Message du président des EAU au roi Mohammed VI    Compteur Coronavirus : 684 cas testés positifs, 4.495.477 personnes vaccinées    Guinée : Une fausse annonce de suspension du Ramadan suscite la polémique    Casablanca : Inauguration de l'annexe du tribunal de commerce réservée au registre de commerce    Joe Biden retirera toutes les troupes américaines d'Afghanistan d'ici le 11 septembre    Evolution du coronavirus au Maroc : 684 nouveaux cas, 502.961 au total, mardi 13 avril 2021 à 18 heures    La FRMVB adopte ses rapports moral et financier lors de son AGO à Marrakech    Liverpool-Real, la magie évanouie d'Anfield face au sorcier Zidane    Front commun de Moscou et Téhéran face aux Occidentaux    La haute précision marocaine mondialement reconnue    David Govrin, représentant d'Israël au Maroc, nous ouvre son coeur (TEASER)    Meryem Aassid : «notre vision est d'explorer la chanson amazighe dans toute sa splendeur !»    Quand l'art fédère le Grand Maghreb    Votre livre de poche motivateur    Mariage des mineures : une plaie gangrenée    Couvre-feu à Casablanca: le tramway adapte ses horaires    Coronavirus : l'utilisation du vaccin de Johnson & Johnson suspendue par les autorités américaines    Ramadan: voici les nouveaux horaires des cours diffusés à la télévision    La loi 46.19, une occasion pour lutter efficacement contre la corruption    La France regrette les menaces d'Alger envers son ambassadeur    Interview avec l'Ambassadeur du Sénégal au Maroc : les dessous de l'initiative sénégalaise à Dakhla    PSG-Bayern: à quelle heure et sur quelles chaînes? (Ligue des champions)    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue omanais    Barça: le clan Messi dément une rumeur au sujet de Neymar    M. Benabdelkader : Bientôt un nouveau projet de loi régissant la fonction d'Adoul    SM le Roi lance l'opération de soutien alimentaire «Ramadan 1442»    Golf : Hideki Matsuyama, soleil levant à Augusta    Transport: la nouvelle flotte de bus fait le bonheur des Casablancais    Gaz Butane : Hausse de 9% de la moyenne de subvention unitaire par bouteille (12kg) à fin avril    Des chiffres alarmants de demandes de mariages des mineures (Président du ministère public)    Lutte anti-Covid: Le doute se pose sur l'efficacité des vaccins chinois    Les rebelles Houthis du Yémen affirment avoir lancé 17 drones et missiles sur l'Arabie saoudite    Diversité des genres : le groupe OCP s'associe à IFC    Raja / Lassaâd Chebbi : Une association de raison qui profite aux deux parties    Naima Lamcharki, meilleure actrice au Festival international du film arabe de Malmö    Sociétés cotées : Baisse de 34,4 % de la masse bénéficiaire    La Bourse de Casablanca débute en légère baisse    Financement anti-Covid : le plaidoyer de Benchâaboun    Le mois sacré de Ramadan débutera mercredi au Maroc    Formation : la Fondation Phosboucraâ opte pour le distanciel    Officiel: le Tunisien Lassaad Chabbi nouveau coach du Raja Casablanca    Casablanca : le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Real Madrid: Florentino Pérez réélu président    Journée internationale de la femme : ASEGUIM-Settat honore Mme Cissé Nantènin Kanté    Ramadan: Joe Biden adresse ses vœux aux musulmans    Chtouka Ait Baha : Tout sur l'inscription les greniers collectifs au patrimoine mondial de l'UNESCO (Vidéo)    Un hommage au grand artiste Mohamed Melehi aura lieu en mai prochain à Marrakech    La Fondation TGCC lance la première édition du Prix Mustaqbal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Casablanca renoue avec ses Jeudis Casaouis
Publié dans Le Soir Echos le 31 - 05 - 2013

Chaque mois, une soirée est organisée à Casablanca pour et par les Casablancais, avec pour but de verser un montant à une des associations de la ville, pour aider les plus nécessiteux. Faire découvrir ou redécouvrir aux «Casaouis» la ville blanche, faciliter l'échange et les rencontres entre des personnes différentes en garantissant l'ouverture à tous, et soutenir des projets solidaires, à titre caritatif. Ce sont là les trois principes fondamentaux des Jeudis Casaouis. Ces trois piliers, qui font jusqu'à aujourd'hui l'esprit des Jeudis Casaouis, sont à l'origine du nombre incroyable de personnes que les soirées arrivent à réunir. Pour beaucoup, la soirée des Jeudis Casaouis était «une bulle d'air frais», une soirée différente car «relaxante», «ouverte» et «décontractée». Pour d'autres, c'est une occasion pour faire de nouvelles rencontres, parler de Casablanca, mais aussi contribuer indirectement dans l'aide des associations à but non lucratif. Un noyau actif de 3 personnes est derrière la gestion et l'organisation des événements. Les jeudis s'appuient désormais sur un collectif participatif et inclusif. L'idée est que chaque personne ayant un projet ou une idée à partager puisse participer aux Jeudis Casaouis, d'une manière ponctuelle ou régulière. Les Jeudis Casaouis privilégient aussi le principe de collaboration entre les personnes et la conjugaison de compétences différentes et complémentaires pour donner naissance à des projets nouveaux et créatifs.
Au bout de 3 ans de soirées organisées régulièrement, les participants aux Jeudis Casaouis sont passé de 50 à plus de 500 personnes en moyenne ces derniers mois, le concept originel devenait, en quelque sorte, victime de son succès. Selon Gabriel Miguez, un des organisateurs des soirées, le succès grandissant du concept devenait de plus en plus contraignant et le nombre d'invités par soirée limitait les Jeudis Casaouis en termes de lieux. « Nous étions face à des personnes qui arrivaient en groupes importants. Ce qui rendait le dialogue et les nouvelles rencontres plus compliqués. Ce constat nous a amenés à marquer une pause d'un mois. Une pause indispensable qui nous a permis de réfléchir à une manière d'insuffler un nouvel élan aux Jeudis Casaouis», nous explique Gabriel Miguez.
Les Jeudis Casaouis sont revenus donc aux principes « d'échanges et de partage » pour refaire de ce rendez vous une soirée particulière. Le concept Baz-Art est alors apparu, comme bazar et art, un nom qui correspond aux soirées vers lesquelles les Jeudis Casablancais se dirigent. « Le but de Baz-Art est de découvrir des talents locaux, appeler les gens à donner leur avis, à réagir et à participer. C'est un souk culturel et créatif qui regroupe une multitude d'ateliers et de performances. Pour la première, par exemple, nous avons eu un atelier photo insolite, un atelier Slam, un court-métrage... L'idée est d'avoir un thème pour la soirée », précise Gabriel Miguez.
La soirée du jeudi 30 mai est la deuxième soirée de Baz-Art, dont une partie des revenus sera versée à l'Association Maroc Avenir qui a pour but d'accompagner, valoriser et orienter de jeunes élèves en difficulté scolaire, issus de milieux défavorisés. Au programme, des ateliers, Des live recording, une riche collection de tableaux d'artistes contemporains marocains de tout horizon et de la musique… Les Jeudis Casaouis ont donc repris du souffle et sont à leur but initial : s'affranchir et créer des passerelles d'échanges d'idées créatives et de projets artistiques. « Les Jeudis Casaouis permettent surtout à des initiatives casablancaises de se produire ailleurs, et vice versa », conclut Gabriel Miguez.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.