Mohamed Benabdelkader. Forte présence féminine aux postes de responsabilité dans l' administration judiciaire    Le Cameroun est prêt    Ahdad et Ounajem poussés vers la porte de sortie par le Zamalek    Finale Coupe Mohammed VI des clubs champions : Fin février/début mars 2021    CHAN/ Cameroun2021 : Le président de la FRMF en duel avec le président de la Fédération algérienne !    Nasser Bourita : « La prise de position américaine sur le conflit régional autour du Sahara marocain permet de sortir de l'impasse »    Nouveauté Mercedes Classe E : Un restylage très consistant    Laporta, Font et Freixa déclarés candidats officiels à la présidence du Barça    L'équipe du Maroc rate son entrée face à l'Algérie    Evolution du coronavirus au Maroc : 1291 nouveaux cas, 457.625 au total, vendredi 15 janvier 2021 à 18 heures    La France sous cloche à 18h Contrôles aux frontières renforcés    Le Groupe d'amitié parlementaire HondurasMaroc réitère son soutien au plan d' autonomie    Saad Dine El Otmani : Le Maroc a réalisé des acquis stratégiques dans ses provinces du Sud    Les barrages remplis à 44,4% au 14 janvier    Biden dévoile un plan de relance de 1.900 milliards de dollars    L'immunité collective contre la Covid-19 pourrait être atteinte début mai    L'OMS s'oppose aux certificats de vaccination pour les voyages internationaux    Retard des vaccins, l'Europe en colère    Marché obligataire: AGR anticipe la baisse des taux primaires au T1-2021    Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront à la cérémonie d'investiture de Biden    Un dessin de Tintin adjugé au prix record de 3,2 millions d' euros    Martin Scorsese, le parrain des films de gangsters    Maroc-Espagne: contrat pour sécuriser le transport routier des marchandises dangereuses    Industrie pharmaceutique : La FMIIP, désormais fédération sectorielle statutaire externe de la CGEM    Compteur coronavirus : 1.291 nouveaux cas confirmés 1.409 guérisons en 24 heures    Larabi Jaïdi : « Des signes de l'amorce d'un début de convalescence se manifestent »    L'aubaine du Brexit pour l'Europe et les USA    Visite du ministre chinois des Affaires étrangères : la Chine accorde une grande importance à l'Afrique    Groupe Al Omrane : Près de 7 MMDH investis dans les provinces du Sud    Première promotion de Madaëf Eco6: And the winners are…    Jeux video. « 3ich l'game », saison 2    Sénat américain. Les émeutiers voulaient « capturer et assassiner des élus »    Un webinaire pour débattre sur l'Afrique post-Covid    Les équipes à suivre de très près    Yasmina Benabdellah : «J'intègre toujours la touche marocaine dans mes projets»    Normalisation? Il n'y a jamais eu vraiment de rupture    Maroc-USA: Un mémorandum d'entente pour la préservation du patrimoine culturel marocain signé    Dakhla : Lancement de la première campagne nationale de communication sur le métier de l'architecte    Perspectives après l'annonce du vaccin Covid19 : Les Marocains ont le moral    Banque de sang : Des stocks mal exploités, périmés puis détruits !    Maroc-USA : signature d'un mémorandum d'entente pour protéger les biens culturels marocains contre le trafic illicite    Donald Trump mis en accusation Un deuxième "impeachment" historique    Début d'un confinement strict    Poutine réunit les protagonistes du conflit du Haut-Karabakh    Un recueil de Zajal qui promeut la culture de l'égalité des sexes    2020 : Une présence de taille de la question amazighe malgré la pandémie    Zuckerberg vs Trump. Facebook plonge en bourse    Bientôt un musée à Laayoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pourquoi Lalla Hasnaa est à New York
Publié dans Le Site Info le 23 - 09 - 2019

La princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement a annoncé, à l'occasion du Sommet Action Climat de l'ONU, qui a ouvert ses travaux ce lundi à New York, le lancement d'une nouvelle initiative d'envergure visant à mobiliser les voix de la jeunesse des pays du sud dans la lutte contre les changements climatiques.
Créée par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement, cette initiative baptisée Plateforme de la Jeunesse Africaine pour le Climat (African Youth Climate Hub) est axée sur la promotion des idées et des solutions des jeunes africains pour faire face au réchauffement de la planète.
En tant que leader mondial engagé, la princesse Lalla Hasnaa, qui a donné lecture à un message royal adressé au Sommet Action Climat des Nations-Unies, a, depuis plusieurs décennies, systématiquement et concrètement, placé la jeunesse au centre des activités de la Fondation, en mettant l'accent sur l'éducation au développement durable.
Au cours de sa participation au Sommet Action Climat, la princesse a assisté aux différents panels programmés lors de ce conclave mondial convoqué à l'initiative du Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, portant notamment sur l'élaboration de solutions ambitieuses dans six domaines. Il s'agit de la transition mondiale vers les énergies renouvelables, les infrastructures et villes durables et résilientes, l'agriculture durable, la gestion des forêts et des océans, la résilience et l'adaptation aux impacts climatiques, et l'alignement des financements publics et privés sur une économie ayant zéro émission nette.
