Pas de processus politique avec les provocateurs, les gangs ou les bandits    Simeón Oyono Esono Angue : L'ouverture d'un consulat à Dakhla reflète l'engagement de la Guinée équatoriale à soutenir l'intégrité territoriale du Maroc    UE : L'Algérie (re)dénoncée pour ses violations à répétition des droits fondamentaux    Maroc Telecom, « Top Performer RSE » pour la 7e fois consécutive    Polémique Macron et l'islam : Pogba dément avoir annoncé son retrait de l'équipe de France    Deux passeurs algériens arrêtés en Espagne (police)    Espagne. Un tableau de Picasso reproduit par Najat El Baz    La RSB renaît de ses cendres    Conjoncture : hausse de 0,3% de l'IPC en septembre dernier    Aérien : Oman Air rembourse les billets impactés par la Covid-19 au Maroc    Change: les devises étrangères contre le dirham marocain    Photo: Il y a 26 ans, la Jordanie et israël enterrent la hache de guerre    Islam de France. Erdogan se fait tirer les oreilles    Trump. L'Arabie saoudite va-t-elle signer la paix avec Israël?    Le roi Mohammed VI écrit au président autrichien    Ils ne sont forts que de nos faiblesses...    Textile : Les perspectives post-Covid décryptées par l'IMIS    Digitalisation de l'agro-industrie, une réponse agile à la crise sanitaire    La CAF signe un accord de partenariat avec l'ICSS    Portugal : Adel Taarabt prolonge avec le Benfica Lisbonne    UFC 254: Le légendaire combattant Nurmagomedov prend sa retraite    L'humidité réduirait la contamination au coronavirus [Etude]    De nouvelles mesures restrictives à Taroudant    Vaccin contre la grippe au Maroc : de longues listes d'attente chez les pharmacies!    Intervention de la brigade antigang dans la banlieue de Casablanca    Boeing et l'Université d'Arizona mettent la main dans la main : Désinfection Covid-19    El Jadida : 20 ans de réclusion criminelle pour un officier de police    Marrakech : Pour une cigarette, il met fin à la vie de son ami    Maroclear : Hausse de 6,5% de l'encours global des avoirs conservés en 2019    La Joconde débarque à Marrakech    Injaz Al Maghrib. Sicom In remporte la compétition (vidéo)    Casablanca: grave collision entre une voiture et une grosse moto (VIDEO)    Sahara: Les consulats africains dépriment l'Algérie?    Décès de Abderrazak Afilal Une icône du syndicalisme marocain s'en va    Covid-19: la situation épidémiologique à Casablanca-Settat au cœur du débat    Caricatures du Prophète : le Maroc réagit « vigoureusement »    Webinaire : La Fondation Attijariwafa bank débat de la protection des données personnelles    La Zambie se dote d' une ambassade au Maroc    Le Maroc condamne la poursuite de la publication des caricatures outrageuses à l'Islam et au Prophète Sidna Mohammed [Communiqué]    Ahmed Boukouss, recteur de l'Institut Royal de la culture amazighe    "Au détroit d'Averroès ". Une enquête ouverte sur le devenir d'une figure de la pensée    Hommage à Said Taghmaoui au Festival du film d'El Gouna    Abderrazak Afilal, fondateur de l'UGTM, n'est plus    Le blasphème dans le monde : droit ou délit ?    La Place Jamaâ El Fna renoue avec le spectacle    Pop philo, quand tu nous tiens!    Fouzia Nejjar ou le double défi    Samsung annonce le décès de son président, Lee Kun-hee    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les raffineries françaises vers la grève «Total»
Publié dans Les ECO le 23 - 02 - 2010

La CGT, syndicat majoritaire de la compagnie pétrolière française Total, a appelé dimanche à la grève les salariés de toutes les raffineries françaises, quel que soit leur propriétaire, comme conséquences de l'échec des discussions avec la direction sur l'avenir du secteur. Les salariés des six raffineries françaises du groupe seront en grève dès demain mercredi à l'appel du syndicat, pour protester contre une possible fermeture de la raffinerie de Dunkerque. Si le mouvement se prolongeait, il pourrait conduire à des pénuries de carburants à brève échéance. «Nous allons appeler les salariés à durcir le mouvement, à l'amplifier, puisqu'il semble que le groupe Total et le gouvernement n'ont pas mesuré la détermination des salariés», a dit Charles Foulard, coordinateur de la CGT chez Total, devant le siège du groupe pétrolier. La France compte en tout douze raffineries. Les salariés de deux raffineries Exxon Mobil situées dans l'Hexagone ont déjà annoncé qu'ils feraient grève aujourd'hui. Les autres raffineries appartiennent à Ineos, Petroplus et LyondellBasell.«Nous invitons les automobilistes à se rendre dans les stations-service» pour montrer leur solidarité avec les grévistes, a ajouté Charles Foulard.L'Union française des industries pétrolières a dit vendredi que la France disposait de 10 à 20 jours de stocks de carburant disponible pour approvisionner les stations service, sans toutefois exclure des problèmes «minimes» ponctuels.
