Manque du lait sur le marché national: nouvelle annonce du gouvernement    Officiel: les enseignants contractuels obtiennent gain de cause    Covid-19 au Maroc: le bilan de ce jeudi 6 octobre    Marrakech : Ouverture de la 4ème édition de la Conférence Internationale sur la Mobilité Durable et la conférence annuelle de l'IRF    Coopération migratoire : L'UE souligne « l'engagement fort » du Maroc    Casablanca : Halte aux charrettes à traction animale !    Sahara : la réponse cinglante de Samir Addahre au représentant de l'Algérie à l'UNESCO    Standard&Poor's plus optimiste que la Banque Centrale    La chaine CNews mise à nu après l'annulation d'une émission consacrée au leader du MAK, Ferhat Mehenni    Classement FIFA : Le Maroc se hisse au 22ème rang mondial    Futsal : premier entrainement des Lions de l'Atlas avant leur match contre le Brésil    Le Conseil de gouvernement approuve un projet de décret déterminant l'organisation du ministère de la justice    Mohamed Mehdi Bensaid à l'AG de la FAAPA: «Une nouvelle Afrique se dessine»    [Vidéo] Alger: tentative de suicide d'un policier    Maroc : Les contrôleurs aériens convoqués par le gouvernement après leur annonce de grève    À Alger, un policier harcelé par sa hiérarchie tente de se suicider    Botola: découvrez le programme de la 5ème journée    Championnat arabe de cyclisme sur piste (1ère journée) : Le Maroc remporte trois médailles, dont deux en or    La Charte de l'investissement adoptée en commission à la Chambre des représentants    Mondial. Paris Saint-Germain est qatari, Paris boycotte le Qatar    Ciments du Maroc : Le résultat net consolidé en recul de 17,8% au S1-2022    Sahara : l'Algérie invitée à assumer ses positions    Le chanteur « Sy Mehdi » répond à ses détracteurs (VIDEO)    Ligue des champions: PSG, Manchester, Real...tous les résultats de la 3e journée (VIDEO)    Mondial de football pour amputés: le Maroc écrase l'Argentine et file en quarts (VIDEO)    Le capitaine Ibrahim Traoré officiellement nouveau président du Burkina Faso    Transformation et fabrication du cannabis au Maroc : les premières autorisations délivrées    Symposium de l'eau à Casablanca: Focus sur l'efficacité et la sécurité hydriques au Maroc (VIDEO)    Annie Ernaux remporte le prix Nobel de littérature 2022    Quand la numismatique nous raconte l'Histoire !    Décès de 66 d'enfants en Gambie: l'OMS ouvre une enquête concernant 4 sirops contre la toux    Fès : Enquête judiciaire contre un policier accusé d'attentat à la pudeur sur une mineure    Mondial féminin U17 : Le Maroc s'incline face à son homologue chilienne en match amical    L'OPEP+ réduit considérablement la production de pétrole    Sécurité : Une délégation de l'OTAN s'est rendue au Maroc    Mondial Amputées : Maroc – Turquie en 1/4. Pour suivre le match    Exposition « Regard à travers l'art» : Une invitation à l'observation et à la révélation    Une 3ème édition à l'espace Toro et pour tous les goûts    250 cavaliers au 16ème Festival de tbourida à Inezgane    Cacao. La Côte d'Ivoire maintient son leadership    Ghana. Une nouvelle stratégie pour le tourisme    Rabat, Casablanca, Marrakech, Tanger...des températures assez douces ce jeudi    Forum mondial de l'Alliance des civilisations à Fès. Moratinos exprime ses remerciements au Roi Mohammed VI    Khaled Nezzar. Le grand comploteur contre le Maroc serait agonisant    Santé : 1,7 MMDH pour la mise à niveau et l'équipement de CHU    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce jeudi 6 octobre 2022    Mathafi : lancement du programme d'initiation à l'art    Le Maroc et la France appelés à préserver leur relation et à la projeter face aux nouveaux défis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Cinquantenaire des accords d'Evian | Le Soir-echos
Publié dans Le Soir Echos le 17 - 03 - 2012

Le 18 mars 1962, la guerre d'Algérie prenait fin avec la signature des accords d'Evian. 50 ans après, cette page douloureuse de l'histoire des deux pays a bien du mal à être tournée, tant en France comme en Algérie. « On est toujours dans la guerre des mémoires, où chaque camp dit : « Ma souffrance est supérieure à la vôtre, mes morts sont plus nombreux »», résumait l'historien Benjamin Stora, originaire d'Algérie.
Une guerre de conquête
Episode historique clé des relations entre la France et l'Algérie, les accords d'Evian marquent la fin de 7 ans et 4 mois de guerre, mais aussi de plus d'un siècle de présence française en Algérie. Pour rappel, la colonisation française de l'Algérie a commencé en 1830 à Sidi Ferruch, débouchant en 1848 sur la division du Nord du pays en 3 départements français : Oran, Alger et Constantine. La conquête de l'est algérien s'achève en 1857 en Kabylie, tandis que celle du Sahara se poursuit jusqu'en 1918. Cette guerre de conquête est longue et brutale. La France développe alors une colonie de peuplement, en favorisant la place des Français parmi les colons et une forte présence d'européens. Marquant un tournant, les répressions de Sétif et Guelma en mai 1945 radicalisent le sentiment nationaliste. L'insurrection armée éclate en novembre 1954, notamment à Oran, dans la Mitidja et les Aurès. S'en suivent 8 longues années de guerre, marquées par des atrocités dans les deux camps. Les négociations en vue de régler le conflit débutent dans le secret en juin 1960 et aboutissent avec difficulté le 18 mars 1962 à la signature des accords d'Evian entre le gouvernement français et les représentants du gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA). Les accords prévoient les conditions de l'autodétermination, le retrait des forces françaises et un cadre de coopération entre les deux Etats. Mais malgré ces accords, la guerre continuera à faire rage, jusqu'à la proclamation de l'indépendance de l'Algérie le 5 juillet 1962. Depuis, les travaux d'historiens se poursuivent pour mettre à jour les vérités sur cette guerre qui, pendant très longtemps, n'a pas dit son nom. Ce n'est qu'en 1983 que le terme « guerre d'Algérie » est inscrit dans les manuels français. Plus d'un demi-siècle après les faits, chaque pays a sa version de l'histoire. En Algérie, les écoliers apprennent que 1,5 millions d'Algériens sont morts lors du conflit, tandis que les historiens français avancent le chiffre de 600 000 morts, en grande majorité algériens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.