Coronavirus : 36 nouveaux cas confirmés au Maroc, 919 au total, samedi à 21h    Kenzi Hotels héberge le personnel médical    Liga : Achraf Hakimi retrouve le Real Madrid    Fadel Sekkat tire sa révérence    Le Roi félicite le président sénégalais à l'occasion de la fête de l'indépendance de son pays    Coronavirus : selon le prix Nobel d'économie 2019, il ne faut pas s'inquiéter de la facture de la crise sanitaire    Coronavirus : les autorités marocaines prennent en charge les Marocains bloqués en Turquie    Marrakech: Environ 1400 chambres d'hôtels mises à disposition du corps médical    Golf : Report de la 47è édition du Trophée Hassan II et de la 26è édition de la Coupe Lalla Meryem    Fonds Covid-19 : L'ANAM fait don de 10 MDH    Mali : le chef de l'opposition enlevé « va bien », les négociations pour sa libération sont en cours    Coronavirus : La Maison-Blanche conseille le port du masque    Commande publique : une réponse urgente à la pandémie Covid19    Coronavirus : un infirmier italien tue sa compagne pensant qu'elle l'avait contaminé    Covid19: Aucun cas en Corée du Nord ?    De la musique de chambre, depuis sa chambre    Coronavirus : Nezha El Ouafi décrypte sur MFM Radio les mesures prises au profit des MRE    Le PPS appelle à un large débat sur la crise et l'après-crise du Coronavirus    Le gouvernement britannique appelle les joueurs de foot à réduire leur salaire    L'administration publique entre à petits pas dans l'ère du numérique    Retour à la prudence sur les marchés mondiaux    Allégement du déficit du compte courant    Les soldats de l'ombre en rangs serrés contre le Covid-19    Athlétisme: Le programme antidopage mondial fortement affecté    4.835 personnes poursuivies pour violation de l'état d'urgence sanitaire    L'hôpital de campagne de Benslimane prêt à entrer en action    Mobilisation générale contre le coronavirus dans la région de Marrakech-Safi    Report des JO: Des coûts additionnels pour le Japon et la famille olympique    Clap de fin sur la série "Le Bureau des légendes"    Reprise belge du tube caritatif "We Are The World" pour remercier le personnel soignant    En pleine pandémie, une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    Algérie : l'ex-chef de la police écope de 15 ans de prison    Harit renonce à une partie de son salaire    Union européenne : la fermeture des frontières pourrait durer au-delà de Pâques    Chelsea, la Juve, le Bayern et le PSG lorgnent Hakimi    Le musicien marocain avait contracté le Covid-19 : Décès à Paris de Marcel Botbol    Coronavirus : Quand les créations artistiques et littéraires passent au numérique    Une oeuvre de Mohamed Melehi bat tous les records aux enchères à Londres    «Masrah net»… des spectacles à suivre en direct depuis son salon    Crise du Venezuela: Le nouveau plan de Washington    Nouveau modèle de développement : La Commission spéciale et le ministère de l'éducation donnent la parole aux lycéens    Frontières maritimes : Entrée en vigueur et réserves espagnoles    Les agents d'autorité de la capitale s'estiment insultés par le Wali de Rabat-Salé Kénitra    Condition physique et mode alimentaire au profit des joueurs et joueuses : Le programme individuel spécial de la FRMF    Coronavirus : M'jid El Guerrab interpelle le ministre français de l'Education nationale    Le point avec Abdellah El Ouardi, préfet de police de Casablanca    Prochaine réunion à huis clos du Conseil de sécurité sur le Sahara    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Marcel Botbol    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





1 million de suicides par an dans le monde | Le Soir-echos
Publié dans Le Soir Echos le 11 - 09 - 2012

