Drame migratoire : Ylva Johansson se joint à l'ONU et l'UA pour l'ouverture d'une enquête    Sahara: Nasser Bourita reçoit Staffan de Mistura    Sahara : Nasser Bourita reçoit Staffan de Mistura    Campagne agricole 2021-2022 : baisse de 69% des trois principales céréales    La Bourse de Casablanca termine en nette baisse    Phosphates et dérivés: Les exportations ont doublé à fin mai    Tunisie: Kais Saied défend son projet de Constitution controversé    L'euro au plus bas depuis 2002, l'économie de l'UE à la merci des vicissitudes internationales    France: plus de 200.000 cas de Covid en 24 heures    Jeux marocains du sport en entreprise : De l'or pour la MDJS dans la catégorie gaming    Covid-19/Maroc : 54 cas sévères admis en REA en 24H, pour un total national de 179 cas    Azemmour : La préservation du Malhoune, une priorité...    Non, Dounia Boutazout ne mettra pas un terme à sa carrière    Marrakech. Le groupe espagnol Baiuca fait sensation au FNAP    Coronavirus au Maroc: 11 décès enregistrés ce mardi, le taux de positivité grimpe à 28%    Le jeune marocain Chadi Riad prolonge avec le Barça    MOGA Festival revient à Essaouira : Du 28 septembre au 2 octobre 2022    La 17ème édition du festival Timitar du 15 au 16 juillet à Agadir    Clap de fin pour le Trophée Hassan II Tbourida 2022    La journaliste Abu Akleh « vraisemblablement » tuée par un tir israélien « non-intentionnel » (Département d'Etat)    Maroc: le procès des 65 migrants impliqués dans l'assaut contre Melilla reporté au 12 juillet    Harcèlement, viol, chantage... Quand la haute société française bascule dans le gore et demeure impunie    GNL. Remise en service des centrales à cycles combinés de Tahaddart et Aîn Béni Mathar    Dette des pays africains : SM le Roi pour de nouvelles options de financement à vocation structurelle    Remise en service des centrales de Tahaddart et Aîn Béni Mathar à partir du GNL importé    Une hausse de 173% des recettes touristiques à fin mai    Mohammed VI plaide pour une coopération internationale en faveur de l'Afrique    Voici le nouvel entraîneur du PSG    Températures prévues pour le mercredi 06 juillet 2022    Ligue 1: un Marocain rejoint l'OL    Dounia Batma s'offre un relooking (PHOTO)    Medias jordaniens : la gouvernance de la migration au Maroc encadrée par une vision humanitaire et solidaire    Condamné à mort, le Marocain détenu en Ukraine saisit la Cour suprême des séparatistes    CAN féminine 2022 : Ouganda – Maroc ce mardi soir    La France rapatrie 51 mineurs et femmes retenus dans des camps en Syrie    Une clôture aux rythmes gnaoua    Moussem d'Asilah : Une 43ème édition saison ouvre la saison estivale    La Cedeao a un nouveau président    Jeux Méditerranéens : La sélection marocaine de football U18 décroche la médaille de bronze    Météo au Maroc: les prévisions du mardi 5 juillet    Alerte Météo : Vague de chaleur du mercredi au samedi avec des températures allant jusqu'à 45°C    Rabat : La réclusion à perpétuité pour un MRE qui a tué son ex-femme    Imintanout : Démantèlement d'une bande de cambrioleurs de commerces    Bourita : « Le 25ème anniversaire des relations Maroc/Singapour, l'occasion pour une feuille de route de l'avenir de ces relations »    Aïd al-Adha au Maroc: la demande estimée à environ 5,6 millions de têtes    Le Wydad de Casablanca reçoit le trophée de la Botola Pro    Décès de Abdallah Charif El Ouazzani: les condoléances du roi Mohammed VI    Baccalauréat-2022 : Un taux de réussite de 97% chez les candidats non-voyants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Lancement du programme « d'Appui à la Participation Citoyenne » au niveau des communes de la région de Beni Mellal–Khenifra
Publié dans Les ECO le 21 - 05 - 2022

M. Khatib El Hebil, Wali de la région de Beni Mellal – Khenifra, accompagné du Ministre conseiller de la délégation de l'Union Européenne au Maroc, du Président du Conseil Régional et de la représentante du Ministère délégué auprès du Chef de Gouvernement chargé des relations avec le parlement, a présidé ce jeudi 19 mai 2022, au siège de la Wilaya, la cérémonie officielle de lancement du programme « d'appui à la participation citoyenne » dans la région de Beni Mellal – Khenifra.
