Agir plutôt que réagir    PLF 2019. Le budget voté ce vendredi    Santé. Le secteur attend un traitement de choc    Akhannouch : « Nous allons redoubler d'efforts pour développer l'oasis de Figuig »    Edito : Graine d'écosystème    Mohammed VI-B bientôt dans l'espace    Maroc-Cameroun : Objectif, ne pas jouer la survie face au Malawi    Le Maroc nommé président de l'Observatoire Africain de Sécurité Routière    Esbroufe    USA/UE: La coopération réglementaire au menu des discussions    Un show pour valoriser les inventeurs arabes    Bachir Demnati: Un oublié de l'histoire de l'art au Maroc    Driss Lachguar reçoit une délégation de l'OSPAA    Démissions en série du gouvernement Theresa May    Fayez al-Sarraj fustige l'hypocrisie européenne sur les migrants    News    Le développement humain au Maroc est loin d'être satisfaisant : Le classement PNUD en dit long    Ligue des Nations : Löw promet de poursuivre le rajeunissement de la Mannschaft    N'Golo Kanté, salarié "normal", a renoncé à un montage offshore    Prisme tactique : Trois pistes pour conjurer le sort    Les bénéficiaires d'un projet immobilier à Ben Slimane expriment leur ras-le-bol    Organisation d'une journée "Jeunes leaders marocains" à la Faculté d'Aïn Sbaâ    L'armateur CMA CGM lance une caravane au profit des producteurs agricoles marocains    Mohamed Benabdelkader : L'administration, pilier de tout développement économique    Rencontre sur le judaïsme marocain : "Marocains juifs, des destins contrariés" projeté à Marrakech    Présentation à Rabat de la pièce de théâtre chorégraphique "Les hommes meurent mais ne tombent pas"    Création de trois prix régionaux de littérature dédiés à l'enfant    L'ATTRAIT DE LA METROPOLE    Deux fonctionnaires de police impliqués dans une affaire de corruption à Rabat    Khashoggi : Le procureur saoudien dédouane le prince héritier    Co-produit par la chaîne 2M et réalisé par Hind Bensari : Le documentaire «We Could Be Heroes» en avant-première à Casablanca    Kénitra : L'auteur d'un meurtre activement recherché    Theresa May lutte pour sa survie sur le Brexit    Pour favoriser leur accès au sport : TIBU et la MDJS partagent la passion du basket avec les jeunes ruraux    Evénement biennal organisé par l'association Racines : Les états généraux de la culture font escale à Tiznit        Casablanca American School : Adoption d'un plan d'action pour les 3 années à venir    Maroc-Algérie: Le ministère fédéral des Affaires étrangères salue la proposition royale    Des réunions entre députés marocains et européens pour renforcer les relations    1er Forum africain de la sécurité routière. Vivo Energy partenaire    El Khalfi : Vers une refonte du financement public des associations    Plus de 2 millions de Marocains sont diabétiques    Vernissage à Rabat de l'exposition «Illuminer le futur» de l'artiste-peintre américain JonOne    INDH : 46 millions de DH mobilisés pour la province de Laâyoune    Un pendentif de Marie-Antoinette adjugé 36 millions de dollars    L'écrivain El Miloudi Chaghmoum va à la rencontre des prisonniers de Kénitra    Commémoration du 63ème anniversaire des Trois glorieuses    La maladie de Parkinson au cœur d'une journée organisée par le ministère chargé des MRE et des Affaires de la migration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fath Union Sport, Un club qui renaît de ses cendres
Publié dans Le Soir Echos le 08 - 09 - 2010

Le Fath Union Sport (FUS), section football, compte parmi les clubs les plus anciens du royaume. Sa création remonte à 1946 par des nationalistes qui ont reçu la bénédiction du roi feu Mohammed V, qui les a autorisés à prendre comme emblème le sigle royal de la couronne. Son palmarès est très étoffé. Qu'on en juge : vainqueur de la Coupe du Trône à quatre reprises (1967, 1973, 1974 et 1995), finaliste en 1960 et 2009. Vice-champion du Maroc en 2001.
P
lusieurs joueurs talentueux sont passés par le FUS tels Larbi Benbarek, Hassan Akesbi, Khalid Maghraoui, Khalid Lebied, Abdallah Blinda, Arrouba, Sghir. Les entraîneurs les plus célèbres qui sont passés par le club sont Guy Cluseau, Ahmed Chhoud, Larbi Benbarek, Hassan Akesbi, Belmekki, Raphael Benatar, Blinda, Mohamed Jabrane, Philippe Troussier, Badou Zaki…
Les années de gloire du club rbati se situent durant les années 70, 80 et 90 du siècle dernier sous la houlette des présidents Abdelaziz Slimani et Abdallah Benhsaïn. Actuellement, la section foot a été confiée à Ali Fassi Fihri qui assure du même coup la présidence de la Fédération royale marocaine de football.
