, relevant que l'objectif était de se faire une idée sur les questions prioritaires chez les citoyens.
Selon ce sondage, près de 83 pc aspirent à une amélioration du secteur de l'éducation et ses composantes, 79 pc pour le système de santé et 77 pc pour les conditions de vie des citoyens et la lutte contre la précarité et la pauvreté, tandis 74 pc des sondés veulent davantage d'opportunités d'emploi, 68 pc une amélioration du revenu des familles marocaines et 64 pc une amélioration du climat des libertés publiques et la liberté d'expression et d'opinion.
Pour M. Bennane, les aspirations des citoyens sont grandes et l'avenir montrera si le nouveau gouvernement est en mesure de trouver des solutions efficientes pour les satisfaire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.