L'Organisation mondiale de Santé (OMS) a célébré lundi, la journée internationale de prévention du suicide. Les adolescents sont les plus touchés par le phénomène. Au Maroc, le phénomène gagne de plus en plus du terrain.
Les femmes font trois fois plus de tentatives de suicide que les hommes selon le rapport de l'OMS.
C'est un rapport aux allures de mémorandum que l'Organisation mondiale de la Santé a publié à l'occasion de la 10e édition de la journée internationale de prévention du suicide. Les statistiques de l'OMS sont assez évocateurs. Chaque année, un million de personnes mettent fin à leur vie.Pis, le nombre de tentatives s'élèvent à 20 millions par an. « Une personne meurt dans le monde suite à un suicide toutes les 40 secondes environ, soit plus que le nombre combiné des victimes de guerres et d'homicides ».
Au premier logent, les jeunes
Les jeunes dont la fourchette d'âge est comprise entre 15 et 19 ans sont les plus touchés. Le suicide constitue chez eux le deuxième des décès. Les statistiques de l'OMS ont aussi démontré que le nombre de suicide est plus élevé chez les hommes quelque soit leur pays ou la classe d'âge. Toutefois, précise le rapport, les femmes font trois fois plus de tentatives de suicide que les hommes. Certes toutes les catégories sont touchées, mais l'ampleur diffère en fonction des situations sociales. En première ligne, émargent les retraités, les chômeurs, les personnes divorcées, sans enfants,les citadines ou les individus qui vivent seuls.
Les pays riches en tête
Sur ce point, le rapport a surpris plus d'un. Il nous révèle que les taux de suicide les plus élevés sont enregistrés dans certains pays riches à l'image de la Russie, la Lituanie, la Finlande ou le Japon. Les nations moins enclines à la pratique sont localisées en Amérique centrale et en Amérique. Il s'agit notamment du Mexique, du Pérou, du Brésil et de la Colombie.
Situation au Maroc
Selon l'OMS, le phénomène touche tous les pays. Au Maroc, la situation ne cesse de gagner de l'ampleur. Selon le Professeur Driss Moussaoui, président de l'Association mondiale de psychiatrie et par ailleurs directeur du Centre psychiatrique universitaire de l'Hôpital Ibn Rochd de Casablanca « Le suicide est un phénomène qui a commencé à prendre de plus en plus d'ampleur au Maroc. La fréquence de suicide parmi les individus de plus de 15 ans est de 16% ». Toujours selon lui, « le suicide est un phénomène qui touche tous les âges ou presque, les deux sexes et toutes les classes sociales. Le taux de suicide chez les adolescents casablancais dépasse les 24 % ». La multiplication des cas de suicide ne doit rien au hasard. Elle est la résultante des changements sociaux qui sont intervenus un peu partout dans le monde. « Le suicide a toujours existé mais semble devenir de plus en plus fréquent du fait des changements sociaux au Maroc et dans le monde. C'est aussi un tabou qui continue à résister à toutes les données scientifiques dans le domaine ».
Motifs
Mais la question qui brule souvent nos lèvres, c'est les raisons qui poussent certaines personnes à écourter leur vie. Le Professeur Moussaoui éclaire notre lanterne. «Les troubles mentaux de type dépression, les troubles paniques, la schizophrénie ou trouble bipolaire. 10 % de schizophrènes ou de bipolaires meurent par suicide » , mais aussi, « la distension du lien social et l'isolement, les crises par dépassement des capacités d'adaptation ». Un meilleur traitement et une amélioration des conditions vie pourraient freiner le phénomène. « La prévention du suicide se doit d'être en même temps médicale, en particulier à travers le diagnostic et le traitement de la dépression, qui est le principal facteur de risque, mais aussi des mesures sociales pour rendre la vie dans les villes et dans les campagnes plus humaine et moins dure », préconise-t-il.
Manque de psychiatres
Quand le Pr Moussaoui soulève la question de la prévention médicale, il évoque implicitement le rôle que doivent jouer les psychiatres dans cette prise en charge. Mais au Maroc, force est de constater que le nombre de psychiatres est largement inférieur pour couvrir les besoins de la population. Il serait environ 320 à exercer ce métier, soit un psychiatre pour 100 000 habitants. Contrairement en Tunisie où on dénombre 200 psychiatres pour environ 10 millions d'habitants, ou l'Algérie qui dispose de 800 psychiatres pour ses 37 millions d'habitants. Un autre défi donc à relever pour espérer un jour, rayer le suicide de la sphère sociétale.
* Tweet
* *


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.