Au cours de cette cérémonie, à laquelle ont assisté les présidents des conseils provinciaux et communaux de Beni Mellal et Azilal, la société civile locale ainsi que les partenaires de mise en œuvre (le centre marocain pour l'innovation et l'entreprenariat social et l'agence belge de développement Enabel), le Wali de la région a mis en exergue les relations de coopération et de partenariat existantes entre le Royaume du Maroc et l'Union Européenne, notamment dans le domaine de la démocratie et des droits de l'Homme, ainsi que dans les domaines liés à l'appui aux initiatives de la société civile, à la promotion de la démocratie participative et à la participation citoyenne.
M. Khatib El Hebil a souligné que le Royaume du Maroc, sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohamed VI que Dieu l'Assiste, a réalisé un grand progrès dans la perpétuation des principes de la démocratie participative, notamment à travers l'adoption de la constitution de 2011, dans laquelle la démocratie participative est considérée comme l'un des fondements sur lesquels repose le système constitutionnel marocain, en plus des lois réglementant les régions, les préfectures, les provinces et les communes qui comprennent plusieurs exigences liées à la mise en œuvre des mécanismes de démocratie participative pour établir le dialogue et la concertation, à côté du Nouveau Modèle de Développement qui place la dimension participative au cœur de ses priorités et considère la participation citoyenne comme un moteur de transformation sociale.
Le Wali de la région a également indiqué que la mise en œuvre du programme d'appui à la participation citoyenne au niveau de la région de Beni Mellal – Khenifra, contribuera au renforcement de la démocratie participative et de la participation citoyenne au niveau de cette région et renforcera les relations entre les différents acteurs territoriaux au niveau local et régional à savoir les organisations de la société civile, les conseils élus et les acteurs socio-économiques. De même, il a indiqué que les autorités ainsi que tous les intervenants sont mobilisés pour œuvrer ensemble afin de faire réussir la mise en œuvre de ce programme au niveau de cette région.
Pour sa part, le Ministre Conseiller de la délégation de l'Union Européenne au Maroc, s'est félicité de l'accueil chaleureux et de sa présence dans la région de Beni Mellal – Khenifra qui dispose d'importants atouts et potentialités dans plusieurs secteurs : agricole, touristique, etc. Tout en indiquant que malgré ces potentialités dont regorge la région, il reste encore plusieurs défis qui doivent être surmontés, notamment au niveau de la réhabilitation et de l'accompagnement des organisations de la société civile et des jeunes, et la mise en place des conditions favorables pour leur permettre de jouer leur rôle dans la contribution à la gestion de la chose locale.
Il a également souligné que le programme d'appui à la participation citoyenne, qui s'inscrit dans le cadre du partenariat entre le Maroc et l'Union Européenne, en vue de soutenir les efforts entrepris par le Royaume dans le domaine de la promotion de la démocratie, est venu pour contribuer à relever ce défi qui reste tributaire des efforts concertés et coordonnés des autorités, des communes et de la société civile.