Après un passage à vide qui a duré plus d'une décennie pendant laquelle la section du football a fait l'ascenseur à plusieurs reprises entre la DI et la DII, le club semble être remis sur les rails après l'arrivée de l'équipe de Mounir Majidi à la tête du Comité directeur, qui a voulu faire du FUS un club modèle digne d'une grande capitale comme Rabat qui connaît des transformations colossales à tous les niveaux. Redonner à ce club sa bonne santé d'antan est la véritable raison de la mobilisation de la nouvelle équipe managériale du FUS.
Pour ce faire, la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), parrain historique du FUS, est devenue actionnaire majoritaire du club à hauteur de 85%. Le recrutement du coach, Houcine Ammouta, il y a trois ans, alors que le club rbati était descendu aux enfers, rentre dans le cadre de cette dynamique.
Né à Khémisset le 24 octobre 1969, il passa l'essentiel de sa carrière de joueur à l'IZK, puis au FUS et aux Emirats arabes unis. Sa passion pour le football l'a poussé à faire une formation à l'Institut des sports Moulay Rachid et à décrocher un diplôme d'entraîneur de football de l'Institut de Lausanne. Après un excellent parcours à la tête de l'IZK, il a opté pour le FUS en D2. L' objectif était de redorer le blason du club rbati : «J'ai réussi à faire monter le club en élite en une année au lieu de deux. Donc, on a gagné une saison. Au cours de la deuxième année, on s'était fixé comme objectif d'assurer le maintien avec comme bonus une place de finaliste en Coupe du Trône qu'on a perdue contre les FAR, malheureusement. Durant la même année, on a bien négocié notre participation en Coupe d'Afrique. Je pense que durant ces deux premières années de mon contrat, j'ai rempli ma mission», reconnaît Ammouta. Cette année le technicien veut revoir ses objectifs à la hausse, du moins sur le plan national.
«Pour continuer la progression du travail entamé, nous nous sommes fixé comme objectif de nous classer parmi les six premiers», explique Ammouta. «Cet objectif est accessible d'autant plus qu'une certaine sérénité commence à s'installer au sein du groupe des joueurs, car la campagne Africaine nous a fait un grand bien. Les huit matches de la Coupe d'Afrique qu'on a joués jusqu'à présent, ont joué un rôle très important dans l'amélioration et la formation des joueurs. Je crois que cette année le parcours de l'équipe sera meilleur que celui de la dernière décennie», ajoute t-il. En revanche, après un bon début en Coupe de la CAF, les Rbatis ont été laminés par les Tunisiens du CS Sfax. Pour Ammouta, cette défaite ne remet pas en cause ses objectifs mais la leçon a été retenue. Je crois que perdre un match contre Sfax en Tunisie n'est pas catastrophique. Le FUS a tenu bon durant les soixante premières minutes, mais nous avons sombré par la suite à cause de quelques fautes individuelles et de l'impartialité de l'arbitre ivoirien qui a officié ce match. En contrepartie, nous avons raté quelques occasions par Benchrifa et Fatihi, en plus du but qui a été refusé par l'arbitre pour un hors-jeu inexistant. Mais, je considère que notre prestation africaine est plus qu'honorable, surtout que nos adversaires sont plus expérimentés que nous au niveau continental, avoue l'entraîneur. Il est vrai qu'il reste encore une chance au retour même si la mission est difficile. Cette saison, Ammouta a assumé seul la responsabilité des recrutements qui ont été opérés par le club. «Oui,j'assume tout seul cette responsabilité. Au cours de cette saison, nous avons recruté Issam Badda et Hicham Fatihi (IZK), Mohamed Zouidi (ASS), Mohamed Amine Bekkali (JSM), Anouar Abdelmalki (CODM) et les pourparlers sont en cours pour renforcer l'équipe. Les joueurs qui nous ont quittés sont : Khalid Fouhami, Aziz Lagraoui, Driss Souiyet, Ali Bouab et Ajraoui. Aujourd'hui, si j'ai un message à lancer, je le fais en direction de notre public à qui je demande de venir nombreux pour pousser l'équipe à aller le plus loin possible surtout en Coupe d'Afrique», conclut l'ex-entraîneur national.
mustapha yassine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.