La réforme du système éducatif, l'autre casse-tête du gouvernement    Dakar: la RAM signe cinq conventions avec des partenaires au Sénégal    Croissance économique : 0,8% attendue pour le T3 2022 (HCP)    Revue de presse quotidienne de ce mercredi 6 juillet    Programme solaire Noor Atlas : Masen lance un appel d'offres    Face au spectre de la récession, Hollywood passe en mode austérité    Al Omrane : révision du taux facial des obligations de la tranche "A"    Prison ferme pour l'ancien PDG de l'aéroport d'Alger    Chaos au Stade de France: trois hommes condamnés    La météo pour ce mercredi 06 juillet 2022    CAN féminine : Le Maroc bat l'Ouganda et se qualifie aux quarts de finale    Maroc : Le Comité CEDAW recommande des avancées égalitaires en arrondissant les angles    Covid-19 : Le ministère de la Santé recommande en urgence une dose de rappel    Cases cochées    Le Groupe AKDITAL lance la Fondation AKDITAL    La FM6E lance Anaboundif, l'appli écocitoyenne pour tous    L'ONU répond à l'Algérie et au Polisario sur l'annulation des visites de De Mistura au Sahara    CAN – Maroc 2022 : Les Lionnes de l'Atlas battent les Grues et se qualifient (vidéo)    BTS : 2.186 candidats réussissent l'examen cette année    CAN féminine: le Sénégal, 1ère équipe qualifiée pour les quarts de finale (VIDEO)    Covid-19: La vague actuelle est une "copie conforme" de la première vague d'Omicron    Météo Maroc: averses orageuses par endroits ce mercredi 6 juillet    France : L'épreuve de feu pour Borne II    Série de réunions au Parlement européen à Bruxelles et Strasbourg    Bourita : une feuille de route de l'avenir des relations bilatérales    « Epargner aux pays africains d'être sévèrement touchés par la vague inflationniste »    Le Wydad s'adjuge le trophée et conserve sa couronne    Dari au Stade Brestois, Laaziri à l'Olympique Lyonnais !    Liga : FC Barcelone prolonge le contrat du jeune marocain Chadi Riad    Covid-19: Le Maroc a enregistré 3849 nouveaux cas et 11 décès en 24H    Jeux marocains du sport en entreprise : De l'or pour la MDJS dans la catégorie gaming    Sahara: Nasser Bourita reçoit Staffan de Mistura    Tunisie: Kais Saied défend son projet de Constitution controversé    Azemmour : La préservation du Malhoune, une priorité...    Non, Dounia Boutazout ne mettra pas un terme à sa carrière    Marrakech. Le groupe espagnol Baiuca fait sensation au FNAP    MOGA Festival revient à Essaouira : Du 28 septembre au 2 octobre 2022    La 17ème édition du festival Timitar du 15 au 16 juillet à Agadir    Harcèlement, viol, chantage... Quand la haute société française bascule dans le gore et demeure impunie    La journaliste Abu Akleh « vraisemblablement » tuée par un tir israélien « non-intentionnel » (Département d'Etat)    Voici le nouvel entraîneur du PSG    Dounia Batma s'offre un relooking (PHOTO)    Medias jordaniens : la gouvernance de la migration au Maroc encadrée par une vision humanitaire et solidaire    Condamné à mort, le Marocain détenu en Ukraine saisit la Cour suprême des séparatistes    Une clôture aux rythmes gnaoua    Moussem d'Asilah : Une 43ème édition saison ouvre la saison estivale    Décès de Abdallah Charif El Ouazzani: les condoléances du roi Mohammed VI    MM. Mayara et Talbi Alami : « La session ordinaire du parlement andin à Laâyoune, une nouvelle consécration de la marocanité du Sahara »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mercedes SL 300 | Le Soir-echos
Publié dans Le Soir Echos le 21 - 02 - 2012

La Mercedes-Benz 300 SL fait sa première apparition en 1954 au Salon de New York. Celle-ci se présente comme un coupé avec les mêmes surprenantes « portes papillon » que son aînée la W198. Le modèle 300 SL est également célèbre pour être la première Mercedes équipée de l'injection d'essence. « 300 » indique que le moteur possède une cylindrée de trois litres. La terminologie SL signifie Sport Leicht (sport allégée).
Portes papillon
Mais l'histoire de la 300 SL débute en 1952 suite à la victoire de Mercedes-Benz W198 à la carrera Panamericana. Le très actif concessionnaire américain multi- marques Max Hoffman va trouver les dirigeants de Mercedes-Benz pour les convaincre de réaliser une version route de la W194. Sûr de son fait, il commande les 1 000 premiers exemplaires et livre même un important acompte. Le coupé est doté de portes papillon, solution technique adoptée à cause du châssis tubulaire et du seuil élevé de la porte. Mais ces portes papillon ont le fâcheux désagrément de déverser l'eau de pluie sur la tête des occupants lors de leur ouverture. De son coté, l'entrée et la sortie de la voiture requierent un peu de gymnastique, obligeant à glisser ou s'asseoir d'abord sur le seuil. Le moteur, incliné à 50º à gauche pour cause de capot bas, est un 3 litres six-cylindres en ligne, avec un système d'injection Bosch qui double largement la puissance. De 115 chevaux en version carburateur, le moteur passe ainsi à 240 chevaux à 6 100 tr/min. Ce nouveau système, basé sur certains brevets Citroën concernant la turbulence en fin de compression, permet une vitesse théorique de 235 km/h, la transformant en l'automobile la plus rapide du monde de l'époque et en quelque sorte le premier « Supercar ». 80% de la production fut vendue aux Etats-Uunis, ce qui participa solidement dans ce pays à donner à Mercedes-Benz une image de voiture sportive et même sexy. Elle était construite en acier à l'exception du capot, des portes et du coffre qui étaient en aluminium. Mais, il était possible de commander une carrosserie tout en aluminium qui permettait d'alléger le véhicule de 80 kg pour un prix plus élevé (seulement 29 exemplaires furent ainsi produits en 1955 (26 ex.) et 1956 (3 ex.)). Par sa production limitée et sa rareté, la valeur de ces voitures en aluminium est aujourd'hui estimée à 20 millions d'euros, ce qui fait de la Mercedes SL 300 la voiture de collection la plus chère de l'histoire
de l'automobile.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.