Pour sa part, le Président du Conseil Régional de Beni Mellal – Khenifra a évoqué les projets et initiatives adoptées par le conseil de la région afin de consolider le principe de la participation citoyenne, notamment la mise à la disposition des instances consultatives de tous les moyens logistiques pour leur permettre d'accomplir leurs missions dans de bonnes conditions, ainsi que la signature de conventions avec des organisations internationales afin de renforcer les compétences des membres des instances, d'organiser des laboratoires d'intelligence collective avec tous les acteurs sur les questions liées au développement socio-économique de la région en utilisant les nouvelles technologies pour partager, avec les citoyens, les informations relatives aux activités et aux projets de la région, et d'organiser des ateliers au profit des représentants de la société civile afin d'élaborer le Plan de Développement Régional (PDR). Il a également indiqué que le conseil régional est prêt à coopérer avec les différents partenaires afin de faire réussir la mise en œuvre du programme d'appui à la participation citoyenne au niveau de la région de Beni Mellal – Khenifra.
De son côté, la représentante du Ministère délégué auprès du chef de gouvernement chargé des relations avec le parlement a souligné que le programme d'appui à la participation citoyenne au Maroc s'inscrit dans le cadre du partenariat stratégique entre le Maroc et l'Union Européenne, notamment dans les domaines liés à l'appui aux initiatives de la société civile, à la promotion de la démocratie participative et à la participation citoyenne au Maroc, en expliquant que ce programme vise essentiellement à soutenir la participation des organisations de la société civile dans l'élaboration, le suivi et l'évaluation des politiques publiques au niveau local.
De même, elle a souligné que l'Agence Belge de Développement « Enabel » travaillera sur la mise en œuvre de ce programme au niveau de cinq régions du Royaume (CasablancaSettat, l'Oriental, Souss – Massa, Tanger – Tetouan – Al Houceima et Beni Mellal – Khenifra), et que ce programme permettra d'accompagner les initiatives et les projets des associations de la société civile liés à l'approche genre, aux jeunes, aux questions environnementales et au changement climatique. Elle a également indiqué que le Royaume a accumulé une expérience importante dans le domaine du renforcement des rôles des associations, spécifiquement après l'adoption de la constitution de 2011, qui a accordé à la société civile une place éminente en lui permettant de contribuer à la gestion des affaires publiques tout en se basant sur les mécanismes de démocratie participative.
De ce fait, elle a conclu que le Maroc dispose aujourd'hui d'un cadre juridique avancé qui repose sur les bases de la participation citoyenne au niveau local et national, tout en notant que le ministère est en cours de finaliser une stratégie ambitieuse dans le domaine des relations avec la société civile, qui répond aux attentes des associations et organisations de la société civile dans divers domaines, ceci dans le but de soutenir et renforcer sa participation dans la mise en place du nouveau modèle de développement et la réalisation d'un développement global au Maroc.
Pour sa part, la représentante de l'Agence belge de développement a souligné que la constitution du Royaume prévoit la participation active de la société civile dans les différentes phases des politiques publiques, et a stipulé que l'agence travaillera aux côtés des autres partenaires sur la mise en œuvre du programme d'appui à la participation citoyenne au niveau de la région de Beni Mellal – Khenifra, notamment dans le volet lié au renforcement de la participation de la société civile dans l'élaboration, le suivi et l'évaluation des politiques publiques locales.
Quant au président du centre marocain pour l'innovation et l'entreprenariat social, il a indiqué que le centre est prêt à mobiliser tous les efforts afin de contribuer à la mise en œuvre de ce programme, notamment au niveau du volet lié au renforcement du tissu associatif sous l'appellation « TAMURI ».
Pour leur part, le Président de la commune de Beni Mellal et le premier vice-président de la commune d'Azilal, ont rappelé les efforts déployés au niveau de ces deux communes, pour consolider les valeurs de la participation citoyenne dans la gestion des affaires locales, et ce à travers la création d'instances consultatives pour établir l'équité et l'égalité des chances, et la mise en place de plusieurs canaux de communication permettant aux citoyens de participer à l'élaboration des programmes et des politiques locales.
A noter que cette cérémonie a été marquée par l'ouverture d'un débat entre les participants pour échanger sur la mise en œuvre de la participation citoyenne en termes de bonnes pratiques et défis, ainsi que sur le rôle de la société civile dans la réponse aux priorités et enjeux auxquels sont confrontés les groupes. Aussi, il y a eu une visite de l'exposition qui a été organisée à cette occasion.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.