Le ministre des Affaires étrangères de la Mauritanie en visite au Maroc    Laâyoune : Mouloud Alouat réélu à la tête du Conseil provincial    Bourita: Le scrutin du 8 septembre confirme l'attachement de la population du Sahara marocain à l'unité territoriale du Royaume    Quel avenir politique pour le parti de la rose ?    L'Istiqlal dispose de la communauté partisane la plus dynamique sur internet    Câbles sous-marins : on en sait un peu plus sur le gigantesque projet maroco-britannique    Auto Hall : le futur est électrique !    Fret aérien : des turbulences à prévoir sur le marché    Voitures électriques. Ford va créer quatre nouvelles usines    Coronavirus : La pandémie des liens sociaux brisés    Ouverture: La Bourse de Casablanca frôle l'équilibre    En partenariat avec Enabel : Le CRI de Souss-Massa dotera la région d'un Réseau d'ambassadeurs économiques    Le Maroc réalise des progrès notables, selon l'ONU Femmes    Business du halal et produits bio : L'Asmex à la conquête du marché canadien    Affaire des sous-marins : dépité, Emmanuel Macron dit que «les Européens doivent sortir de la naïveté» vis-à-vis des Etats-Unis    Décès de S.A.R. la Princesse Lalla Malika, tante de S.M. le Roi Mohammed VI    Nigéria : Au moins une vingtaine de pêcheurs morts dans un raid aérien    Botola Pro D1 / 4ème journée : Ce mardi, des coachs pourraient être largués !    Botola Pro / 3ème journée : Les FAR, l'OCS et le HUSA protestent contre l'arbitrage    La FRMF dévoile la liste des entraîneurs des différentes sélections nationales    L'OCK gagne mais attention au trou d'air    Covid-19 : Pourquoi il faut alléger les mesures restrictives    NMD : L'autonomisation de la femme marocaine vue par le PCNS    Accidents du travail durant la pandémie : Face au vide juridique, les enjeux sont de taille    UM5 : Ouverture de trois filières pour les futurs managers    Coronavirus. Baisse record de l'espérance de vie dans le monde en 2020 [Etude]    La princesse Lalla Malika est décédée, paix à son âme    Amina Bencheikh: "L'amazigh victime d'exclusion et de manque de courage politique"    Rabat : L'Exposition « Delacroix, souvenirs d'un voyage au Maroc », se tient du 4 au 10 octobre    La 33ème édition en pleine préparation    Prévisions météorologiques pour ce mardi    Omar Essalki du RNI élu président du Conseil d'arrondissement de Guelliz    En France, la mauvaise santé des frégates de la marine algérienne    Maroc, Algérie et Tunisie : la France sera plus rigide dans l'octroi des visas    Lancement de la 19ème édition du Grand prix national de la presse    Le nouveau film « Jbal Moussa » ou le registre spirituel de Driss MRINI    La France durcit l'octroi des visas à l'égard du Maroc, de l'Algérie et la Tunisie    Algérie : La harga fait un drame en haute mer    Le Maroc à l'honneur !    Une compétition alliant protection de l'environnement et action sociale et solidaire    Rentrée universitaire : à quand une révision du décret de la création de l'ISADAC?    Un septembre automnal à Paris    Sahel : La mission Barkhane serait « de plus en plus difficile politiquement »    Lutte contre les menaces NRBC : David Greene relève l'efficacité des FAR    Armement : Ankara lorgne vers un nouveau lot de S-400 russes    Ministère de la jeunesse, ministère de la culture... la force et l'âme !    Allemagne : Le parti social-démocrate remporte les élections législatives    Mondial de futsal: le Maroc vaincu par le Brésil    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Gros coup dur pour le tourisme au Maroc, les recettes en chute libre
Publié dans Le Site Info le 28 - 08 - 2020

Les recettes du tourisme ont accusé un repli de 33,2%, soit 11,1 milliards de dirhams (MMDH), au terme des six premiers mois de cette année, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l'Economie, des finances et de la réforme de l'administration.
« Le secteur touristique, qui a connu une baisse de sa valeur ajoutée de 7% au premier trimestre 2020, après une hausse de 2,9% il y a une année, continue d'afficher des retraits importants au niveau de ses recettes », souligne la DEPF dans sa note de conjoncture du mois d'août.
Ces recettes ont cumulé une baisse de 71,7% au titre du deuxième trimestre 2020, soit une perte de 11,8 MMDH, poursuit la même source, relevant que le nombre des arrivées touristiques s'est replié de 63% à fin juin 2020 et celui des nuitées réalisées dans les établissements d'hébergement classés de 59%.
Pour le mois de juin, le nombre des nuitées réalisées s'est établi à 68.199, en retrait de 97% en une année, fait savoir la DEPF, ajoutant qu'une évolution plus favorable, bien que modeste, est attendue durant les prochains mois, nourrie particulièrement de la relance du marché touristique local.
En effet, à partir du 25 juin dernier, les autorités marocaines ont annoncé, dans une deuxième phase d'allégement des mesures de confinement sanitaire, l'ouverture de l'activité d'hébergement touristique, conditionnée par des mesures sanitaires permettant, dans un premier temps, l'exploitation uniquement de 50% des capacités d'hébergement, conjuguée à la reprise des vols domestiques dans le Royaume à partir de la même date.
Au titre de l'année 2020, le retrait du flux des arrivées internationaux est estimé par l'Organisation mondiale de tourisme (OMT) entre 60% et 80%, ce qui conduira à une baisse des dépenses touristiques mondiales entre 800 et 1.000 milliards de dollars, soit -60% par rapport à l'année précédente.
Au Maroc, l'impact estimé de cette crise pour cette année relève d'une baisse de 69% pour les arrivées touristiques, de 60% pour les recettes en devises et d'environ 50% de perte d'emplois. Afin de limiter l'impact néfaste de cette crise pour le secteur touristique et d'accélérer sa relance, un contrat-programme a été signé le 3 août dernier au profit du secteur, alliant acteurs publics et privés au niveau national et régional afin de retrouver les performances d'avant crise. Ledit contrat-programme, recouvrant la période 2020-2022, ambitionne avec ses 21 mesures de donner une forte impulsion au secteur et de lui insuffler une nouvelle dynamique pour accompagner sa relance et sa transformation, à travers trois objectifs majeurs, notamment, préserver le tissu économique et l'emploi, accélérer la phase de redémarrage et poser les bases d'une transformation durable pour le secteur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.