Données médicales: Comment la CNDP s'organise face à l'état d'urgence    Catastrophes et colère divine, un fantasme à la peau dure    Le protocole d'enterrement des victimes du Covid-19    Chambre des représentants : l'ouverture de la 2ème session législative est prévue pour le 10 avril prochain    El Otmani : « Le gouvernement est déterminé à prendre toutes les mesures à même de protéger les citoyens contre la propagation du coronavirus»    Covid-19: Employeurs affiliés à la CNSS, ceci vous concerne    Le Policy Center for the New South analyse la pandémie de coronavirus sous diverses perspectives    Chez le Crédit Agricole du Maroc : Aucune perception d'échéances des crédits habitat et à la consommation pour 4 mois    Coronavirus : 534 cas confirmés au Maroc, ce lundi à 18H    Covid-19/Maroc: enquête après la diffusion d'une liste sur les réseaux sociaux    Contaminé par le coronavirus, voici les dernières nouvelles du prince Charles    En Algérie, la persécution judiciaire s'abat sur les opposants du régime en pleine pandémie de coronavirus    Le Code du travail appelé à la rescousse pour gérer la crise du Covid-19    La demande explose pour les banques alimentaires new-yorkaises    Neymar respecte les règles du confinement    Report des JO : Le CNOM informera les fédérations et les sportifs de toutes les mises à jour    Chelsea intéressé par les services d'Achraf Hakimi    Proche d'un retour, Xavi veut révolutionner l'effectif du Barça    Les soldats de l'ombre du confinement    Les grossistes tablent sur une stabilité des effectifs employés au premier trimestre    Groupe Bank of Africa : les bénéfices en hausse de 5% en 2019    Activités physiques intenses et épidémie virale ne font pas bon ménage    La planète se claquemure et guette le pic de l'épidémie    Le Royaume-Uni pourrait ne pas retrouver une vie normale avant six mois    Opération de soutien provisoire : les demandes se font uniquement via le numéro vert "1212"    Maroc: les prix de certains légumes ont baissé    L'IMA lance une programmation culturelle en ligne    Les ventes de "La Peste" d'Albert Camus en hausse en raison du coronavirus    La Chine referme ses cinémas    En confinement : Voici une sélection de livres marocains à lire    Hassan El Fad fait son come-back avec sa célèbre série «Kabbour»    On connaît les nouvelles dates des JO de Tokyo    Souss-Massa affecte 20,2 millions de DH pour lutter contre le Covid-19    Coronavirus : le CCM diffuse des films en ligne    Coronavirus: Cuba exporte ses médecins…    Après avoir échangé des lettres de reproches : La CGEM et le GPBM en froid    Le coronavirus baisse la valeur des joueurs    Lucile Bernard: «l'écriture comme unique porte de sortie, comme rédemption»    L'examen cyclique de l'humanité!    Covid-19: Ces solidaires… pour plaire    Un test en cinq minutes pour les automobilistes aux EAU    Le quotidien du Premier secrétaire de l'USFP durant le confinement sanitaire    Le coronavirus chasse les dirigeants du Polisario des camps de Tindouf    Outre les meetings de Stockholm et Naples : La Diamond League reporte le meeting de Rabat    Le virus de la discorde met à mal l'unité de l'UE    Vahid: Taarabt, un nouvel homme    Hongrie: Viktor Orban renforce ses pouvoirs…    Coronavirus: décès de l'ex-ministre Patrick Devedjian    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





À vos castagnettes !
Publié dans Les ECO le 06 - 01 - 2010

Ils sont trois, ils font du flamenco leur passion et ils aiment partager leur musique... ce sont les musiciens du «Niño Mekouar Trio», qui se produiront le vendredi 8 janvier à la Casa Del Arte à partir de 21h00. Au menu, un concert tout pétillant de jazz flamenco avec Réda Benabbou, Youness Jaafri et Niño Mekouar.
Guitariste précoce
De son vrai nom Hamza Mekouar, Niño Mekouar est né à Casablanca en 1985. Guitariste virtuose du nouveau flamenco, il fera vite d'inviter d'autres talents dans son univers musical bien particulier. Réda Benabbou, un autre guitariste rythmique se révélera un redoutable improvisateur qui apportera sa touche personnelle au trio naissant. Il introduit ses solos blues et jazzy dans les schémas traditionnels d'un flamenco «classique». Quant à Youness Jaafri, il invitera ses influences latines en exaltant ses percussions bien rythmées. Son harmonica, mélodieusement chanteur, apporte quant à lui un air intimiste au trio. Faisant de la fusion son essence même, «Niño trio» s'amuse à marier les sonorités du jazz, de la bossa nova, du rock et de la musique arabo-andalouse... À la manière des jazzmen les plus inspirés, le trio se livre à des envolées impressionnantes d'improvisations.
Avant d'écumer les scènes avec sa musique, Niño a grandi dans une ambiance familiale artistique. À l'âge de 12 ans, l'enfant, déjà mélomane, commence son apprentissage de la guitare. Deux ans plus tard, le guitariste précoce donne son premier concert en public. Il s'essaye également à la basse pendant quelques années avant d'opter finalement pour ses premières amours, la guitare. À 15 ans, il découvre la musique du maître Vicente Amigo qui devient rapidement son modèle. En autodidacte, il s'enferme des heures durant dans sa chambre pour déchiffrer les compositions du virtuose, tout en assimilant les compas du flamenco traditionnel. Sa passion ne se limite pas au flamenco. Il explore les différents langages de la guitare en passant par le smooth jazz, le latin jazz ou la fusion jazz-rock. Entre temps, il est convié à jouer dans le groupe El bazar en tant que guitariste soliste avant de décider de poursuivre une carrière solo. En effet, Niño décide de s'ouvrir à la composition et de se produire avec une formation personnelle, il choisit donc d'orchestrer un trio dont il crée les thèmes et les arrangements.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.