Licenciements dans l'air
Selon un document distribué par la direction aux représentants des salariés, le groupe a proposé une discussion pour le 4 mars sur l'avenir du raffinage. Lors de cette réunion, les projets d'investissement à cinq ans pour chaque site seront présentés et discutés. Parallèlement à cette rencontre, le ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, a reçu à Bercy le PDG de Total, Christophe de Margerie. À l'issue de la réunion, Christian Estrosi a déclaré que «le site industriel de Total ne fermera pas» à Dunkerque, sans évoquer directement la raffinerie. Total a laissé entendre qu'il pourrait fermer cette raffinerie dite des Flandres et ouvrir un centre technique et une école de formation. Christian Estrosi a expliqué qu'il n'est pas dans les intentions du gouvernement de s'immiscer dans la stratégie de l'entreprise. Mais «il est de notre devoir de veiller à ce qu'aucun salarié du site de Dunkerque ne se retrouve sans emploi».
Avant même la fin de la rencontre entre Christian Estrosi et Christophe de Margerie, le porte-parole du Parti socialiste, Benoît Hamon, avait ironisé sur la gestion du dossier par le gouvernement. «Monsieur Estrosi a la convocation facile, il n'a pas forcément les résultats en face», a-t-il déclaré sur la chaîne française i-Télé.
Lu sur le Net
Retour au «presque normal» pour l'économie américaine
La Banque centrale américaine (FED) a relevé, jeudi dernier dans la soirée, d'un quart de point son taux d'escompte de 0,5% à 0,75%. Il s'agit du taux auquel les banques viennent se refinancer auprès d'elle lorsqu'elles manquent de liquidité et ne peuvent en trouver sur les marchés. En temps normal, les banques s'approvisionnent sur le marché interbancaire, mais celui-ci a été très perturbé depuis les faillites en série de la fin 2008, et les banques centrales ont donc pris le relais. Aujourd'hui, la Fed signale qu'il est temps de revenir progressivement à des pratiques plus habituelles. C'est le premier mouvement décidé depuis décembre 2008. Mais parallèlement, la Réserve fédérale a pris soin de souligner que cela n'entraînera pas pour l'instant une hausse du coût du crédit, ni pour les entreprises, ni pour les ménages.
www.slate.fr
Albanel à la tête de la communication de France Télécom
L'information avait déjà fuité dans la presse du vendredi, mais n'a été annoncée que dimanche dernier. L'ex-ministre de la Culture et de la communication, Christine Albanel, va officiellement rejoindre l'équipe de direction de France Télécom. Elle sera chargée de la communication interne et externe du groupe, selon le numéro deux du groupe, Stéphane Richard. «Il n'y a rien de politique dans cette arrivée. C'est une femme intelligente, cultivée et courageuse qui peut nous apporter beaucoup», a-t-il déclaré. Elle sera nommée directrice exécutive chargée de la communication interne, externe, du mécénat et de la stratégie contenus.
www.20minutes.fr
Europe: ventes de voitures en baisse ?
Les ventes de voitures en Europe vont baisser de 10% cette année, en raison de la fin du système des primes à la casse, a estimé le commissaire européen à l'Industrie, Antonio Tajani.Ce dernier s'exprimait au cours d'un meeting des ministres européens de l'Industrie à Bruxelles organisé en vue d'élaborer une réponse européenne à la crise. «Nous avons connu fin 2009 une légère baisse des ventes dans le secteur automobile, de l'ordre de 1,5% par rapport à 2008. 2010 va donc être un gros défi pour nous», a-t-il commenté.
Les mesures de soutien au secteur adoptées dans les différents pays, notamment les primes à la casse, vont petit à petit prendre fin et les ventes devraient donc baisser de 10%. «Nous nous attendons à un impact négatif sur la production», a conclu le commissaire.
www.lesoir.be


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.