L'initiative “African Youth Climate Hub” lancée lors du Sommet de New York est un partenariat entre la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement, YOUNGO (groupe de la jeunesse et de l'enfance à la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques), le groupe OCP et l'Université Mohammed VI Polytechnique. Les jeunes ont joué un rôle central dans la co-construction de cette initiative.
La Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement apporte à cette initiative ses 18 années d'expérience en matière d'éducation pour le développement durable au Maroc, ainsi qu'une attention accrue sur l'Afrique, le numérique et la coopération internationale.
De son côté, YOUNGO apporte à l'initiative son réseau de plus de 200 ONGs dirigées par des jeunes ainsi que son expertise technique, alors que le groupe OCP y contribue à travers sa perspective du secteur privé, et son identité africaine. L'Université Mohammed VI Polytechnique apporte, pour sa part, son approche axée sur l'apprentissage par la pratique, son réseau d'experts africains ainsi que ses ressources de pointe.
L'”African Youth Climate Hub” sera basé au Centre International Hassan II de formation à l'environnement à Rabat. Une réunion annuelle du Hub aura lieu au Centre et permettra aux jeunes de tout le continent africain de partager leurs connaissances et d'échanger leurs meilleures pratiques.
Le Climate Hub est pleinement aligné sur les objectifs du Sommet Action Climat 2019 et partage ses critères essentiels. Il a été et restera clairement axé sur la nécessité de rendre le hub reproductible et évolutif, travailler efficacement pour soutenir les partenaires et mesurer le succès, et inclure les jeunes à chaque étape du processus, y compris au niveau de la gouvernance.
Selon la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement, ‘”African Youth Climate Hub” offrira aux jeunes africains la possibilité d'établir et de maintenir le mouvement d'une génération contre les changements climatiques. Le Hub éduquera, inspirera, responsabilisera et mobilisera les jeunes afin de créer un changement durable dans leurs écoles, leurs communautés et leurs écosystèmes professionnels, à toutes les échelles pertinentes.
L'objectif est de fournir un forum où les jeunes africains puissent discuter de leurs idées pour lutter contre les changements climatiques. Les idées jugées les plus efficaces pour atteindre les cibles clés du Hub seront avancées dans un incubateur avant d'être développées pour un lancement ultérieur.
Le Hub espère réunir les jeunes penseurs africains les plus engagés et les plus innovants en matière de changements climatiques, créer un centre d'apprentissage et aider les populations à obtenir des emplois verts en Afrique.
“L'Afrique est à la fois touchée par les changements climatiques et constitue une riche source de solutions, mais jamais auparavant il n'y a eu un espace aussi inclusif et axé sur les impacts permettant aux jeunes africains de se réunir et de partager leurs idées pour des solutions élaborées et pertinentes pour leur continent”, a déclaré, à cette occasion, Meryem Hdia, une jeune Marocaine de 21 ans et ambassadrice du Hub.
“Ce nouveau pôle climatique concerne les jeunes Africains qui créent leurs propres solutions aux changements climatiques. Il s'agit de développer des idées qui auront un impact réel sur la vie des populations du monde entier”, a-t-elle expliqué.
Le Climate Hub permettra aux jeunes africains d'identifier plus clairement et de se connecter avec les différents groupes et organisations qui ont besoin d'écouter leurs pensées et de s'appuyer sur leurs idées et les meilleures pratiques pour amplifier l'action. Le Hub vise à générer des forums impliquant les principales parties prenantes et les jeunes, réduire les écarts de capacité ; et promouvoir une approche intergénérationnelle active.
Le Hub ne se limite pas à des idées, mais vise des résultats concrets avec des mécanismes de soutien en place pour concrétiser les idées. Ceux-ci comprennent un réseau pour faciliter les connexions transfrontalières et intergénérationnelles, un incubateur et un centre de connaissances. Ces éléments, parmi d'autres, contribueront à la création d'un écosystème africain axé sur les changements climatiques, incluant l'apprentissage en ligne, les meilleures pratiques et les emplois verts.
Les meilleures pratiques et projets enregistrés par le Hub devront faire face à une ou plusieurs dimensions des défis de l'adaptation au changement climatique et/ou de l'atténuation de leurs effets. Les jeunes pourront postuler pour que leurs projets soient incubés et développés jusqu'à leur achèvement. Les membres du Hub voteront sur les meilleurs projets.
“Les jeunes Africains et leurs idées créatives sont au cœur de ce projet majeur”, a déclaré Chiagozie Udeh, un Nigérian de 25 ans, et un des partenaires et jeune ambassadeur du Hub.
“Cette génération hérite déjà des problèmes posés par la crise climatique – un problème que nous n'avons pas créé, mais qu'il nous incombe de résoudre. Nous sommes la dernière génération avec la possibilité de résoudre cette crise et les plateformes telles que ce Hub sont essentielles pour un engagement significatif des jeunes et pour permettre à nos idées de devenir des solutions pour aujourd'hui et pour demain”, a-t-il dit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.